par Elisabeth Studer

Métropole de Strasbourg : ZFE en 2022, diesel banni en 2028

Et une ville de plus ! Le conseil de l'Eurométropole de Strasbourg a voté vendredi la mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE) pour la capitale alsacienne – et le carrefour de l’Europe - et les 32 communes environnantes.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Et une ville de plus ! Le conseil de l'Eurométropole de Strasbourg a voté vendredi la mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE) pour la capitale alsacienne – et le carrefour de l’Europe - et les 32 communes environnantes.

Les mesures sont assorties d’un calendrier commun d'interdiction progressive des véhicules les plus polluants.

ZFE l'Eurométropole de Strasbourg : contrôle dès le 1er janvier 2022

Cette ZFE a été adoptée par deux tiers des votants (66 voix pour, 26 contre, 5 abstentions). Son entrée en vigueur est prévue au 1er janvier 2022 avec - à l'issue d'une année dite "pédagogique" - l'interdiction des véhicules classés Crit'Air 5 ou non classés. Après une période de contrôles sans sanction et des efforts de pédagogie, ces derniers seront définitivement interdits à partir du 1er janvier 2023.

Les véhicules classés Crit'Air 4 et 3 seront respectivement interdits en 2024 et 2025.

"La ZFE sera progressive, pédagogique, agile et accompagnera largement la population et les acteur-rices économiques dans cette transition majeure", a assuré, dans un communiqué, Pia Imbs, présidente de l'EMS, sans étiquette mais proche des écologistes.

L’intégration des véhicules Crit'Air 2 : un sujet qui divise

Les élus siégeant dans la collectivité s’opposaient fortement sur sur un point central : l'intégration ou non des véhicules Crit'Air 2 au dispositif, à l'échéance 2028. Le conseil a finalement adopté la mesure, à une assez large majorité.

Les Crit'Air 3 et 2 seront interdits respectivement en janvier 2027 et janvier 2028, et dans les deux cas après trois années de période transitoire. Tous les véhicules diesel seront donc complètement bannis du périmètre de la ZFE en 2028.

Enveloppe de cinquante millions d'euros d'aides

Une enveloppe de cinquante millions d'euros d'aides a été votée vendredi pour accompagner particuliers et professionnels vers des mobilités alternatives à la voiture individuelle.

Ce montant s'ajoute aux 500 millions d'euros dévolus à la gratuité des transports pour les mineurs, en place depuis septembre, et à l'extension des réseaux de transport en commun et de pistes cyclables.

Pierre Ozenne (Ecologistes) est revenu quant à lui sur la question du périmètre - contesté - de la ZFE, , avec un argument de poids : les aides liées à la ZFE sont valables sur le territoire de cette ZFE. Mieux vaut donc selon permettre à un large public d'en bénéficier. Malynx le lynx !

Phase de consultation réglementaire

Le vote du conseil de l'Eurométropole ouvre désormais une phase de consultation réglementaire. Laquelle se déroulera du 18 octobre au 10 novembre pour les citoyens et s’étalera sur une durée de deux mois pour les parties prenantes.

Evaluations annuelles pour d’éventuels réajustements

Des évaluations annuelles seront menées pour vérifier l'impact des mesures mise en place dans l’Eurométropole sur la qualité de l'air, avec une étude renforcée entre 2023 et 2024.

En fonction des résultats de ces évaluations, « il faudra peut-être réajuster le calendrier, renforcer le contrôle ou avancer (les) date(s) d'interdiction », avait prévenu en mai dernier la maire de Strasbourg et première vice-présidente de l'Eurométropole, Jeanne Barseghian.

Notre avis, par leblogauto.com

Quatre zones à faibles émissions (ZFE) existent déjà en France (métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole, Ville de Paris et Grand Paris). La récente loi Climat et résilience prévoit l'extension de ce dispositif à toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants d'ici à 2025.

Reste que selon une étude menée par l’IFPEN (Institut français du pétrole et des énergies nouvelles) fin 2020 …. les moteurs diesel n’ont jamais été aussi propres.

Le rapport montre ainsi que les diesels récents (équipés de systèmes de dépollution performants) respectent les normes et sont même moins polluants – sur certains critères – que les moteurs essence (quatre sets à deux). Mais ils n'atteindront toutefois jamais le graal : la vignette Crit'Air 1. Cette pastille n'étant basée que sur les seules émissions de NOx ….

Sources : AFP, DNA, IFPEN

Liste des communes alsaciennes concernées  : ici

Pour résumer

Et une ville de plus ! Le conseil de l'Eurométropole de Strasbourg a voté vendredi la mise en place d'une zone à faibles émissions (ZFE) pour la capitale alsacienne – et le carrefour de l’Europe - et les 32 communes environnantes.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.