Accueil Constructeurs chinois Le Danemark va tester le bus électrique de Byd

Le Danemark va tester le bus électrique de Byd

109
17
PARTAGER

Il y a environ un an, le constructeur Chinois Byd annonçait son arrivée prochaine en occident. Aujourd’hui, faute de pouvoir y vendre des véhicules, il en prête pour des tests. Après ceux d’hybrides F3 DM en Espagne et aux Etats-Unis, le Danemark va tester deux bus électriques K9.

Le Danemark souhaiterait ne plus consommer une seule goutte de pétrole à l’horizon 2050. Il pousse donc l’utilisation de véhicules « propres ».

Invest in Denmark est une filiale du ministère des affaires étrangères chargée, comme son nom l’indique, d’attirer les entreprises au Danemark. C’est elle qui a servi d’entremetteuse entre Byd et la compagnie de transport Movia.

Movia va d’abord tester un bus K9 en Chine, puis, en 2012, deux véhicules seront à l’essai sur ses lignes.

Côté Byd, ce serait la première fois que l’un de ses bus quitterait le seul Chinois. L’opération lui donne de la crédibilité dans les bus, où il n’est présent que depuis quelques mois.
En plus, régulièrement, on met en doute les performances réelles de ses modèles propres. Le test Danois permettra de dissiper ces doutes.

A lire également:
Byd: l’usine de Changsha redémarrera en octobre
Chine: Byd veut acheter Sanxiang

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Le Danemark va tester le bus électrique de Byd"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
fiatchrysler
Invité

Ils n’ont rien a faire de plus intelligent « un bus électrique » on voit qui a du fric a jeté par la fenêtre.

SAMUEL
Membre

« du fric à jeter par la fenêtre »… d’un point de vue purement financier, le calcul n’est peut être pas bête. le coût d’utilisation peut être très inférieur à celui des thermiques.
d’un point de vue environnemental, ça assainie les zones de circulation (voir ensuite les éventuelles nuisances de la production électrique).
et ça désengage le pays de sa dependance énergétique.

Frederic Papkoff
Admin

Le Danemark produit aujourd’hui 20% de son électricité à partir d’éoliennes… Leur objectif officiel est de parvenir à supprimer tout dépendance du pétrole en 2030, date à laquelle les réserves de pétrole du pays seront épuisées… Leur plan comprend le développement de l’énergie électrique par des énergies renouvelables : vent, vagues, biomasse… la suppression des moteurs thermiques (voiture électrique, développement du rail…).

Dans ce cadre, cet essai a tout son sens. Comme bien souvent, il faut un peu connaître un pays pour comprendre ses choix…

wizz
Membre
Le Danemark produit aujourd’hui environ 20% de son électricité avec des éoliennes 20%, ça fait bien en chiffre brut Mais en relatif, en 2008, les éoliennes ont produit 1.5% de la consommation des énergies au Danemark (on consomme pas uniquement de l’élect, mais aussi du gaz, du charbon, de l’essence, du gasoil….) http://manicore.com/documentation/part_eolien.html remarquez le nombre de points rouge sur la carte du Danemark… Pire encore, en l’espace de 10 ans, les immatriculations des voitures particulières au Danemark ont augmenté de presque 50% http://www.acea.be/images/uploads/files/20110221_03_PC_90-10_By_Country_Enlarged_Europe.xls Oui, tôt ou tard, le Danemark, tout comme les autres pays, finiront par être sans énergie… Lire la suite >>
Tibo35
Membre
Je dirais même plus, le poids des batteries grève moins le poids d’un bus ou d’un poids-lourds que celui d’une voiture. En outre les bus urbains font suffisamment peu de km pour ne pas être touché par l’autonomie et ils passent le plus clair de leur temps à l’arrêt. Imaginons 5minutes, un bus avec de grand panneaux solaires sur son toit, cela lui permet de se recharger grace à l’énergie solaire, d’augmenter son autonomie et de déplacer la pollution vers des endroit peu peuplé. Oui car qu’on le veuille ou non, tout déplacement entraine une consommation d’énergie et donc une… Lire la suite >>
wizz
Membre
Justement, imaginons pendant 5 minutes. Un panneau solaire, si on le place perpendiculairement aux rayons solaires, alors il captera un maximum de flux lumineux, et produira un maximum d’électricité. Par contre, si on le place parallèlement aux rayons solaires, alors sa production d’élect risque d’être peanut Et posé d’un angme intermédire entre perpendiculaire et parallèle, alors le panneau produira plus ou moins d’élect, selon son angle Un bus, c’est haut. De plus, pour diminuer les prises au vent, alors on risquera de poser les panneaux PV à plat sur le toit du bus Un panneau solaire posé à plat en… Lire la suite >>
Alfred
Invité

Avec le prix incroyable de la carte grise danoise à 180% du prix du véhicule, (soit 36000€ le papier pour une auto à 20000€), le Danmark se doit de trouver des alternatives pour le déplacement de ses citoyens.

Hercéo
Invité

Et encore des emplois qui vont quitter l’Europe ! Je ne parle même pas de la France… Pour info, un bus électrique engendre une économie d’env. 74 tonnes de CO² par an et a un coût d’utilisation 7 fois inférieur..

Theor
Invité

Herceo : Eh bien justement, à nous autres Européens de combler notre retard technologique !
Mais on vit tous sur la même planète, ce qui est bon pour les uns est également bon pour les autres.

wpDiscuz