[Dix ans déjà] Alonso: et de 5 au GP de France
par Christophe Labedan

[Dix ans déjà] Alonso: et de 5 au GP de France

3 juillet 2005 : Les couleurs nationales flottaient au plus haut en ce dimanche après la victoire de Fernando Alonso au Grand Prix de France sur la Renault R25 chaussée en Michelin. C'était la cinquième victoire de la saison pour le jeune Espagnol, la sixième pour Renault et la paire filait vers le double titre qu'Alonso et Renault obtiendront en fin de saison, interrompant la domination de Ferrari qui datait de la fin des années 1990.  

Zapping Le Blogauto Renault Rafale: nos premières impressions

Promenade de santé pour le pilote Espagnol qui aura dominé ce Grand Prix de France du début à la fin, donnant à son écurie sa première victoire sur ses terres depuis le Grand Prix de France remporté par Alain Prost au Castellet en 1983. La course n'aura pas été palpitante, Alonso ayant d'entrée crée un trou de 7 secondes en 5 tours sur Jarno Trulli suivi de Michael Schumacher. L'écurie avait bien besoin de retrouver la confiance après le GP des Etats Unis et un carton plein pour Ferrari qui semble reprendre du poil de la bête. Raikkonnen handicapé par une 13ème place sur la grille due à une casse moteur aux essais libres fera tout de même une remontée spectaculaire pour finir second à 11,8 secondes, et reste le challenger le plus dangereux dans la course au titre.

Alonso engrange 10 points et en compte 24 d'avance sur Kimi Raikkonen. Il semblerait que les pneumatiques Michelin aient bien rempli leur contrat, Alonso n'a pas manqué de leur faire un clin d'oeil sur le podium en pointant son doigt vers le logo Michelin sur sa casquette, Max Mosley aura certainement apprécié le geste... Rendez-vous la semaine prochaine à Silverstone pour le GP d'Angleterre...

Crédit image : Kevin Smith/Wikimedia Commons sous License CC 2.0

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

3 juillet 2005 : Les couleurs nationales flottaient au plus haut en ce dimanche après la victoire de Fernando Alonso au Grand Prix de France sur la Renault R25 chaussée en Michelin. C'était la cinquième victoire de la saison pour le jeune Espagnol, la sixième pour Renault et la paire filait vers le double titre qu'Alonso et Renault obtiendront en fin de saison, interrompant la domination de Ferrari qui datait de la fin des années 1990.  

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.