par Joest Jonathan Ouaknine

Chine: Byd brûle-t-il? [mis à jour]

L'incendie d'un monospace électrique en Chine prend des proportions énormes. Il pose la question de la sécurité du Byd e6 et plus généralement, celle des voitures électriques.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

L'incendie d'un monospace électrique en Chine prend des proportions énormes. Il pose la question de la sécurité du Byd e6 et plus généralement, celle des voitures électriques.

Tout commence samedi dernier, à Shenzhen. Une Nissan GT-R fait la course avec une BMW M3. Le conducteur de la voiture japonaise perd le contrôle. Il percute deux taxis: une SAIC-VW Santana et un Byd e6.

Les occupants de la Santana ne sont que légèrement blessés. En revanche, le chauffeur et les deux passagères de l'e6 sont tués sur le coup.

Le conducteur et le passager de la Nissan se sont enfuis. Ils se sont néanmoins rendus d'eux-mêmes le lendemain.

Les runs sauvages et les accidents mortels font hélas parti du paysage en Chine. Le pays possède le triste record du nombre de tués sur les routes (aussi bien en chiffre absolu qu'en nombre de morts par automobiles.)

Chaque jour ou presque apporte son lot d'histoires macabres.

Néanmoins, là, ce qui émeut tout un pays, c'est l'incendie spectaculaire du monospace électrique, suite au choc. Un feu qui rappelle celui des Chevrolet Volt ou du Zotye électrique d'Hangzhou.

Les faits sont abondamment commentés. Certains articles et posts ont d'ailleurs été censurés depuis (notamment parce qu'ils mettaient en question la probité de la future commission d'enquête.)

Côté Byd, on répond que 300 taxis e6 circulent depuis deux ans à Shenzhen. Ils représentent un kilométrage cumulé de 15 millions de km.

Ils ont été impliqués dans 526 accidents et il n'y a eu aucun cas d'incendie. Le batteries ion-ferrites étant bien protégées.

La GT-R a d'abord percuté l'e6 avant de s'encastrer dans la Santana. La vitesse élevée à laquelle roulait la Nissan y est sans doute pour quelque chose.

Qui plus est, l'e6 se trouve à la fourrière et les ingénieurs de Byd n'ont pu l'approcher. Ils en sont donc réduits à des hypothèses.

L'accident jette l’opprobre sur Byd. Le constructeur compte sur ses voitures hybrides et électriques pour percer en Europe et aux Etats-Unis (où elles sont déjà testées.) Mais sont-elles réellement sures?

Dans ce contexte de doute, les actions Byd sont en chute libre. A Hong-kong, elle clôture à 15,24 dollars de Hong-kong (soit -5,93%) et à Shanghai, elle atterrit à 23,75 yuans (soit -2,58%.)

Mise à jour: d'après les premiers éléments de l'enquête, la GT-R roulait à 180km/h. L'e6 roulait à 80km/h (vitesse maximale autorisée sur certaines autoroutes chinoises.) La Nissan a percuté le monospace par l'arrière. Le choc fut si violent que le monospace a traversé 3 files de circulation et qu'il a été projeté contre un arbre. Les occupants n'avaient aucune chance, quel que soit le véhicule.

Par contre, on ne sait pas la cause de l'incendie.

Source:

Auto.163

Crédits photos: Byd (photo 5)

A lire également:

Byd: une usine d'assemblage au Canada?

Pour résumer

L'incendie d'un monospace électrique en Chine prend des proportions énormes. Il pose la question de la sécurité du Byd e6 et plus généralement, celle des voitures électriques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.