par Nicolas Anderbegani

Nissan prend le contrôle de e.dams en Formule E

Nissan a annoncé aujourd'hui l'acquisition de l'équipe de course e.dams, en particulier sa branche opérationnelle, ce qui lui permet de maîtriser pleinement sa participation au championnat du monde de Formule E ABB FIA.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Perennité assurée dans la Sarthe

L'équipe reste basée à Ruaudin, près du Mans et continuera à courir comme prévu dans la saison 8. Nissan est entré dans la série en 2018 en partenariat avec e.dams, prenant ainsi la relève de Renault qui avait été présent dès les débuts de la discipline. Après une belle saison 2019-2020 achevée à la seconde place, l’équipe est retombée 10e la saison dernière.  En mars 2021, le constructeur automobile japonais a annoncé son engagement dans l'ère de la Formule E Gen3, qui se déroulera de la saison 9 (2022/23) jusqu'à la fin de la saison 12 (2025/26) de la série. La participation renforcée de Nissan à la Formule E est évidemment présentée comme un engagement accru en faveur de l'électrification et de la durabilité, défini dans le plan Ambition 2030 de Nissan.

"Depuis que nous avons commencé avec e.dams en 2018, notre relation était extrêmement bonne ; nous collaborons ensemble et avons eu de grands succès lors des trois à quatre dernières années", déclare Ashwani Gupta, directeur général de Nissan."Désormais, alors que nous investissons pour la Gen3, nous voulions un contrôle total du moindre point de contact en Formule E, notamment le projet moteur mais aussi l'écurie (...) Ce projet est une pièce maîtresse de Nissan Motor Company. Nous sommes parfaitement prêts et capables de mener l'investissement nécessaire. La R&D reste en France. Cependant, nous avons déjà envoyé de nombreux ingénieurs du Japon en France pour travailler sur ce projet. Désormais, l'équipe japonaise et les équipes françaises travaillent ensemble précisément dans le même but : partager leur savoir-faire."

Tommaso Volpe, directeur général de Nissan Formula E, deviendra également directeur général d'e.dams : « Je suis ravi que Nissan reprenne e.dams et nous pensons aujourd'hui à Jean-Paul Driot qui, avec Nissan, a eu la vision de l'équipe et a contribué à développer notre partenariat. Depuis son décès en 2019, Olivier et Grégory Driot ont pris le relais et ont fait perdurer l'héritage de la réussite de leur père. Ce fut un plaisir de travailler ensemble et je tiens à les remercier pour leur engagement et leur soutien (...) C'est une étape importante dans notre projet de Formule E. En tant que summum de la course 100 % électrique, la Formule E nous offre une plate-forme mondiale attrayante à partir de laquelle nous pouvons montrer aux clients que les véhicules électriques ne sont pas seulement amusants et passionnants, mais aussi que Nissan continue d'être à la pointe de la technologie des véhicules électriques. Nous avons une équipe fantastique en place, et nous sommes impatients de tirer parti de notre succès et de notre expérience ensemble en tant qu'équipe, et d'ouvrir ce nouveau chapitre de notre implication en Formule E. »

Une page se tourne

Après le rachat de l'écurie de Formule 2 DAMS par Charles Pic en début d’année, les fils de Jean-Paul Driot, Grégory et Olivier Driot, passent donc également la main en Formule E : « Nous sommes très fiers de transmettre l'équipe e.dams à une entreprise aussi engagée et innovante que Nissan. Nous avons eu plusieurs discussions ouvertes ces derniers mois avec Nissan et nous avons décidé que c'était le bon moment pour eux de prendre les rênes et de poursuivre l'héritage de notre famille et d'assurer l'avenir à long terme des employés (...) Depuis le décès de notre père, ce fut un honneur pour nous de nous associer à une marque mondiale telle que Nissan en Formule E et nous sommes fiers de ce que nous avons accompli ensemble. Nous tenons à remercier tout le personnel d'e.dams pour leur travail acharné et leur engagement au fil des ans et nous souhaitons à Nissan tout le meilleur pour le reste de la saison 8 et au-delà."

La montée en puissance du championnat et l'arrivée de la Gen 3 nécessitait sans doute une reprise en mains plus soutenue par le constructeur. Une page se tourne donc défiitivement en 2022 pour l'emblématique écurie DAMS, qui avait été fondée en 1988 par Jean-Paul Driot en association avec René Arnoux.

L'engagement accru du constructeur peut être perçu positivement par la discipline, dans la foulée de DS Automobiles qui a également racheté la structure Techeetah, alors que BMW et Audi, au contraire, se sont officiellement retirés à l'issue de la dernière saison.

Pour résumer

Nissan a annoncé aujourd'hui l'acquisition de l'équipe de course e.dams, en particulier sa branche opérationnelle, ce qui lui permet de maîtriser pleinement sa participation au championnat du monde de Formule E ABB FIA.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.