par Joest Jonathan Ouaknine

Brève rencontre: Vector

Une supercar dans un pays où les GT en sont restées aux gros moteurs avant avec culasses à 2 soupapes par cylindre? L'Américain Gerald Wiegert a pourtant failli réussir, à coups d'emprunts à l'industrie aéronautique et de bannières étoilées. Mais le manque de finance et les frasques du patron ont ruiné le projet.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Gerald Wiegert adore les avions et les GT. Inspiré par les prototypes Alfa Romeo Carabo (1968) et Lancia Stratos (1970), il fonde Vehicle Design Force dés la sortie de l'université.

En 1972, il présente une maquette à l'échelle 1, baptisé "The Vector" pour laquelle il annonce un trirotor Wankel de Mercedes C111. "Avec des ailes, elle pourrait voler", tel est son slogan.

Il revient en 1977 avec la Vector W2 (W comme Wiegert, 2 parce qu'elle doit avoir un moteur biturbo.)

Wiegert (ici avec une W2) rêve de V12, mais faute de mieux, il installe un V8 de Corvette à l'arrière de la W2. A la sauce Vector, le V8 6l (190ch à l'origine!) offre 600ch. Il annonce 380km/h en pointe et les 1000m en 21 secondes (des chiffres à mettre au conditionnel, Wiegert étant un peu "Marseillais".)

Vector comptait en produire une centaine dés 1981, mais en réalité, seules 19 sortiront de 1989 à 1993.

En 1992, il présente la W8, qui est une évolution de la W2 avec chassis en carbone et kevlar. Il annonce qu'à côté d'elle, les F40 et autres XJ220 sont à l'arrêt. Vector s'est enrichi gràce à une introduction en bourse et un procès gagné contre Goodyear (qui avait lancé un pneu Vector.) André Agassi s'en offre une. Le tennisman ne respecte pas le rodage, la voiture prend feu et Wiegert lui offre 455 000$ (et une remise à neuf gratuite) contre son silence.

17 W8 aurait été construites (d'autres parlent de 2 W2 et 17 W8, d'où le total de 19 voitures vu plus haut.)

La W8 évolue encore avec l'Avtech WX3 du salon de Genève 1993. Wiegert prétend s'être inspiré des avions furtifs. Deux prototypes construits: le coupé et le cabriolet ci-contre.

Vector va mal et Megatech, une entreprise proche de la famille Suharto (alors au pouvoir en Indonésie) la rachète et propose à Wiegert de rester PDG. Mais ce dernier fait changer les serrures de son atelier de Wilmington (Californie) et embauche des vigiles pour empêcher les hommes de Megatech d'entrer!

Du coup, les Indonesiens doivent ne récupèrent quasiment rien. Vector est désormais basé à Jacksonville (Floride), à côté de Lamborghini USA (qui appartient alors également à Megatech.)

Au salon de Detroit 1996, la Vector M12 est présentée. C'est peu ou prou une WX3 munie du V12 5,8l 392ch de la Diablo. Les ventes sont confidentielles et en 1997, la marque est revendue à un fabricant de cosmétiques, Tradelink. Deux ans plus tard, il n'a plus les moyens d'acheter les V12 à Lamborghini et la production s'arrête après 14 exemplaires.

En 2000, Tradelink présente néanmoins une SRV8 (à moteur de Corvette.)

Pendant ce temps, Wiegert a fait fortune avec l'Aquajet, un genre de jet ski. Il a racheté la marque et construirait une nouvelle voiture, la WX10 (ci-dessous)...

Pour résumer

Une supercar dans un pays où les GT en sont restées aux gros moteurs avant avec culasses à 2 soupapes par cylindre? L'Américain Gerald Wiegert a pourtant failli réussir, à coups d'emprunts à l'industrie aéronautique et de bannières étoilées. Mais le manque de finance et les frasques du patron ont ruiné le projet.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.