de g. à dr. : Nato, Fenestraz
de g. à dr. : Nato, FenestrazCredit Photo - Nissan
par Thibaut Emme

Formule E : Buemi quitte Nissan e.Dams après 8 années

La saison 8 de Formule E vient de s'achever avec le sacre de Stoffel Vandoorne et déjà le mercato est lancé. Nissan e.Dams se sépare de Buemi et Günther pour mieux accueillir Nato et Fenestraz.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Pour la saison 9, qui sera, on le rappelle, la première avec la monoplace GEN3 plus puissante et plus endurante, Nissan a donc décidé de tout changer niveau pilotes. Il y aura deux Français, Norman Nato et Sacha Fenestraz. Pour Nato c'est un retour à plein temps à la Formule E après avoir joué les remplaçants, chez Jaguar par exemple (remplaçant de Bird à Séoul). Quant à Fenestraz, il a lui aussi participé aux deux derniers ePrix de la saison à la place de Giovinazzi, en Corée du Sud.

Nato a déjà remporté un ePrix, à Berlin en saison 7 (2020-2021) chez Rokit Venturi Racing. C'est un pilote multi-casquette qui court aussi en endurance WEC et compte 5 participations aux 24 heures du Mans (4 en LMP2 et 1 en LMP1).

On repart d'une feuille blanche, ou presque

Fenestraz de son côté est encore très marqué par la monoplace. Il a remporté la Formule Renault Eurocup en 2017 et a dû s'exiler depuis vers l'Asie et le Japon. Il a remporté la F3 Japonaise en 2019, et pointe à la 2de place de la Superformula (loin derrière Nojiri) et mène le Super GT d'un petit point, à mi-saison. Il ne court pas pour Nissan en Super GT mais pour Toyota Gazoo Racing. Espérons pour lui que la Formule E lui permette de montrer son niveau.

Nissan a décidé de racheter e.Dams, la structure dédiée à la Formule E de DAMS (ex Driot Arnoux Motorsport) et dès 2023, on ne parlera plus que de Nissan et plus de Nissan e.Dams. Avec le départ de Sébastien Buemi, c'est vraiment une grosse page qui se tourne pour l'écurie. En effet, le Suisse était de l'aventure Formule E depuis le tout début, quand l'écurie s'appelait encore Renault e.Dams. Champion de la saison 2 et trois fois vice-champion, Buemi et l'écurie ne sont que l'ombre d'eux-mêmes. La réorganisation sans doute, et une écurie concentrée vers la saison 9, celle de 2023.

Nissan fournira aussi sa motorisation à McLaren Racing qui reprend l'écurie Mercedes, en partance. Il semble que Buemi n'en a pas fini avec la Formule E et devrait être annoncé prochainement dans une autre écurie.

Une saison 9 pleines de changements

Pour sa neuvième levée, la Formule E débutera à Mexico le 14 janvier 2023. La saison devrait compter 18 courses ce qui commence à faire un beau championnat. Surtout, la FE inaugurera la monoplace GEN3 qui dispose de plus de puissance. La régénération est également poussée au maximum grâce aux deux moteurs électriques de la monoplace. En effet, en plus du moteur de 350 kW (250 kW pour la GEN2) sur les roues arrière, la GEN3 dispose d'un moteur de 250 kW à l'avant. Ce moteur ne sert pas pour la traction, mais permet d'atteindre 600 kW de régen' électrique. De quoi allonger les courses, ou rouler plus vite. Voir la fiche de la GEN3 ici.

La saison 9 voit aussi Michelin quitter la FE et être remplacé par Hankook pour fournir les pneus tout temps. La voiture en elle-même conserve un look un peu baroque en forme d'avion en papier. La saison passera par de nouvelles destinations comme Hyderabad dans l'État du Télangana, au sud de l'Inde, Sao Paulo au Brésil ou Jakarta en Indonésie.

Pour résumer

Nissan e.Dams devient Nissan tout court en Formule E en 2023. Autre changement de taille, Sébastien Buemi qui était avec l'écurie depuis les débuts, depuis 8 ans, ne sera plus là. Günther et lui sont remplacés par les Français Norman Nato et Sacha Fenestraz.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.