par Elisabeth Studer

Tesla : la construction du site allemand gelée, l'eau l'enjeu n°1

Tesla a été contraint d'arrêter les travaux de construction de son usine de véhicules électriques et de batteries près de Berlin après avoir omis de payer une facture d'eau à la société d'approvisionnement locale. Laquelle a ensuite fermé le robinet. Une information relayée par la chaîne de télévision publique allemande rbb24.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Pas de paiement, pas d'eau même quand on se nomme Tesla

Tesla avait été averti à plusieurs reprises par le fournisseur, lequel avait tenté d'obtenir le paiement de la facture via des menaces de blocage. Mais le délai de 14 jours a toutefois expiré sans que le constructeur ne daigne réagir.

"Tesla n'est pas traitée différemment des autres", a déclaré une porte-parole. Ajoutant que lorsque l'argent arrivera, l'eau sera à nouveau ouverte.

La société fournisseur WSE a déclaré à rbb24 que l'arrêt de l'approvisionnement en eau d'un client en cas de paiement impayé était une procédure de routine courante et qu'aucune exception ne serait faite pour Tesla. Ajoutant toutefois qu'elle s'attendait à ce que le constructeur s'acquitte rapidement de sa facture. (Il faut dire que l'enjeu est de taille !).

Contrat de construction retardé par Covid et protecteurs de l'environnement

Cette interruption des travaux intervient alors que Tesla n'avait pu signer le contrat de construction que la veille, après un long retard causé par la pandémie de coronavirus mais également une audition publique de groupes d'intérêt locaux, lesquels s'opposent à l'impact environnemental de l'usine, et notamment à la consommation d'eau du site, attendue comme très élevée.

Selon le fournisseur, le plus grand défi dans la construction des conduites d'eau est lié à l'écoulement des eaux usées qui doivent être acheminées vers la ville d'Erkner. L'eau potable provenant quant à elle de Freienbrink.

La date de début des travaux de construction des conduites d'eau n'est pas encore connue à l'heure actuelle, mais selon l'association, le temps de construction stricto-sensu est de deux à trois mois.

Demande annuelle d'eau d'environ 1,4 million de m3

Selon le journal Der Spiegel, l'usine de Grünheide, à la périphérie de Berlin, aura une demande annuelle d'eau d'environ 1,4 million de mètres cubes, ce qui signifie que le réseau d'eau local devra faire l'objet d'une restructuration majeure pour répondre aux besoins de cet nouvel "acheteur en gros".

Demande initialement chiffrée à 3,3 millions de m3

Tesla avait initialement chiffré une demande annuelle de 3,3 millions de mètres cubes, mais avait réduit ce montant après la déclaration d'opposants au projet affirmant que ce dernier pourrait gravement réduire les réserves locales dans une région qui a été aux prises avec des sécheresses intensives ces dernières années.

Les besoins en eau pourraient devenir un problème permanent pour Tesla

Cependant poursuit Der Spiegel, toute expansion de l'usine ferait à terme probablement accroître la demande, le journal concluant que la demande en eau de la gigafactory pourrait devenir un «problème permanent» pour l'entreprise.

La construction de l'usine, qui devrait employer quelque 12 000 personnes, a déjà commencé malgré les licences en attente.

Tesla prévoit d'ouvrir l'usine, destinée à devenir son pilier européen de production, en 2021. Le projet a été salué comme pouvant potentiellement changer la donne pour l'industrie allemande des voitures électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

Entre écologie et emploi … la bataille pourrait être rude.

A noter par ailleurs, que Tesla semble prendre quelques légèretés avec les contraintes juridiques et financières. Les travaux ont ainsi débuté, même en l'absence des autorisations nécessaires.

Ce n'est pas non plus la première fois que le constructeur tente d'obtenir quelques largesses sur le paiement de ses factures.

Reste que compte-tenu de l'enjeu, il semble quelque peu étonnant que Tesla ne se soit pas acquitté de son dû … à moins que sa trésorerie ne lui permette pas de telles sorties de cash ? Ce qui, pour le coup, serait encore plus inquiétant.

Autre problème enfin, les énormes besoins en eau du site qui ne devraient que tendre la situation …

Enfin, précisons  que le gel de la construction est extrêmement gênant pour Tesla. Le groupe souhaite démarrer la production  rapidement. Le constructeur veut commencer à produire des voitures électriques à Grünheide dès l'été prochain. Dans un premier temps, une production annuelle de 500 000 voitures électriques est prévue.

Sources : rbb24, Der Spiegel

Pour résumer

Tesla a été contraint d'arrêter les travaux de construction de son usine de véhicules électriques et de batteries près de Berlin après avoir omis de payer une facture d'eau à la société d'approvisionnement locale. Laquelle a ensuite fermé le robinet. Une information relayée par la chaîne de télévision publique allemande rbb24.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.