par Joest Jonathan Ouaknine

Indycar: le plateau unifié

Vous prenez la vingtaine de voitures présentes l'an dernier en Champ Car et la vingtaine de voitures présentes l'an dernier en Indycar, vous fusionnez et vous obtenez un plateau à... 28 voitures. C'est l'arithmétique des monoplaces Américaines.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Vous prenez la vingtaine de voitures présentes l'an dernier en Champ Car et la vingtaine de voitures présentes l'an dernier en Indycar, vous fusionnez et vous obtenez un plateau à... 28 voitures. C'est l'arithmétique des monoplaces Américaines.

Les favoris:

Beaucoup de départs en Nascar durant l'intersaison. Du coup, chez Andretti-Green, Tony Kanaan (champion 2004) se retrouve bien seul face à Marco Andretti et Danica Patrick, aux performances en dents de scie et à Hideki Mutoh, pendant Indy de Kazuki Nakajima (le patronyme célèbre en moins.) Chez Penske, le double-vainqueur d'Indianapolis Elio Castroneves (tout récent vainqueur d'un reality-show où des célébrités doivent dancer!)

fait équipe avec le revenant Ryan Briscoe. C'est l'une des paires les plus solides. Chez Chip Ganassi, Scott Dixon (champion 2003 et ex-futur pilote Williams) et Dan Wheldon (champion 2005 et ex-futur pilote Honda) feront un ménage à trois avec Alex Lloyd, brillant élève de l'Indy Pro Series (le GP2 US.)

Parmi les équipes venues du Champ Car, sauf erreur, seul Newman-Haas pourra se battre pour le titre. Justin Wilson (ex-pilote Minardi et Jaguar) prend le baquet de Bourdais, prendra-t-il aussi son palmarès? A ses côtés, Graham Rahal, dont la première saison fut moyenne, sans plus.

Les outsiders:

2 voitures seulement pour Vision Racing (l'équipe de Tony George, l'organisateur) pour Ed Carpenter (beau-fils de Tony George) et AJ Foyt IV. Thomas Schekter (éphémère cobaye de Jaguar) courrait justement pour Vision; désormais son patron s'appelle Jay Penske (le fils de Roger), dont l'équipe débute. Une voiture également chez Foyt, pour Darren Manning (ex-essayeur chez BAR), chez Rahal-Letterman, pour Ryan Hunter-Reay (meilleur rookie 2007) et chez Panther Racing, pour Vitor Meira. Trois équipes autrefois en haut des classement de l'Indycar.

Du côté des "fusionné", on trouve le KV Racing de Kevin Kalkhoven (ex-co-propriétaire du Champ Car) et Jimmy Vasser, avec Will Power et Oriol Servia. Un duo solide, mais il se murmure que Kalkhoven songerait à dissoudre l'équipe. Le Conquest Racing a encore une fois frôlé la faillite, mais le tricolore Franck Perera ne sera pas à pied, grâce à Enrique Bernoldi (ex-pilote Arrows et ex-pilote d'essai BAR), toujours prompt à dégainer sa carte de crédit.

En fond de grille:

Pas de cadeau entre filles! Chez Dreyer & Reinbold, Milka Duno chasse Sarah Fisher. La Vénézuelienne partagera sa voiture avec le revenant Townsend Bell, alors que Buddy Rice (vainqueur en 2004 à Indianapolis) sera présent à temps plein. Autre concurrent à mi-temps, le gentleman-driver Marty Roth (pilote et patron d'écurie), qui va engager une deuxième voiture pour le débutant Jay Howard.

Dale-Coyne est la quatrième et dernière équipe du Champ Car sure à 100% d'aller en Indycar. Le rapide mais inconstant Bruno Junqueira (ex-équipier de Bourdais) fera équipe avec le débutant Mario Moraes (du moins au début, car chez Dale-Coyne, ça bouge beaucoup.)

Présents?

Sarah Fisher était censée monter sa propre écurie, en vue d'Indianapolis et quelques autres épreuves.

Beaucoup d'interrogation du côté du Champ Car. Forsythe-Pettit a renoncé. Paul Stoddart (Minardi USA) est désormais commentateur télé (ce qui signifie la mort implicite de son équipe.) Quid de Pacific Coast Motorsport, qui avait embauché Mario Dominguez pour être l'équipier d'Alex Figge (fils du patron)? Qu'est devenu Rocketsport, qui comptait sur Alex Tagliani (et peut-être sur Franck Montagny) pour se refaire?

Source:

Indycar.com

A lire également:

Champ Car/Indycar: Paul Tracy à pied!

Officiel: Champ Car et Indycar fusionnent

Pour résumer

Vous prenez la vingtaine de voitures présentes l'an dernier en Champ Car et la vingtaine de voitures présentes l'an dernier en Indycar, vous fusionnez et vous obtenez un plateau à... 28 voitures. C'est l'arithmétique des monoplaces Américaines.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.