Accueil Opel Opel supprimerait jusqu’à 4.100 emplois d’ici 2029

Opel supprimerait jusqu’à 4.100 emplois d’ici 2029

1504
56
PARTAGER

Inquiétude pour les salariés d’Opel. Selon l’agence de presse Bloomberg, Opel, filiale du groupe PSA, se prépare à supprimer jusqu’à 4.100 emplois.

Plus de 4000 postes supprimés jusqu’en 2029

Bloomberg affirme ainsi lundi soir que le constructeur racheté récemment par PSA aurait pour projet de supprimer plusieurs miliers d’emplois. Citant une source proche du dossier, l’agence de presse précise que 2.100 postes au moins seront supprimés d’ici 2025 et que deux vagues de réductions d’effectifs d’un millier chacune pourraient suivre en 2027 puis 2029.

PSA et Opel auraient pris une telle décision face à la baisse mondiale des ventes du secteur automobile et des importants et coûteux investissements nécessités par les nouvelles normes environnementales et le développement des véhicules électrifiés.

Bloomberg ajoute par ailleurs que les salariés d’Opel seront informés mardi.

6 mois de chômage partiel à  Opel Rüsselsheim depuis octobre

En  octobre 2019, Opel a mis en place six mois de chômage partiel sur son site de Rüsselsheim. Selon le quotidien allemand Handelsblatt, cette réduction temporaire du temps de travail concerne près de 2600 employés.

Opel avait alors tenté de rassurer en indiquant qu’il s’agissait d’une «solution de transition».

Reste que l’usine est confrontée à un problème de surcapacité. La production de la Zafira, l’un des deux modèles assemblés sur le site a été arrêtée tandis que le deuxième véhicule – l’Insignia – ne remporte pas le succès commercial escompté.

La faible demande pour l’Insignia, difficulté majeure du site

La faible demande des clients pour la berline Insignia constitue une des principales raisons de la mesure visant à réduire les heures de travail.
Le modèle souffre d’une baisse massive des ventes. Si Opel a vendu au premier semestre de 2018 environ 43 000 unités de ce modèle, durant le premier semestre 2019, seules 29 500 véhicules de ce type ont été vendus. Cela correspond à une baisse de plus de 31%.

En raison des faibles chiffres des ventes, les études de marché d’IHS estiment qu’Opel divisera presque de moitié la production annuelle d’Insignia en 2019 – passant de 95 000 unités à seulement 52 000 unités.

L’avenir de Rüsselheim assuré par l’Astra selon Opel

Opel se voulait toutefois confiant, indiquant que « l’avenir à long terme de l’usine» était «assuré par des investissements» réalisés en vue de produire l’Astra sur le site dès 2021.

Mais la capacité de l’usine de Rüsselsheim devrait toutefois chuter lors du démarrage de la production de la nouvelle Astra sur le site. Au lieu de 60 véhicules comme auparavant, seul un maximum de 40 voitures par heure peut circuler sur la chaîne. Opel souligne que l’avenir de l’usine de Rüsselsheim n’est pas menacé, mais qu’il sera assuré à long terme en investissant dans Astra.

L’avis de Leblogauto.com

Opel a ainsi mis en place des nouvelles mesures s’inscrivant dans une vaste politique de restructuration. En août dernier, le constructeur a procédé à l’externalisation de près de 700 ingénieurs de son centre de développement vers le groupe Segula. Il prévoyait jusqu’à présent la suppression de près de 600 emplois dans les prochaines années.

Opel voit sa part du marché européen reculer depuis plusieurs mois, une situation qu’il tente d’affronter en baissant ses coûts de production. Une autre alternative pourrait être de renforcer ses ventes, en proposant des modèles répondant plus à la demande actuelle. Le constructeur aurait choisi au final de réduire l’emploi.

Sources : Bloomberg, Handelsblatt

Poster un Commentaire

56 Commentaires sur "Opel supprimerait jusqu’à 4.100 emplois d’ici 2029"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AVENUE
Invité

Pas besoin de tout ce personnel chez Opel car désormais on y vend de la Peugeot rebadgée

wizz
Membre

Demain, pas besoin de tout ce personnel chez Fiat car désormais on y vendra aussi de la Peugeot rebadgée…

AVENUE
Invité

@ wizz
Tu m’as déjà proposé une 208 électrique désolé c’est non !

