par Joest Jonathan Ouaknine

Des nouvelles des voitures électriques Américaines

La voiture électrique est plus que bicentenaire: en 1801, Philippe Lebon d'Humersin déposa un brevet d'un moteur à piston, fonctionnant au gaz de ville enflammé électriquement.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Depuis, la voiture électrique un serpent de mer. Il y a eu La jamais contente de 1899, la Detroit de 1929, l'Oeuf électrique de Paul Arzen et la Peugeot VLV durant l'occupation et plus près de nous, l'EV1 de Saturn ou les 106, AX et Clio électrique d'Heuliez. Et si 2007 était enfin l'année de la voiture électrique?

Le paradoxe étant que c'est chez le premier pollueur mondial qu'elle décolle.

Tesla, le sympathique constructeur Californien, compte ouvrir un centre de recherche dans le Michigan, près de Detroit. Le gouverneur de l'état, Jennifer Granholm, souhaite également aider fiscalement Tesla à construire une usine capable d'embaucher 100 personnes (auxquels s'ajouteraient les 60 du centre de recherche.)

Detroit, coeur historique de l'automobile US, est désormais une zone économiquement sinistrée (à ce propos, je vous conseille de regarder Roger et moi, premier film d'un Michael Moore qui ne se prennait pas encore au sérieux.) Les "trois grands" produisent désormais au Mexique et au Canada la plupart des véhicules destinés au marché américain.Quant à Phoenix Motors, ses pick-up Ssangyong Rexton à moteur électrique pouvait faire sourire. Mais la marque a profité du salon de Detroit pour enregistrer 75 commandes fermes, provenant notamment de municipalités.

Plus que 425 ventes et Phoenix aura rempli ses objectifs 2007. La prochaine étape étant la commercialisation d'un SUV (donc le Rexton "normal") à moteur électrique.

S'agirait-il d'un "verdisation" des hommes politiques Américains?

En fait, beaucoup d'Américains ont le raisonnement suivant (très-"Michael Mooresque"): en tant que premier consommateur de pétrole, les USA sont très dépendants des pétro-monarchies du Golfe (dont un pays qui commence par "Arabie" et se termine par "Saoudite"...) Du coup, ces régimes sont puissants et peuvent se comporter en dictateurs. D'où un fort mécontentement, creuset de l'extrémisme. D'où le 11 septembre 2001.

Acheter une voiture électrique, permet de réduire les achats de pétrole US. Les monarchies du Golfe sont affaiblies et elles sont contraintes de s'ouvrir démocratiquement. Donc, plus de mécontents et plus de terroristes! (Je répête que c'est un raisonnement américain.)

A lire également:

AC Propulsion eBox: le cube écolo

Phoenix Electric SUV: de quoi réconcilier amateurs de SUV et écologistes

Tesla Roadster: première prune

Pour résumer

La voiture électrique est plus que bicentenaire: en 1801, Philippe Lebon d'Humersin déposa un brevet d'un moteur à piston, fonctionnant au gaz de ville enflammé électriquement.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.