par Elisabeth Studer

VW:VE aussi rentable que thermique plus tôt que prévu

Le directeur financier de Volkswagen, Arno Antlitz, a assuré que la forte demande et les améliorations de l'économie d'échelle pour les voitures électriques (VE) produites par le groupe augmentaient plus tôt que prévu la rentabilité de ses modèles dotés de ce type de motorisation.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La forte demande de VE augmente la marge bénéficiaire de Volkswagen

La forte demande de voitures électriques entraîne une amélioration des perspectives d'avenir du Volkswagen, mais aussi de ses comptes. Certains de ses modèles ont déjà vendu toute la production de cette année, une situation favorable qui augmente également les marges bénéficiaires des voitures électriques.

Des VE difficiles à rentabiliser à l’heure actuelle côté constructeurs

A l'heure actuelle, certains constructeurs vendent des voitures électriques  (VE) avec peu ou pas de marge bénéficiaire, voire à perte selon les modèles. Les investissements élevés qu'impliquent le développement de nouveaux modèles, de nouvelles plateformes, la production de batteries, de logiciels ou l'adaptation des lignes de production rendent l'amortissement de certains modèles électriques difficile, voire impossible, du moins à court terme.

Une situation qui s’inverse via la hausse de la production et des ventes

La situation peut s'inverser, entre autres, à mesure que la production et les ventes augmentent. C'est ce qui semble se passer chez Volkswagen, selon son directeur financier, Arno Antlitz.

Ce dernier prévoit que les voitures électriques (VE) du groupe Volkswagen commenceront à être aussi rentables que les thermiques plus tôt qu'ils ne l'avaient initialement prévu.

La rentabilité atteinte plus tôt que prévu pour les VE de Volkswagen

Comme l'a commenté Antlitz dans une interview accordée à divers médias, le groupe allemand pensait initialement qu'il lui faudrait "deux à trois ans" pour atteindre la parité des marges bénéficiaires entre les véhicules à moteur à combustion et ceux à batterie. On s'attend maintenant à ce qu'ils atteignent la parité plus tôt que prévu. "Nous voyons une meilleure [économie d'échelle], nous voyons de meilleures marges, nous constatons une forte demande des clients", a déclaré Antlitz.

La demande a « submergé » VW

La forte demande, associée aux derniers problèmes des chaînes d'approvisionnement à la suite de la guerre en Ukraine, a submergé Volkswagen. Certains modèles ont épuisé leur production prévue pour cette année (Arno Antlitz n'a pas précisé lesquels) et ne seront disponibles qu'en 2023. D'autres seront livrés tout au long de 2022, mais ils accumulent une longue liste d'attente. Les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables du groupe Volkswagen ont augmenté de 80% l'an dernier, atteignant 762 000 unités parmi toutes les marques du groupe.

Le prix des matières premières souffle un vent contraire

Reste que les constructeurs pourront rapidement devoir faire face à un autre obstacle. Après la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs, la guerre en Ukraine et les sanctions contre la Russie provoquent la fermeture de certaines usines (dont celles de VW) faute de certains approvisionnements.

L'Ukraine est l'un des plus grands fabricants de câbles pour l'industrie automobile, tandis que la Russie est un exportateur clé d'intrants tels que le nickel, le palladium et l'acier. "Les matières premières sont clairement un vent contraire pour nous", a déclaré Antlitz. "Il peut arriver un moment où nous devrons répercuter certaines des augmentations [de prix] sur le marché » a-t-il ajouté.

Notre avis, par leblogauto.com

En décembre 2018,  la marque Volkswagen avait indiqué qu’elle prévoyait que sa marge allait croître de manière plus rapide que ce qu’elle avait préalablement estimé. Le constructeur avait  alors indiqué que son programme d’investissements dans le développement des véhicules électriques ne devrait pas changer la donne.

La méthode ? : un nouveau programme de réduction des coûts via une hausse de la productivité qui devrait conduire à une réduction de personnel. Sans licenciements secs nous promettait-on.

Sources : Volkswagen

Pour résumer

Le directeur financier de Volkswagen, Arno Antlitz, a assuré que la forte demande et les améliorations de l'économie d'échelle pour les voitures électriques (VE) produites par le groupe augmentaient plus tôt que prévu la rentabilité de ses modèles dotés de ce type de motorisation.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.