par Bernard Fournol

Rallye des princesses, 10ème édition

Non, il n’est pas que des épreuves sportives ou la virilité se mesure au parfum fauve, dégagé par les habitacles surchauffés. Le rallye des princesses est là pour dire qu’une épreuve automobile peut-être gracieuse. Depuis 10 ans, élégantes, anonymes ou plus connues, relient Paris à la Côte d’Azur. Ici point de vitesse, régularité et convivialité priment. Le planning suffisamment soutenu est là pour stimuler, pas pour  donner le trac et les étapes suffisamment longues exigent des mécaniques, des pilotes et co-pilotes bien rodés. Mais les "princesses" n’existeraient pas sans leurs "pipoles". Cette année Cindy Fabre et Chris Mayne ouvriront la voie à une armée de MX5, à l’honneur pour ses 20 bougies. En catégorie "Historic", Hermine de Clermont Tonnerre et Valérie Benaïm évolueront sur la route bleue à bord d’une des Panhard Junior de l’équipe Mikli. Candidates des plus assidues, Nathalie Geslin et Aurélie Litzler seront accompagnées de leur fidèle S800. Une preuve d’entente, dans la petite Honda, qui pour l'occasion se fera routière au long cours…Départ prévu le 31 mai.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Non, il n’est pas que des épreuves sportives ou la virilité se mesure au parfum fauve, dégagé par les habitacles surchauffés. Le rallye des princesses est là pour dire qu’une épreuve automobile peut-être gracieuse. Depuis 10 ans, élégantes, anonymes ou plus connues, relient Paris à la Côte d’Azur. Ici point de vitesse, régularité et convivialité priment. Le planning suffisamment soutenu est là pour stimuler, pas pour  donner le trac et les étapes suffisamment longues exigent des mécaniques, des pilotes et co-pilotes bien rodés. Mais les "princesses" n’existeraient pas sans leurs "pipoles". Cette année Cindy Fabre et Chris Mayne ouvriront la voie à une armée de MX5, à l’honneur pour ses 20 bougies. En catégorie "Historic", Hermine de Clermont Tonnerre et Valérie Benaïm évolueront sur la route bleue à bord d’une des Panhard Junior de l’équipe Mikli. Candidates des plus assidues, Nathalie Geslin et Aurélie Litzler seront accompagnées de leur fidèle S800. Une preuve d’entente, dans la petite Honda, qui pour l'occasion se fera routière au long cours…Départ prévu le 31 mai.

Pour résumer

Non, il n’est pas que des épreuves sportives ou la virilité se mesure au parfum fauve, dégagé par les habitacles surchauffés. Le rallye des princesses est là pour dire qu’une épreuve automobile peut-être gracieuse. Depuis 10 ans, élégantes, anonymes ou plus connues, relient Paris à la Côte d’Azur. Ici point de vitesse, régularité et convivialité priment. Le planning suffisamment soutenu est là pour stimuler, pas pour  donner le trac et les étapes suffisamment longues exigent des mécaniques, des pilotes et co-pilotes bien rodés. Mais les "princesses" n’existeraient pas sans leurs "pipoles". Cette année Cindy Fabre et Chris Mayne ouvriront la voie à une armée de MX5, à l’honneur pour ses 20 bougies. En catégorie "Historic", Hermine de Clermont Tonnerre et Valérie Benaïm évolueront sur la route bleue à bord d’une des Panhard Junior de l’équipe Mikli. Candidates des plus assidues, Nathalie Geslin et Aurélie Litzler seront accompagnées de leur fidèle S800. Une preuve d’entente, dans la petite Honda, qui pour l'occasion se fera routière au long cours…Départ prévu le 31 mai.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.