par Elisabeth Studer

Les VE pourraient supprimer plus de 400 000 emplois en Allemagne

Le passage aux véhicules électriques pourrait coûter 410 000 emplois en Allemagne d'ici 2030, a rapporté lundi le quotidien Handelsblatt, citant des conseillers gouvernementaux. Une information voyant le jour quelques heures avant que Bloomberg n’affirme à son tour que le constructeur allemand Opel allait annoncer la suppression de plus de 4000 emplois d’ici 2029.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le passage aux véhicules électriques pourrait coûter 410 000 emplois en Allemagne d'ici 2030, a rapporté lundi le quotidien Handelsblatt, citant des conseillers gouvernementaux. Une information voyant le jour quelques heures avant que Bloomberg n’affirme à son tour que le constructeur allemand Opel allait annoncer la suppression de plus de 4000 emplois d’ici 2029.

88 000 emplois menacés dans le secteur moteurs et transmissions

Rien que dans la production de moteurs et de transmissions, environ 88 000 emplois seront menacés, selon le journal, citant un rapport de la Plate-forme nationale pour l’avenir de la mobilité (NPM), un conseil consultatif du gouvernement allemand.

Les moteurs des voitures électriques sont constitués de moins de pièces et nécessitent moins d’entretien que les moteurs à combustion, ce qui entraînera des licenciements, selon le rapport. Un constat d’ores et déjà effectué par de nombreux analystes.

La production de véhicules sera davantage automatisée et ne sera pas suffisante pour soutenir le niveau actuel des emplois, ajoute  Handelsblatt, citant le président du NPM, Henning Kagermann.

En 2018, 834 000 personnes étaient employées dans l'industrie automobile en Allemagne, le plus haut niveau depuis 1991.

Un scénario "extrême irréaliste" selon l’industrie automobile allemande

Le principal organisme allemand de l'industrie automobile (VDA) qui avait toutefois averti en décembre dernier que de nouvelles suppressions d'emplois auraient lieu en 2020 en raison d'une baisse des ventes mondiales de voitures, a néanmoins déclaré que les prévisions du NPM étaient basées sur un "scénario extrême irréaliste".

L'industrie automobile allemande qui constitue un important moteur de croissance de la plus grande économie d'Europe, a accéléré ses projets de lancement de véhicules électriques, sous la pression d'une volonté de l'Union européenne de réduire davantage les émissions de dioxyde de carbone.

Notre avis, par leblogauto.com

L’Allemagne pourrait payer très cher son choix - certes stratégique à l’époque - d’orienter massivement son économie vers la production automobile. Une politique qui a désormais un revers de la médaille en termes d’emplois.

Sources : Reuters, Handelsblatt

Pour résumer

Le passage aux véhicules électriques pourrait coûter 410 000 emplois en Allemagne d'ici 2030, a rapporté lundi le quotidien Handelsblatt, citant des conseillers gouvernementaux. Une information voyant le jour quelques heures avant que Bloomberg n’affirme à son tour que le constructeur allemand Opel allait annoncer la suppression de plus de 4000 emplois d’ici 2029.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.