par Elisabeth Studer

Lithium : l’UE doit être moteur sur les normes face à la Chine

Le commissaire au Marché intérieur de l'Union européenne, Thierry Breton, a exhorté les gouvernements de l'UE à être plus actifs dans la définition de normes mondiales pour le lithium, métal rentrant  dans la compostion de batterie et élément clé de nombreuses industries stratégiques telles que celles liées aux véhicules électriques. L’absence d’action et de concertation dans ce domaine équivaudrait selon lui à accorder un avantage technologique à la Chine.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

L’Union européenne préoccupée par l’influence de la Chine

L'avertissement de Thierry  Breton souligne la préoccupation de la Commission européenne alors que la Chine cherche à accroître son influence dans la définition de normes liées à un métal crucial pour le développement des véhicules électrique et de l'énergie verte, impliquant de grandes entreprises telles que Volkswagen, PSA et Siemens.

Vote sur une proposition chinoise de création d’un Comité du lithium

Les propos du commissaire au Marché intérieur de l'Union européenne  interviennent alors du 24 au 25 juin prochain le conseil de gestion technique de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) a organisé un vote en vue de se positionner sur une proposition chinoise de créer un comité sur les normes de lithium. La Chine s'est d’ores et déjà proposée pour assurer les fonctions de secrétariat dudit comité.

Les normes couvriraient l'extraction, l'extraction, les tests, l'analyse et la conversion du lithium en composés de lithium utiles, par exemple pour les batteries lithium-ion.

Veiller à ce que les normes internationales soient conformes aux normes de l’UE

"Les principaux partenaires commerciaux de l'UE sont très actifs dans l'élaboration de normes internationales sur les marchés clés afin de protéger et d'accroître leur avantage concurrentiel", a déclaré Breton dans une lettre aux ministres de l'industrie des 27 pays de l'UE.

«Nous devons être vigilants face à de tels processus qui peuvent, sans le bon engagement, nuire involontairement à notre compétitivité économique et à notre leadership technologique», a-t-il déclaré.

"Il est dans notre intérêt de donner aux entreprises européennes un avantage concurrentiel en veillant à ce que les normes internationales soient conformes aux nôtres - qu'elles soient prêtes ou en préparation", a ajouté Thierry Breton.

En mai dernier, la France et l'Allemagne ont convenu d'investir jusqu'à 6 milliards pour fabriquer des batteries de véhicules électriques, affrontant les États-Unis et la Chine dans le domaine.

Thierry Breton a déclaré que la Commission demanderait au Comité européen de normalisation (CEN) et au Comité européen de normalisation électrotechnique (CENELEC) de suivre les travaux sur les nouvelles normes de lithium.

Notre avis, par leblogauto.com

Le message de Thierry Breton est aussi celui là : il devient contre productif voire dangereux de ne pas unir nos forces européennes sous peine de perdre la bataille avec la Chine. Il convient de ne pas se tromper de bataille.

Sources : Reuters

Pour résumer

Le commissaire au Marché intérieur de l'Union européenne, Thierry Breton, a exhorté les gouvernements de l'UE à être plus actifs dans la définition de normes mondiales pour le lithium, métal rentrant  dans la compostion de batterie et élément clé de nombreuses industries stratégiques telles que celles liées aux véhicules électriques. L’absence d’action et de concertation dans ce domaine équivaudrait selon lui à accorder un avantage technologique à la Chine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.