par Gautier Bottet

Rivian cherche une usine en Europe

Après avoir joué profil bas tout au long de la conception de ses deux premiers modèles, Rivian commence à montrer les dents. La start-up prépare ainsi son introduction en bourse, et cherche dans le même temps à s'installer en Europe.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

  • Introduction en bourse qui pourrait valoriser Rivian à plus de 50 milliards de dollars

  • En quête d'un site en Europe avec en cible Alemagne, Hongrie et Royaume-Uni

La production des Rivian R1S et R1T doit débuter très prochainement, ainsi que les livraisons. En matière de livraisons, Amazon a commencé à utiliser les premiers exemplaires (à l'étét de prototype) du fourgon électrique conçu par Rivian, dont il est actionnaire. Mais le constructeur ne compte bien entendu pas s'arrêter là. Profitant de l'afflux visiblement aisé et massif de financement dans le secteur actuellement, la start-up prépare à son tour une introduction en bourse. Ce qui pourrait être l'une des plus grosses opérations des ces dernières années, avec une valorisation qui pourrait atteindre 50 milliards de dollars.

Plusieurs modèles sont en préparation, dont des modèles aux dimensions plus adaptées à l'Europe que les imposants R1S et R1T. Voici quelques mois Rivian avait confirmé son intérêt pour l'Europe, et la Chine. Ce qui semble se concrétiser, avec la quête d'une usine sur notre continent. Trois pays semblent en première ligne pour cet investissement : Hongrie, Allemagne et Royaume-Uni. Rappelons que pour s'installer aux Etats-Unis, Rivian avait racheté une usine existante, celle de Mitsubishi à Normal (Illinois), plutôt que de construire un nouveau site. Selon les rumeurs, la production de cette seconde usine débuterait par le fourgon de livraison conçu pour Amazon.

Notre avis, par leblogauto.com

La réussite de Tesla a pour effet de doper les investissements, dans les autres start-ups, ainsi que leurs ambitions. Et l'Europe qui peine à faire émerger ses propres licornes en matière d'automobile risque de devoir affronter dans les années à venir non seulement la vague des constructeurs chinois, mais aussi ces start-ups américaines aux dents longues...

Pour résumer

Après avoir joué profil bas tout au long de la conception de ses deux premiers modèles, Rivian commence à montrer les dents. La start-up prépare ainsi son introduction en bourse, et cherche dans le même temps à s'installer en Europe.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.