Renault et Dongfeng signent enfin leur collaboration en Chine
par Thibaut Emme

Renault et Dongfeng signent enfin leur collaboration en Chine

Annoncé comme "fait" depuis bientôt 2 ans, l'accord officiel entre Renault et le Chinois Dongfeng (DFG) a été signé aujourd'hui par Carlos Ghosn, PDG de Renault et Xu Ping, PDG du groupe Dongfeng Motors lors d'une cérémonie. A la clé la création d'une co-entreprise dont l'autorisation officielle est intervenue début décembre.

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

Annoncé comme "fait" depuis bientôt 2 ans, l'accord officiel entre Renault et le Chinois Dongfeng (DFG) a été signé aujourd'hui par Carlos Ghosn, PDG de Renault et Xu Ping, PDG du groupe Dongfeng Motors lors d'une cérémonie. A la clé la création d'une co-entreprise dont l'autorisation officielle est intervenue début décembre.

La co-entreprise Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC) a été approuvée par la Commission Nationale du Développement et du Redressement (NDRC) le 2 décembre. Elle possédera une usine qui sera construite à Wuhan avec une capacité initiale de 150 000 véhicules par an avec la possibilité de doubler la capacité par la suite. 7,6 milliards de yuans (environ 870 millions d'euros) seront investis à part égale par les deux groupes.

Pour Renault c'est un pas important de franchi pour son développement sur le marché chinois. Ayant longtemps laissé ce marché à son partenaire Nissan, le losange est présent symboliquement sur le marché chinois au travers d'importations de Corée (Koleos, Fluence, etc.) mais va pouvoir dorénavant produire localement. En 2013 les ventes devraient atteindre 30 000 unités ce qui est très peu vu les possibilités de cet immense marché.

"Le challenge est grand et nous sommes prêts à le relever"

Les premiers véhicules sont attendus en 2016 et une marque locale pourrait voir le jour. "Le lancement du projet Dongfeng Renault est le symbole du début d'une coopération intelligente entre DFG et l'Alliance Renault-Nissan. Le projet est (...) une étape vitale pour le développement de DFG. Nous espérons que Dongfeng Renault produira des produits fascinants et de la satisfaction client pour le marche automobile chinois" déclare Xu Ping.

Carlos Ghosn pour sa part annonce : "Dongfeng et Renault, en tant qu'entreprises mères de DRAC, ont travaillé en étroite collaboration pour assurer le succès futur de DRAC. Notre contrat de partenariat est un élément d'une stratégie à long terme. Le challenge est grand et nous sommes prêts à le relever".

Dongfeng avec PSA, un problème ?

Interrogé par l'AFP à propos du rapprochement Dongfeng-PSA, Carlos Ghosn ne s'est pas montré inquiet. "Je ne suis pas du tout inquiet sur le fait que Dongfeng est aussi partenaire de PSA et que Dongfeng peut aller très loin sur ce partenariat avec PSA. Je ne pense pas que ceci soit un handicap pour le développement de Renault en Chine. Je comprends parfaitement qu'il y ait une inquiétude au départ, mais quand vous connaissez l'historique des joint ventures (coentreprises, ndlr) de l'industrie automobile dans ce pays, vous vous apercevez que ces inquiétudes ne sont basées sur rien du tout".

Une prise de participation de Dongfeng dans le groupe PSA Peugeot Citroën ne serait donc de nature à remettre en cause la nouvelle co-entreprise Dongfeng Renault.

Source : Renault, AFP, illustration :

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Annoncé comme "fait" depuis bientôt 2 ans, l'accord officiel entre Renault et le Chinois Dongfeng (DFG) a été signé aujourd'hui par Carlos Ghosn, PDG de Renault et Xu Ping, PDG du groupe Dongfeng Motors lors d'une cérémonie. A la clé la création d'une co-entreprise dont l'autorisation officielle est intervenue début décembre.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.