par Joest Jonathan Ouaknine

Brve rencontre: Jaguar XJ-S

C'est toujours difficile de succder un mythe. La Jaguar Type E (XKE Outre-atlantique) en fut un, assurment.

Zapping Le Blogauto Essai de l'Abarth 500E

Jaguar tenta de nier ce fait, prtendant que la XJ-S est davantage un coup luxueux, alors que la Type E tait sportive. En plus, la XJ-S naquit la pire poque de Jaguar: lorsqu'aller d'un point A un point B sans tomber en panne tait un exploit, lorsque les assemblages tait trs approximatifs et lorsque la rouille rongeait la voiture ds sa sortie de chaine. D'ailleurs, lorsque British Leyland (alors propritaire de Jaguar) voulu offrir des XJ-S ses cadres suprieurs, ils refusrent!

Si Jaguar dcide d'arrter la production de la Type E en 1975, c'est parce qu' partir de 1976, les normes amricaines (o la Type E se vend le plus) deviennent draconiennes. Au moins, on aura vit un Type E srie 4 avec pare-chocs en plastiques noirs, arceau "panier de pique-nique" et un V12 touff par le pot catalytique. Rien que pour a, merci Jaguar.

Nanmoins, nul doute que les fans aurait prfr une descendante proche du concept-car de Pininfarina, sur base XJ-S (1978.)

La XJ-S est prsente en septembre 1975. Premier couac: le coup XJ6 (prsent en 1973) dbarque alors dans les concessionnaires, du coup le voitures se canibaliseront jusqu' la mise mort du coup XJ6 en 1977. De plus, il n'y a pas de cabriolet au catalogue! Avec la XJ-S, c'est coup 2+2 ou coup 2+2.

Elle propose un V12 5,3l de 285ch, avec une gestion lectronique intgrale hlas signe par Lucas et une "boitauto" 3 rapports. En pointe, elle atteint 238km/h. Dans un esprit trs 70s, le tableau de bord est constell de tmoins lumineux (encore pour plaire aux Amricains...) et entre les deux compteurs, des instruments droulement vertical (?) Ct quipement, c'est full op' avec clim', verrouillages centralis et vitres lectriques de srie. Elle pourrait lutter face la concurrence, sauf que d'emble, les journalistes notent une finition hurler.

Le premier essai de Sport-Auto fut une Jaguar Type E (prte par Bernard Contsen.) Hasard ou concidence, dans son N1, Auto-Hebdo essaye la XJ-S.

La XJ-S volue lentement (il est vrai qu' l'poque, British Leyland a d'autres chats fouetter.) En 1981, le V12 devient "conomique", mais sa puissance grimpe paradoxalement 291ch. En 1983, elle reoit le 6 cylindres 3,6l 225ch de la XJ6.

La mme anne, un cabriolet (d'abord uniquement avec le V12) est enfin prsent, c'est la XJ-SC. En fait il s'agit d'un targa "scurit routire" (faon BMW 2002 Baur), produit sur commande.

Pour un "vrai" cabriolet, sans arceau, il faudra attendre 1988.

En 1991, la XJ-S reoit un srieux lifting (et une srieuse remise niveau ct finition), notamment au niveau des boucliers (dsormais couleur caisse) et des feux arrires. Le 6 cylindres passe 4 litres et dveloppe 223ch. De son ct, le V12 passe 6 litres et 308ch.

La XJ-S n'voluera quasiment plus ensuite, attendant leurs remplaantes. L'Aston Martin DB7 aurait du justement tre un Jaguar "type F", mais Ford (nouveau propritaire), dcide de la rebadger. Finallement, il faudra attendre 1996 et la XK8 pour que la XJ-S disparaisse du tarif. Entre la XK8 et la E, la filiation est vidente et la XJ-S est pratiquement gomme de l'histoire de la marque.

Le panorama ne serait pas complet sans parler de ses succs en comptition. Fin 1981, TWR et son patron Tom Walkinshaw sont des privs qui ont remport de nombreux succs en tourisme et au Paris-Dakar. Jaguar dcide de lui sous-traiter ses activits en comptition. Ds 1982, la Jaguar XJS de TWR est vice-championne d'Europe de tourisme. 2 ans plus tard, elle est sacre dans ce championnat et ses pilotes ne sont autres que Walkinshaw et Chuck Nicholson (Charles Nickerson pour le civil, futur homme de paille de Walkinshaw dans l'phmre Phoenix F1.) C'est le grand retour de Jaguar en comptition (mme si des voitures plus ou moins officielles ont tournes en Imsa et en Trans-Am dans les annes 70-80.)

L'anne suivante, TWR passe la vitesse suprieure avec la XJR5 de sport-proto, premire d'une ligne qui rapportera 2 championnats du monde et surtout 2 victoires aux 24 heures du Mans pour le couple TWR-Jaguar. En parallle, TWR a commercialis des Jaguar XJ-S et XJ6 tunes.

Comme toute Anglaise qui se respecte, la XJ-S est passe entre les mains de nombreux artisans insulaires. Du kit-carrosserie discret la transformation en quasi-supercar, il y en avait pour tout les gouts. Le plus clbre fut Lynx. On lui doit des XJ-S cabriolet avant la lettre et surtout, de trs beaux breaks de chasse Eventer.

A lire galement:

Jaguar, Jaguar, Jaguar!

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

C'est toujours difficile de succder un mythe. La Jaguar Type E (XKE Outre-atlantique) en fut un, assurment.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.