Seb
Invité

Boff Fiat n’avait pas besoin de Peugeot pour vendre du rebadeage , ils le faisaient déja avant .. 😁

ddd
Invité

Après demain, pas besoin de tout ce personnel ex-PSA car ils vont voir que le coût de production chez ex-FCA est beaucoup plus avantageux…

SAM
Invité

Ou comment on a vendu la peau de l’ours pour Opel.
Opel sauvé des eaux … L’hémorragie arrêtée.
C’est surtout les ventes des modèles GM qu’on essai d’arrêter.
Opel ça pouvait repartir mais prochainement avec Fiat, Alfa, Citroën, Maserati, Dodge, Chrysler à relancer … ça commence à faire embouteillage.
N’est pas Shiva qui veut!
L’autre Carlos est bon pour un ou deux labels (cf Peugeot) mais pas pour une tripoté de marques et on va vite s’en rendre compte. L’idéal pour lui c’était Renault-Dacia-Lada … il connaissait les enjeux. J’ai bien peur qu’on soit en train de lui signer un chèque en blanc avec FCA-PSA.

Kaizer Sauzée
Invité

Parce-que vous pensez que C. Tavares n’a pas anticipé tout çà ???
Les entreprises ne vivent pas au jour le jour.
Les modèles d’Opel, à part la récente Corsa et les SUV, sont plutôt obsolètes et leur renouvellement est en cours.

AVENUE
Invité

@ Kaizer Sauzée
Faut arrêter de penser que les Carlos sont une assurance vie pour l’éternité. Tavares il fait de son mieux mais nul n’est tenu à l’impossible.
Le renouvellement risque de se limiter à la Corsa et a un ou deux dérivés ensuite ça sera la mort lente comme pour toutes les autres marques automobile du passé.
Qui se souvient des Chrysler Sunbeam ou de la Talbot Samba Horizon Solara Tagora Talbot Matra Murena ? Talbot sauvée des eaux par PSA morte en moins de 10 ans 1978-1986

Kaizer Sauzée
Invité

C’est quand-même bizarre cette façon de penser automatiquement que tout ce que les français font se terminera mal.
Donc, parce-que ça c’est mal passé avec Talbot, ça va mal se passer avec Opel ?
Heureusement que nos dirigeants ne pensent pas comme vous.

AVENUE
Invité

@ Kaizer Sauzée

Quels Dirigeants ? Le Maire ou Macron à Bercy on les a vu à l’oeuvre ils ont précipité l’Alliance au fond du ravin.

Miké
Invité

Tu peux nous parler de Lancia et d’autos rebadgées stp ?

Blumy31
Invité
J’ai jamais compris pourquoi les autres marques allemandes n’en voulaient pas d’Opel (l’autre fleuron de l’industrie allemande comme dirait certains),personne m’a jamais répondu à cette question de manière convaincante.et puis c’est pas « penser automatiquement que tout ce que les français font se terminera mal » mais bien la la métamorphose, la conjoncture de l’industrie automobile et les mauvais choix de plusieurs constructeurs dans le monde qui y mettront fin.seule une poignée s’en sortira au final et les français à défaut d’adopter les bonne stratégies devront s’allier avec les global players de demain (VW,TOYOTA et TESLA et autres) au lieu de faire… Lire la suite >>
Invité
Pourquoi? Parce que, vous l’avez dit, c’est « l’autre ». Les allemands considèrent Ford comme bien plus allemand que Opel. Pour une marque allemande, acheter Opel serait même risquer de ternir sa propre image. Prenons chacun des cas: VW a déjà de multiples marques généralistes. Aucun intérêt à en rajouter une autre, et elle ne serait en rien complémentaire (VW marche déjà très bien aux UK, là où Opel marche fort, entre autres) BMW n’a jamais vraiment montré d’intérêt à partir dans le généraliste. Ca ne ferait pas de bien à son image de marque. Tout au mieux les citadines, où la… Lire la suite >>
Blumy31
Invité
L’argument de Tavares pour Opel est en 1er faire parti du top 5 en volume,et renforcer sa présence surtout en Europe et c’est bien là le problème car PSA dépend énormément de l’Europe,le timing est en peu plus désastreux,quand on voit la bataille de l’électrique se jouer entre les vrais acteurs du secteurs et ou moment ou la transition technique Opel de GM à PSA prendra encore quelques années très précieuses,rajoutant à cela la dernière trouvaille de ce visionnaire : Fusionner avec FCA! et pour DS j’ose même pas aborder le sujet (créer une marque Premium en 2014 sur base… Lire la suite >>
Lies Devos
Invité

