par Elisabeth Studer

Stellantis à l'assaut du marché indien via Citroën C3 dédiée

Stellantis, constructeur né de la récente fusion de PSA et de FCA (Fiat Chrysler) Stellantis prévoit de lancer l'année prochaine un nouveau modèle en Inde et en Amérique latine sous sa marque Citroën, a annoncé jeudi le groupe. Objectif affiché : sortir de son territoire européen et s'implanter davantage dans les marchés émergents où il est moins exposé.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Retour de Citroën en Inde

Le plan marque le retour de Citroën en Inde, un marché qu'il a quitté dans les années 1930, et intervient à un moment où d'autres constructeurs automobiles étrangers quittent le pays après avoir mené une sévère bataille pour tenter d’engranger des bénéfices, leurs efforts n’ayant pas été payés en retour .

Stellantis veut réduire sa dépendance à l’égard de l’Europe

Stellantis possède des marques comme Jeep et Ram aux États-Unis (via FCA), mais vise toujours à réduire sa dépendance à l'égard de l'Europe. Le groupe s’est fixé pour objectif de porter ses ventes hors d'Europe à 30 % de son chiffre d'affaires d'ici le milieu de cette décennie, contre 15 % aujourd'hui.

Nouvelle version de la Citroën C3 en Inde et Amérique latine

La société a annoncé son intention de produire une nouvelle version de la Citroën C3 - positionnée comme citadine en Europe - en Inde et en Amérique latine pour un lancement au second semestre 2022.

Le modèle – qui se veut low-cost - sera produit en Inde, dans le cadre d'une joint-venture avec CK Birla, et au Brésil.

Citroën a déclaré que ce serait le premier des trois modèles qu'il produira et qu’il visera l'Inde et l'Amérique latine au cours des trois prochaines années.

Pour élaborer sa Citroën C3 dédiée au marché indien, Citroën a fait appel à Tata Consulting Engineers, une société d'ingénierie, appartenant à la holding Tata, qui travaille pour de nombreux acteurs automobiles.

Un Tata Punch aux airs de nouvelle Citroën C3 indienne

Hasard de calendrier ? le constructeur indien Tata Motors détenu également par la holding Tata vient quant à lui de dévoiler son nouveau SUV baptisé Punch, aux allures très similaires à celle de la nouvelle Citroën C3 indienne, dirons-nous poliment. Il s’agit du concept H2X de l’indien Tata présenté au salon de Genève en mars 2019.

Le modèle est conçu sur une plate-forme nommée ALFA-ARC, pour Agile Light Flexible Advanced Architecture.

Face à cette frappante gémellité, Citroën s’interroge sur d’éventuelles fuites d’informations de Tata Consulting vers Tata Motors …

Stellantis mise sur le marché automobile indien

Stellantis s'attend à ce que l'Inde devienne le troisième plus grand marché automobile au monde après la Chine et les États-Unis d'ici 2030, le nombre total de voitures neuves dans le pays atteignant 4 à 5 millions de voitures par an.

L’Inde : un marché difficile pour les constructeurs étrangers

Il n’en demeure pas moins que le marché indien s'est avéré difficile pour de nombreux constructeurs automobiles étrangers, qui y sont en concurrence avec des constructeurs locaux tels que Maruti Suzuki ainsi que le sud-coréen Hyundai. Ford a ainsi annoncé la semaine dernière qu'il arrêtait la production en Inde.

Sources : Reuters, Stellantis

Pour résumer

Stellantis, constructeur né de la récente fusion de PSA et de FCA (Fiat Chrysler) Stellantis prévoit de lancer l'année prochaine un nouveau modèle en Inde et en Amérique latine sous sa marque Citroën, a annoncé jeudi le groupe. Objectif affiché : sortir de son territoire européen et s'implanter davantage dans les marchés émergents où il est moins exposé.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.