par La rédaction

Officiel : Nissan prend le contrôle de Mitsubishi

De l'officieux à l'officiel il n'aura pas fallu attendre bien longtemps. Nissan, désormais nouvel actionnaire majoritaire, entre au capital de Mitsubishi à hauteur de 34 %. Profond changement de donne entre deux constructeurs qui étaient jusqu'ici partenaires depuis cinq ans.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

De l'officieux à l'officiel il n'aura pas fallu attendre bien longtemps. Nissan, désormais nouvel actionnaire majoritaire, entre au capital de Mitsubishi à hauteur de 34 %. Profond changement de donne entre deux constructeurs qui étaient jusqu'ici partenaires depuis cinq ans.

La transaction entre les parties attend encore la signature d'un accord définitif qui interviendra très prochainement (à la fin de ce mois) alors que les conseils d'administration concernés ont validé le processus.

Nissan et Mitsubishi viennent d'officialiser une nouvelle union. Dans les faits et très concrètement, Mitsubishi va  procéder à une augmentation de capital, augmentation réservée à Nissan et ce à travers l'émission de plus de 506 millions d'actions.

Le communiqué livré par Mitsubishi précise que Nissan va donc prendre une participation à hauteur de 34 % (pour un montant de 237 milliards de yens soit environ 1,9 milliard d'euros) un cran devant Mitsubishi Heavy Industries au capital.

Synergies d'ores et déjà programmées et développements mutualisés entre potentiels industriels et usines, achats de composants, nouvelles plateformes communes, technologies, etc.

L'Alliance Renault-Nissan (toujours plus tentaculaire elle aussi entre Renault, Alpine, Dacia, Samsung, Lada, Nissan, Infiniti, Datsun et Mitsubishi) met donc ainsi la main sur le constructeur japonais (peu ou prou un million de ventes par an) et se renforce tout en venant à la rescousse d'une marque prise dans la tempête suite aux tests de consommation de carburant et à l'avenir très indécis.

Osamu Masuko, président du conseil d'administration de Mitsubishi, et Carlos Ghosn, président de l'Alliance, ont évidemment salué cet accord, accord qualifié de "gagnant-gagnant" par Carlos Ghosn.

A voir dans le futur maintenant les suites de cette prise de pouvoir de Nissan sur son compatriote japonais. Et dans un premier temps comment la barre et l'image de Mitsubishi seront progressivement redressées.

Source : Mitsubishi.

Crédit illustration : Mitsubishi.

Pour résumer

De l'officieux à l'officiel il n'aura pas fallu attendre bien longtemps. Nissan, désormais nouvel actionnaire majoritaire, entre au capital de Mitsubishi à hauteur de 34 %. Profond changement de donne entre deux constructeurs qui étaient jusqu'ici partenaires depuis cinq ans.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.