par Elisabeth Studer

L’ Inde exhorte les constructeurs à installer plus d’airbags

L’ Inde semble vouloir réagir face à la dangerosité meurtrière de ses routes. Le pays , a proposé samedi d'imposer au moins six airbags dans toutes les voitures particulières fabriquées à partir du 1er octobre 2022. Obligeant les constructeurs à s’aligner, et rapidement.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

L’ Inde veut obliger les constructeurs à accroître le nombre d’airbags

Le gouvernement souhaite que les constructeurs fournissent deux coussins gonflables latéraux et deux coussins gonflables rideaux, pour protéger les personnes assises sur les sièges arrière, en plus des deux coussins gonflables déjà requis pour tous les véhicules.

Pour rappel, un airbag rideau est un coussin de protection qui se déploie le long des vitres de portes en cas de choc latéral. Aussi appelé airbag de toit.

Les airbags latéraux doivent "aider à atténuer principalement les blessures au torse" lors d'un accident latéral, tandis que les airbags rideaux "se déploieraient en cas d'impact latéral ou se renverseraient pour aider à atténuer principalement les blessures à la tête", a déclaré le ministère des Transports routiers dans un communiqué.

Le gouvernement sollicite les commentaires des entreprises et du public au cours des 30 prochains jours, après quoi le projet de règles sera finalisé.

Des routes indiennes très meurtrières

Le projet de lois a pour objectif de faire baisser le nombre de décès sur les routes indiennes. En 2020, près de 132 000 personnes sont mortes dans plus de 366 000 accidents de la route, selon les données du gouvernement.

Des airbags supplémentaires synonymes de hausse de prix

Les coussins gonflables supplémentaires augmenteraient le tarif des véhicules sur le marché indien … sensible aux prix, alors que la plupart des voitures se vendent moins de 10 000 $. Le marché des voitures low-cost est dominé par Maruti Suzuki, détenu majoritairement par le japonais Suzuki, et le sud-coréen Hyundai.

Notre avis, par leblogauto.com

Le gouvernement indien semble prendre le taureau par une seule corne. Si de nombreux décès sont à déplorer sur les routes indiennes, plusieurs facteurs rentrent en jeu : la sécurité des véhicules certes, mais il faut également compter sur l’état des réseaux routiers et des comportements. L’ Inde a visiblement choisi d’agir sur l’aspect qui impacte le moins son budget … transférant le coût des mesures sur les constructeurs et les consommateurs. Beaucoup moins cher que d’engager d’importants travaux routiers et de mener des campagnes de prévention, voire d’éducation et de formation.

Reste que le coût socio-économique global résultant des accidents de la circulation en Inde se situe entre 15,71 et 38,81 milliards de dollars, ce qui est estimé à 0,55 à 1,35 % du PIB du pays a révélé une étude menée par le majeur des composants automobiles Bosch, publiée en octobre 2021.

L'équipe de recherche sur les accidents du département Advanced Autonomous Safety Systems and Corporate Research de Bosch Inde a étudié et analysé les données mondiales sur les accidents de la route au cours des deux dernières décennies pour obtenir des résultats. Les résultats pouvant être utilisés pour identifier de nouveaux produits, des stratégies commerciales et des politiques de sécurité routière.

Près de 781 668 véhicules ont été impliqués dans des accidents de la route en 2019 selon les données pondérées du Road Accident Sampling System of India (RASSI), représentant entre 0,57 et 1,81 milliard de dollars de dommages.

Les coûts des dommages comprennent 356,2 millions de dollars pour les véhicules utilitaires, 69,8 millions de dollars pour les voitures, 18,7 millions de dollars pour les deux-roues et 39,6 millions de dollars pour les bus, selon les conclusions de l'étude. Le coût médical total des victimes d'accidents de la route en 2019 était proche de 0,82 à 1,92 milliard de dollars.

En 2019, la perte totale de productivité due aux décès d'hommes était de 10,9 milliards de dollars et les décès de femmes de 1,44 milliard de dollars, a révélé l'étude. En outre, la perte de productivité totale en 2019 en raison de blessures graves a représenté 123 millions de dollars tandis que les blessures mineures ont représenté 14 millions de dollars.

Sources : Reuters, Bosch

Pour résumer

L’ Inde semble vouloir réagir face à la dangerosité meurtrière de ses routes. Le pays , a proposé samedi d'imposer au moins six airbags dans toutes les voitures particulières fabriquées à partir du 1er octobre 2022. Obligeant les constructeurs à s’aligner, et rapidement.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.