Waymo tacle Uber à propos de l'accident mortel
par Thibaut Emme

Waymo tacle Uber à propos de l'accident mortel

Le patron de Waymo (Google), John Krafcik, indique que la technologie Waymo aurait pu éviter l'accident avec un véhicule autonome Uber.

Zapping Le Blogauto Essai du Renault Espace - 200 chevaux

Le patron de Waymo (Google), John Krafcik, indique que la technologie Waymo aurait pu éviter l'accident avec un véhicule autonome Uber.

Ce sont des propos rapportés par la presse américaine. Krafcik intervenait lors d'une conférence de la NADA (National Automobile Dealers Association) à Las Vegas (Nevada). "Je veux être vraiment plein de respect pour Elaine, la femme qui a perdu la vie, et sa famille. (Mais) dans le cas d'un piéton ou d'un piéton avec un vélo, nous sommes certains que notre technologie serait fiable et serait capable de gérer une situation comme celle-là".

Pour autant, le patron de Waymo indique que sa société - et les autres acteurs de la conduite autonome - sont troublés par cet accident. En effet, Uber utilise les mêmes capteurs que ses concurrents. A savoir une caméra, mais aussi des radars et des lidars (*). Ainsi, cela permet aux véhicules de littéralement "voir" dans l'obscurité. Ce sont les appareillages que l'on place bien haut, sur le toit des véhicules.

Ici, certains experts estiment que le LIDAR serait en cause, ajoutant qu'il faut attendre les détails de l'enquête. Toutefois, les différents acteurs se réunissent déjà pour voir si un tel accident pourrait se produire avec leur technologie respective. Du côté de Waymo, on met en avant les 8 millions de kilomètres de test sans accident de ce genre. Ainsi que les milliards de kilomètres faits en simulation. A priori, Waymo ne mettra pas en suspend son programme de test d'auto-partage autonome.

Le LiDAR de UBER défaillant ?

Le Lidar est au cœur de la détection pour la conduite autonome. En effet, il permet de détecter les "obstacles" de très loin. Chez Waymo, on affirme même que le "Long Range Lidar" (lidar longue distance) qu'ils ont développé durant des années permet de détecter un piéton bien plus loin que les concurrents, et même de "savoir dans quel sens il regarde".

On rappellera qu'une bataille en justice a récemment eu lieu entre Waymo et Uber justement. Google accuse Uber d'avoir acquis illégalement des secrets techniques sur ce lidar longue distance lors du rachat de la société de camions autonomes OTTO. Otto a été fondée par Anthony Levandowski, un ancien...de Waymo. L'affaire s'est soldée à l'amiable avec un échange d'actions Uber pour un montant (à l'époque) d'environ 245 millions de dollars.

Certains mettent en avant l'empressement de Uber à faire rouler ses véhicules autonomes en environnement réel. Au contraire, d'autres estiment que le véhicule autonome - dans son ensemble - n'est pas prêt et doit retourner sur des environnements fermés. Chez Waymo, les tests en condition réels vont se poursuivre, sûrs qu'ils sont de leur technologie. La société a été autorisée en février à mener des tests à Phoenix (Arizona) sans "opérateur de secours".

(*) un radar utilise des ondes radio, un lidar des lasers

Illustration : Waymo/Uber

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le patron de Waymo (Google), John Krafcik, indique que la technologie Waymo aurait pu éviter l'accident avec un véhicule autonome Uber.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.