Accueil Mitsubishi Nissan au capital de Mitsubishi en plein scandale des tests de performance...

Nissan au capital de Mitsubishi en plein scandale des tests de performance ?

68
4
PARTAGER

Conséquence parmi d’autres du scandale des tests de performance de Mitsubishi ? Alors que le constructeur doit faire face à des difficultés croissantes impactant son partenaire Nissan, le quotidien économique Nikkei indique mercredi que Nissan négocie son entrée au capital de Mitsubishi, dont il pourrait prendre 30%.

Selon le journal, les discussions auraient atteint leur phase finale et le conseil d’administration de chacun des deux groupes pourrait se réunir jeudi. Dans le cadre de cette opération, Mitsubishi pourrait procéder à une augmentation de capital réservée à Nissan. Le cas échéant, Nissan deviendrait le premier actionnaire de Mitsubishi, devant Mitsubishi Heavy Industries.

Citant la chaîne de télévision nippone NHK, l’agence Bloomberg a rapporté quant à elle que Nissan pourrait investir plus de 200 milliards de yens (1,6 milliard d’euros) dans Mitsubishi.
Pour rappel, la valeur boursière de Mitsubishi Motor a chuté de plus de 40% depuis le 20 avril, date à laquelle le groupe a avoué avoir manipulé des tests de consommation de carburant après que Nissan ait découvert des écarts entre les chiffres fournis et ceux constatés, demandant à la suite à Mitsubishi de revoir ses valeurs. Mitsubishi a alors décidé d’arrêter la production et les ventes des modèles en cause, Nissan faisant de même. Ce dernier avait alors assuré ne pas envisager de revoir sa collaboration avec Mitsubishi.

A l’heure actuelle, le groupe n’a pu donner de chiffres que pour les kei fabriqués depuis 2013, à savoir 625 000 au total, dont 468 000 produites pour son compatriote et partenaire Nissan ((Dayz et Dayz Roox).  Ce dernier a indiqué qu’il avait l’intention de faire payer à Mitsubishi les dommages et intérêts qu’il entend verser aux automobilistes lésés.

Sources : Nikkei, Bloomberg

Crédit Photo : Nissan

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Nissan au capital de Mitsubishi en plein scandale des tests de performance ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tartine
Invité

C’est fait, Carlos vient de prendre une X ème épouse.

Carlos 1er
Invité

Le constructeur d’automobiles japonais Nissan a annoncé jeudi un bénéfice net annuel en hausse de 14,5%, grâce à une bonne performance aux Etats-Unis, et prédit une nouvelle progression, bien que modeste, en 2016/17.

Entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016, le groupe, dont le français Renault est le premier actionnaire, a dégagé un bénéfice net de 523,8 milliards de yens (4,19 milliards d’euros au cours actuel).
30% de Mitsubishi = 4 à 5 mois de bénéfice Nissan.

SAM
Invité
Seconde marque la plus diffusée au Japon dans les années 1990 et début 2000 au Japon… Nissan s’est fait doublé par Honda, Daihatsu et Suzuki. Nissan paie ici sa stratégie japonaise qui consiste à délocaliser sa production (Centrale des achats à Hong-Kong, Production enThaïlande, Corée du Sud, Chine, Inde, les usines japonaises de la marque ont été atomisées, c’est ce que reproduit Carlos pour Renault en France de façon plus silencieuse) et à acheter chez Mitsubishi ses Kei cars… Ne profitant pas par exemple de la plate forme de la Kwid ou de la nouvelle Twingo. Alors un Pajero basé… Lire la suite >>
wizz
Membre

sans les kei car, Honda, Daihatsu et Suzuki vendent combien de voitures?

wpDiscuz