Tesla « global player » avec 360 000 ventes? je pouffe .
Par contre Peugeot + Opel + FCA, ça c’est un acteur global.
Le maitre mot de l automobile, c’est économie d echelles.
Tu oublies l’autre player global , Renault Nissan.
Il a du plomb dans l aile, mais n’est pas mort pour autant, n’en déplaise au Show Ghosn.
Les autres marques allemandes n’ont pas voulu d »Opel, parce que soit elles sont premiums et ont peur de dégrader leur image de marque, soit possède déjà 3 marques généralistes.

Blumy31
Invité
Dans une époque ou la mobilité connait sa plus grosse révolution depuis l’invention de l’automobile TESLA est un acteur majeur et bel et bien LE Global Player de demain. Synergies et économies d’échelle dans le thermique..désolé en 2020! Imaginez un gros fabricant de TV qui vend des millions de télés en tube cathodique, et en face un petit fabricant d’écrans LED avec un milliers de postes vendu. Ok,360.000 véhicules mais contre combien de VE PSA? Opel beh c’est un gouffre financier,point. Mais Tavares voit les choses autrement,les autres allemands auraient trouver le moyen adéquat de l’intégrer si cela valait la… Lire la suite >>
Bcbg
Invité

Personne n est capable de garantir que l auto Mondiale de demain sera électrique.Les chiffres en tous cas le démente pour le moment et de nombreux dirigeants et cadres de l industrie auto ont émis publiquement de gros doute à ce sujet.Quand à tesla, on a jamais gagné le moindre centime.

AVENUE
Invité

@ Bcbg

Tesla à part brûler du Cash…
Tant que les investisseurs y croient c’est banco.
Mais comme toute bulle ça fera pfffffffffffff

Invité

J’ai bien peur que vous n’aillez raison !

Invité
Je ne comprends pas trop votre commentaire sur le choix qu’auraient fait Opel et PSA entre lancer des nouveaux modèles et réduire les coûts… Il n’y a pas de choix à faire, les deux sont nécessaires ! Le problème, comme tout le monde le sait, c’est que ça prend des années pour développer de nouvelles voitures, et que le marché évolue à vitesse grand V. Même la Passât est en baisse de 24% sur 11 mois… et comme GM n’a jamais prévu d’électrifier la plateforme de l’Insignia, ça va être dur de maintenir les volumes. Pareil pour l’Astra qui appartient… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Chez FIAT Italie on doit surveiller ça de près, après que Carlos Tavares ait assuré qu’aucune usine ne fermera et qu’aucune marque de FCA ne disparaîtra 😮

Ddd
Invité

T’inquiète pas, le boss au dessus de Tavares sera Italien.

Thomas
Invité

Ceci dit même Audi avait annoncé récemment un gros plan de réduction d’effectifs, là aussi lié aux moteurs d’aspirateurs 😉

Greg
Invité

Oui. Sauf que pour Audi c’ est le premier depuis 1945…
Opel ils y ont droit tous les 3-4 ans depuis les années 90.

Kaizer Sauzée
Invité

Ouh la la…
Crime de lèse marque préférée de grec.
Audi ne licencie pas voyons, il fait juste construire en low-cost ce qu’il vend très cher à ses chers (!) aficionados.

zafira500
Invité

« Audi ne licencie pas voyons »
Mouais, il y a quand même 9500 personnes qui vont partir en « vacances permanentes » en Allemagne. A part ça, tout va bien sous les cieux teutons, nous dit-on. 🙂

wpDiscuz