par Joest Jonathan Ouaknine

Indycar: c'est officiel, ça va mal pour Lotus

Lotus Cars a décidé de faire preuve de transparence. Après les rumeurs.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Lotus Cars a décidé de faire preuve de transparence. Après une mise au point sur l'activité "voiture", ils éditent un deuxième communiqué "brut de pomme" sur l'Indycar. Cette fois-ci, point de démenti. Au contraire, le constructeur confirme les rumeurs.

C'est Claudio Berro, directeur de Lotus Motorsport Group, qui répond lui-même aux interrogations.

On sait depuis quelques jours que Brian Herta Autosport (qui aligne Alex Tagliani) sera forfait à Sao Paulo. Il reviendra à Indianapolis, mais avec un autre motoriste.

C'est d'autant plus problématique que BHA possède la plus grande expérience sur ovales des "Lotus". Elle a été l'équipe de développement de la Dallara 2012 et elle a remporté les 500 miles d'Indianapolis 2011 (avec Dan Wheldon.) En prime, "Tags" est le seul à avoir testé le Lotus/Judd sur ovale.

Quant à Dreyer & Reinbold (une voiture pour Oriol Servia), il sera à Sao Paulo. Néanmoins, à partir d'Indianapolis, il emploiera d'autres moteurs.

Berro déclare que Lotus a choisi d'interrompre les contrats avec ces deux équipes (suite à des impayés?) Ca lui permet de se focaliser davantage sur les équipes restantes.

La rumeur nous dit plutôt que ce sont elles, déçues par leur motorisation, qui ont saisi l'Indycar pour rompre les contrats.

La vérité doit se trouver quelque part entre ces deux versions.

Ainsi, à court-terme, seules 3 Dallara seront propulsées par des Lotus/Judd: celles de Dragon Racing (pour Sebastien Bourdais et Katherine Legge) et celle de HVM (pour Simona de Silvestro.) Au moins, on aura moins de souci pour distinguer les monoplaces noir et or!

La première crainte, c'est que Jay Penske, PDG de Dragon Racing, crie à tue-tête qu'il en a marre de Lotus. De là à le voir rejoindre Brian Herta Autosport et Dreyer & Reinbold...

La deuxième crainte, c'est que dans le communiqué, Jean Alesi n'apparait nul part. L'Avignonais doit piloter à Indianapolis, dans une monoplace sponsorisée (et motorisée) par Lotus. Il figure bel et bien sur la feuille des engagés de la course. Pour autant depuis l'annonce de sa présence, il règne un calme inquiétant.

La troisième crainte, c'est le ton général. Miodrag Kotur, l'adjoint de Berro, se voulait optimiste. Il annonçait une rentrée d'argent prochaine et il promettait qu'en fin de saison, les blocs Lotus/Judd seront dignes des Chevrolet.

A contrario, Berro se contente d'un "Lotus sera présent en Indycar sur le long-terme". Il sous-entend même que le top 10 de Bourdais à Barber Park risque d'être la seule perf' de la saison. On a connu plus encourageant...

Source:

Lotus

Crédit photos: Dreyer & Reinbold (photo 1), Alex Tagliani (photo 2) et Dragon Racing (photo 3)

A lire également:

Indycar: ça va mal pour Lotus

Pour résumer

Lotus Cars a décidé de faire preuve de transparence. Après les rumeurs.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.