par Elisabeth Studer

La valeur boursière de Tesla dépasse celle de VW …. virtuellement

Le cours de l'action de Tesla a bondi de plus de 5% mercredi 22 janvier, faisant passer sa capitalisation boursière à plus de 100 milliards de dollars, et permettant de déclencher le plan de rémunération de son patron, d'Elon Musk. Désormais le constructeur US de véhicules électriques est valorisé davantage que Volkswagen.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La valorisation boursière de Tesla dépasse 100 milliards de dollars

En atteignant 555 dollars après clôture à la Bourse de New-York,  Tesla a ainsi atteint une valorisation boursière jamais encore atteinte par une constructeur automobile.

Désormais la valeur de l'entreprise a dépassé celle de plusieurs constructeurs pour devenir le constructeur automobile américain le mieux valorisé, devant notamment GM et Ford.

La valorisation de Tesla dépasse même désormais celle de Volkswagen. Si ce dernier produit des millions de véhicules par an, l'entreprise d'Elon Musk est loin d'avoir franchi ce cap. Tesla a en effet produit moins de 400.000 voitures en 2019. Vous avez dit monde virtuel ?

À un peu plus de 100 milliards de dollars, la capitalisation boursière de Tesla est désormais la deuxième après celle de Toyota, le constructeur japonais ayant une  longueur d' avance sur tous les autres.

Le titre Tesla bénéficie d'un rallye boursier

Les actionnaires de Tesla auront ainsi profité d'un rallye boursier, le titre du constructeur suivant une tendance haussière depuis près d'un mois, les investisseurs se positionnant en masse sur l'action afin de la racheter et augmenter leur rendement.

Le titre aura profité depuis le début de la semaine de prévisions favorables des analystes, les plus optimistes allant même à anticiper un cours à 800 dollars.

La valeur de l'action a doublé en seulement trois mois, profitant de communications pour le moins stratégiques et finement menées comme l'annonce des premières livraisons des véhicules produits dans la nouvelle  Gigafactory de Shanghai (Chine) ou le  record de livraisons atteint fin 2019.

Jackpot pour Elon Musk

La flambée boursière de l'action Tesla a par ailleurs des implications directes sur Elon Musk et sa rémunération. Alors que le patron du constructeur ne perçoit pas de salaire de Tesla, les actionnaires lui ont accordé  en 2018 un plan de rémunération en actions très généreux et ambitieux.

Ce dernier définit les différents objectifs à atteindre afin de permettre son déclenchement : une augmentation significative des revenus, un Excédent brut d'exploitation et une augmentation massive de la valorisation de l'entreprise.

Le franchissement du seuil de 100 milliards devrait rapporter 346 millions de dollars à Elon Musk, si l'on en croit les calculs. Sous réserve toutefois du maintien de la capitalisation boursière à cette valeur durant une période déterminée.

Au moment où le plan a été approuvé, les opposants avaient affirmé que même le premier jalon de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière n'était pas réalisable, mais depuis quelques jours déjà, l'objectif semblait atteignable pour nombre d'investisseurs.

Des éléments plus précis sur le dossier devraient être communiqués la semaine prochaine, en parallèle à la publication des résultats.

Notre avis, par leblogauto.com

L'année 2020 semble bien débuter pour Tesla, tant et si bien que certains constructeurs s'en inquiètent, Volkswagen le présentant même récemment comme un rival direct, qui pourrait même le faire sombrer, en l'absence de réactivité et d'esprit d'innovation du groupe allemand. D'autant plus que le constructeur US va bientôt s'implanter en Allemagne, pays à partir duquel il pourra davantage arroser l'Europe.

Reste tout de même que Giga-Factory rime avec giga-infrastructures et giga-investissements qu'il va falloir rentabiliser …

A noter également que certains considèrent toute notion de valorisation boursière comme étant un peu trop virtuelle, n'oubliant pas que le château de cartes est tout de même susceptible de s'effondrer. D'autant plus quand analystes et rumeurs de presse semblent grandement influencer les cours.

A titre d'exemple, précisons que le 16 janvier dernier, la séance boursière s'annonçait tendue pour Tesla, une source du marché indiquant que Morgan Stanley était désormais à la vente sur le titre du constructeur. Le broker se basant sur la valorisation déjà élevée de la firme d’Elon Musk pour justifier sa position. En gros, estimant qu'à force de vouloir devenir aussi grosse que le boeuf, la grenouille risquait d'éclater telle une bulle. Au plus grand  dam des investisseurs qui auront spéculé - à la hausse cette fois-ci  - sur le titre.

Sources : Electreck, La Tribune, AOF, AFP

Pour résumer

Le cours de l'action de Tesla a bondi de plus de 5% mercredi 22 janvier, faisant passer sa capitalisation boursière à plus de 100 milliards de dollars, et permettant de déclencher le plan de rémunération de son patron, d'Elon Musk. Désormais le constructeur US de véhicules électriques est valorisé davantage que Volkswagen.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.