par Elisabeth Studer

Porsche prévoit des Carrera 911 e-fuel dès 2024

Porsche prévoit d'alimenter son emblématique voiture de sport – la 911 - avec des carburants synthétiques, à partir de 2024.  A cette fin, l'entreprise participe à la construction d'une usine pilote au Chili.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Toutes les nouvelles Porsche Carrera pourraient être 100% en e-fuel dès 2024

Porsche veut à l'avenir faire carburer sa 911 avec des carburants synthétiques et s'approvisionner à partir du Chili.

«Si nous progressons bien, toutes les nouvelles 911 Carrera  vendues dans le monde pourraient être approvisionnées à 100% en eFuels dès 2024», a déclaré Michael Steiner dans un discours prononcé devant divers partenaires.

Porsche associé Siemens et Enel partenaires au Chili dans l'e-fuel

Porsche, Siemens Energy et le géant italien des énergies renouvelables Enel, ainsi qu'une unité de la société d'électricité chilienne AME et de la société pétrolière ENAP, prévoient de produire de l'hydrogène vert via un électrolyseur à partir de l'énergie éolienne dans l'une des régions les plus venteuses du monde.

Une usine pilote potentiellement opérationnelle dès 2022

L'usine pilote de Cabo Negro, au nord de Punta Arenas dans le détroit de Magellan, à l'extrémité sud de l'Amérique du Sud, devrait être mise en service en 2022, ce qui en fait la première usine de production d'hydrogène vert au Chili et l'une des plus grandes d'Amérique latine, selon Enel.

Selon HIF, filiale d'AME, l'usine pilote aura une capacité de production de 350 tonnes de méthanol et 250 tonnes d'essence par an. L'utilisation de CO2 filtré de l'atmosphère serait ajoutée à l'hydrogène vert pour produire du méthanol comme base d'essence verte.

«Un projet comme celui-ci peut nous permettre d'analyser les meilleures solutions technologiques pour produire efficacement de l'hydrogène en tirant parti de la richesse des ressources et des infrastructures robustes de la région de Magallanes » a déclaré Salvatore Bernabei, responsable de l'activité mondiale de production d'électricité d'Enel.

Le projet chilien en attente de permis

Siemens Energy a toutefois indiqué au journal  Recharge que la mise en œuvre du projet d'hydrogène chilien était toujours en attente de permis des autorités locales ainsi que d'une décision finale d'investissement.

Porsche serait à la recherche de partenaires capables de construire des usines pilotes et de prouver parallèlement que l'ensemble de leur chaîne d'approvisionnement pour la production d'e-carburants régénératifs fonctionne et peut être étendue à une échelle industrielle.

"Le projet de HIF au Chili dans ce contexte est une option intéressante pour nous", a déclaré à Recharge un responsable presse Porsche.

Porsche intéressé par les carburants synthétiques

Porsche a lancé l'an dernier sa première voiture de sport entièrement électrique, la Taycan , et s'intéresse aux carburants synthétiques produits à partir d'hydrogène vert et de CO2, comme dans l'usine pilote de Punto Arenas, ainsi qu'aux véhicules hybrides.

Même si le constructeur investit dans l'électrification, il estime néanmoins que cette technologie ne réduit pas assez rapidement son empreinte carbone.

Selon le directeur R&D de Porsche, Michael Steiner, « la mobilité électrique est une technologie passionnante et convaincante mais, prise à elle seule, elle nous emmène vers nos objectifs de développement durable à un rythme plus lent que nous le souhaiterions. C'est pourquoi nous nous engageons également en faveur des carburants électroniques  - et n'ignorons pas non plus les applications possibles dans le sport automobile. »

Une autre raison pour laquelle Porsche investit dans les carburants électroniques, a-t-il précisé est lié au fait que selon lui, , ils sont un «élément fondamental» de l'amélioration de la durabilité des flottes actuelles. Un autre avantage est que, contrairement à l'électrification, ils ne nécessitent pas de modifications mécaniques importantes des modèles existants.

La venteuse Patagonie intéresse le gouvernement allemand

La Patagonie avec la région de Magallanes à sa pointe sud a une empreinte historique pétrolière et gazière, mais la région se distingue également par certaines des meilleures conditions de vent terrestre au monde en raison de sa proximité avec l'Antarctique, selon une étude sur les ressources éoliennes, réalisée par Enel Green Power Chile au cours des deux dernières années.

La région a déjà rencontré l'intérêt du gouvernement allemand, qui l'a identifiée comme un centre possible de production à grande échelle d'hydrogène vert pour l'exportation car l'Allemagne elle-même a trop peu d'espace pour produire les quantités massives d'hydrogène vert dont elle aura besoin. Le ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie a publié en début d'année une analyse du potentiel élevé du Chili pour la production d'hydrogène vert à partir d'énergies renouvelables à faible coût.

Selon le ministère chilien de l'Énergie, jusqu'à 20% de la réduction cumulée de CO2 du pays d'ici 2050 sera rendue possible grâce à l'hydrogène vert rentable, a déclaré Enel, ajoutant que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime que le Chili est capable de produire 160 millions de tonnes d'hydrogène vert par an, doublant la demande actuelle d'hydrogène.

Notre avis, par leblogauto.com

Les carburants électroniques intéressent depuis longtemps l'industrie automobile. Ils fonctionnent de la même manière que  le diesel ou l'essence transformé à partir de pétrole brut, mais sont produits à partir de CO 2 et d'hydrogène en utilisant des énergies renouvelables.

En dehors de Porsche, Volkswagen et Bentley (groupe VW) recherchent actuellement cette technologie, tout comme McLaren.

Cependant, tous les constructeurs ne sont pas aussi enthousiastes. Mercedes a récemment snobé les carburants électroniques, remettant en question leur viabilité.

Si Porsche vise à ce que la moitié de ses véhicules vendus soient électriques d'ici 2025, la marque s'est engagée à moyen terme sur les moteurs à combustion pure. Steiner a souligné que la flotte existante de Porsche est importante et que bien que ses véhicules hybrides soient alimentés électriquement pour de courts trajets, ils entreprennent souvent des trajets plus longs, qui nécessitent des moteurs à combustion.

Sources : Automobilwoche, Recharge, Autocarpro

Pour résumer

Porsche prévoit d'alimenter son emblématique voiture de sport – la 911 - avec des carburants synthétiques, à partir de 2024.  A cette fin, l'entreprise participe à la construction d'une usine pilote au Chili.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.