par Elisabeth Studer

Stellantis : 1ere offre de véhicules utilitaires à hydrogène

Stellantis met les gaz dans l’hydrogène. Le groupe automobile qui réunit désormais PSA et FCA a annoncé cette semaine qu’il lançait une offre d'utilitaires Peugeot, Citroën et Opel fonctionnant à l'hydrogène à destination des professionnels.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Premiers utilitaires Stellantis batterie/hydrogène d’ici fin 2021

D’ici la fin 2021, Stellantis livrera les premières camionnettes qui combineront un système de pile à combustible à hydrogène et une batterie électrique, a précisé lors d'une conférence de presse Xavier Peugeot, vice-président senior de l'activité véhicules utilitaires.

Le groupe cible dans un premier temps le marché européen via les fourgons Opel Vivaro, Peugeot Expert et Citroën Jumpy (tous basés sur la même plate-forme technique).

L’autonomie : le maître mot

Cette offre d'utilitaires à faibles émissions vise une nouvelle clientèle de professionnels, qui conduit fréquemment sur de longues distances et souhaite pouvoir faire le plein rapidement.

Des besoins que les véhicules 100% électriques ne peuvent satisfaire à l’heure actuelle.

Les futurs véhicules à hydrogène disposeront d'une autonomie de plus de 400 kilomètres et il sera possible de faire le plein en moins de trois minutes promet Stellantis.

Une batterie intégrée au système permettra de parcourir 50 kilomètres, de quoi rouler vers la borne de recharge la plus proche.

Stellantis n’a pas à l’heure actuelle communiqué sur le prix de ces utilitaires.

Production sur le site Opel de Russelheim

Les camionnettes seront assemblées sur le site Opel de Russelsheim, en Allemagne, qui centralise les compétences de Stellantis dans l'hydrogène. Le gouvernement allemand a quant à lui soutenu le lancement de cette offre à hauteur de 5,6 millions d'euros.

Michelin et Faurecia également de la partie

Les réservoirs des véhicules seront fabriqués en France par Faurecia, l'ex-filiale de PSA. Les piles à combustible seront quant à elles produites par Symbio, la coentreprise établie entre Michelin et Faurecia dans le domaine de l’hydrogène.

Notre avis, par leblogauto.com

Le remplacement du moteur thermique par un moteur à hydrogène pourrait s’avérer particulièrement intéressant dans le domaine des flottes automobiles, notamment pour les flottes de véhicules rattachés à une unique station de recharge.

Cette évolution induit néanmoins de nouvelles contraintes, comme la nécessité de stocker l'hydrogène à très haute pression et de limiter la taille des réservoirs.

Enfin, si un véhicule doté d’une pile à combustible engendre directement très peu d’émissions polluantes, la production d’hydrogène s’avère quant à elle très peu écologique.

L’infrastructure de recharge pour les véhicules hydrogène demeure encore très limitée aujourd’hui. Selon les estimations de Stellantis, la France compte une trentaine de points de recharge.

Sources : AFP, Stellantis

Pour résumer

Stellantis met les gaz dans l’hydrogène. Le groupe automobile qui réunit désormais PSA et FCA a annoncé cette semaine qu’il lançait une offre d'utilitaires Peugeot, Citroën et Opel fonctionnant à l'hydrogène à destination des professionnels.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.