par Thibaut Emme

Salons : Comexposium en procédure de sauvegarde

L'organisateur Comexposium a décidé de se placer en procédure de sauvegarde auprès du Tribunal de Commerce de Nanterre. De nouveaux salons annulés ou menacés.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Comexposium est le troisième organisateur de salon mondial. Pour l'automobile ou le transport, Comexposium, c'est Equip Auto et Solutrans. Sauf, que cette année, les salons ont été annulés en cascade, ou au mieux, ont eu lieu avec une voilure ultra-réduite. Chaque année, la société organise environ 140 salons divers qui reçoivent plus de 3,5 millions de visiteurs et plus de 50 000 exposants. Sauf qu'en 2020 tout s'est arrêté en mars. Résultat pour Comexposium, 80 millions d'euros de chiffre d'affaires contre 440 l'an dernier !

L'organisateur d'événements a donc choisi de se placer en procédure de sauvegarde (*), sous la protection du Tribunal de Commerce de Nanterre. Renaud Hamaïde, président du groupe, a accordé un entretien au journal économique Les Echos. Il faudra que 2021 démarre sur les chapeaux de roues pour que ces acteurs sauvent les meubles. Sinon, ce sera la clé sous la porte, et de nombreux salons disparaîtront.

Des annulations qui continuent

Dernier salon annulé en date, le Salon Epoqu’Auto (autos et motos anciennes) qui devait se tenir du 6 au 8 novembre 2020. Les incertitudes liées à la crise sanitaire de la Covid-19, la jauge limitée à 1 000 personnes confirmée par le Préfet du Rhône et aussi un salon qui n'aurait pas forcément été confortable pour les exposants et les visiteurs ont poussé les organisateurs à annuler le rendez-vous 2020 pour mieux repartir en novembre 2021.

Le Salon de Los Angeles 2020 se décale pour tenter d'avoir lieu en mai 2021. Le Salon de Détroit essaie de se réinventer et se déplace en septembre dès l'an prochain (quitte à être en concurrence avec les Salons de Paris et le IAA de Münich ?). Après l'annulation à la dernière minute de l'édition 2020 et les grosses difficultés financières qui en découlent, le Salon de Genève 2021 pourrait être un salon sans public, uniquement les exposants et la presse.

Enfin, en ce moment se tient le premier vrai grand salon automobile après le déclenchement de la pandémie de coronavirus, le Salon de Pékin 2020. Un constat s'impose, le public réclame encore ce genre de salon puisque celui de Pékin fait officiellement le plein. Pour autant, il va y avoir de la casse dans les salons. Ceux qui survivront et sauront se réinventer décrocheront peut-être la timbale d'un renouveau des salons.

"Les contraintes sanitaires ont considérablement accéléré l’usage du multi-canal dans notre métier. Nous devons dès maintenant saisir les opportunités que ces changements feront naître demain. C’est aujourd’hui que l’avenir se prépare. C’est ainsi que Comexposium confortera sa place parmi les leaders mondiaux" déclare Renaud Hamaide, Président de Comexposium.

Notes

(*) Selon l'administration Française, "la sauvegarde (ordinaire ou accélérée) est une procédure préventive qui doit permettre de traiter les difficultés insurmontables d'une entreprise avant qu'elle soit en état de cessation de paiement. Elle a pour but, par la mise en place d'un plan de sauvegarde, de permettre à l'entreprise de continuer son activité (au besoin en procédant à sa réorganisation), de maintenir l'emploi et d'apurer ses dettes".

Pour résumer

L'organisateur Comexposium a décidé de se placer en procédure de sauvegarde auprès du Tribunal de Commerce de Nanterre. De nouveaux salons annulés ou menacés.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.