par Thibaut Emme

Renault Twizy : déjà 1 400 ventes

Le Renault Twizy fait parti de ces véhicules que l'on qualifie volontairement d'ORNI - objet roulant non identifié. Lors de l'officialisation de la mise en série du prototype présenté en 2009 par Renault, tout le monde ou presque est resté dubitatif. Est-ce le fruit d'une campagne accrocheuse ou simplement d'une véritable attente, toujours est-il que le petit véhicule électrique se vend très bien sur les premières semaines.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le Renault Twizy fait parti de ces véhicules que l'on qualifie volontairement d'ORNI - objet roulant non identifié. Lors de l'officialisation de la mise en série du prototype présenté en 2009 par Renault, tout le monde ou presque est resté dubitatif. Est-ce le fruit d'une campagne accrocheuse ou simplement d'une véritable attente, toujours est-il que le petit véhicule électrique se vend très bien sur les premières semaines.

Celui qui se présente comme un véhicule décalé a trouvé visiblement sa cible dès les premières semaines puisque 1 400 unités ont déjà trouvé preneur sur les 3 premières semaines de commercialisation. De fait, le Twizy devient le véhicule électrique de Renault le plus demandé de la gamme en France et devrait très bientôt dépasser le Kangoo ZE, pourtant commercialisé depuis octobre 2011. Le Kangoo ZE s'est en effet vendu au total à un peu plus de 1 400 exemplaires sur notre sol, mais sur un rythme mensuel plutôt soutenu - 304 véhicules pour avril.

Renault se félicite donc du démarrage du Twizy, d'autant plus que le quadricycle électrique ne bénéficie pas pour le moment d'un bonus écologique. Toute fois les discussions avec l'ADEME - agence de l'environnement et la maitrise de l'énergie - continuent pour tenter de décrocher une aide qui rendrait encore plus attractif ce véhicule urbain décalé.

Concernant la répartition des ventes, elle est équilibrée puisque 50% sont des particuliers et 50% des entreprises comme Orange ou de petites entreprises attirées par le formidable vecteur de communication que représente le Twizy. 80% des ventes concernent la version la plus puissante - avec permis - et 20% pour la version sans permis - limitée à 45 km/h. Espérons que les ventes continuent sur cette lancée pour que Renault réussisse son pari osé.

[zenphotopress album=13192 sort=random number=8]

Lire également : Essai Twizy - pour rouler jeune, propre et pratique

Source : boursier, photo : Le Blog Auto

Pour résumer

Le Renault Twizy fait parti de ces véhicules que l'on qualifie volontairement d'ORNI - objet roulant non identifié. Lors de l'officialisation de la mise en série du prototype présenté en 2009 par Renault, tout le monde ou presque est resté dubitatif. Est-ce le fruit d'une campagne accrocheuse ou simplement d'une véritable attente, toujours est-il que le petit véhicule électrique se vend très bien sur les premières semaines.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.