par Elisabeth Studer

Mexique : Nissan et GM suspendent leur production

Nissan et GM ont annoncé vendredi la suspension de leur production au Mexique, des mesures qui font suite face à la propagation de l'épidémie du Covid-19.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le groupe automobile japonais et son concurrent américain emboîtent ainsi le pas à leurs concurrents Audi (groupe Volkswagen), américain Ford et japonais Honda, qui avaient d'ores et déjà pris une décision allant dans le même sens.

Nissan suspend sa production au Mexique

Nissan a annoncé dans un communiqué qu'il suspendra la production du 25 mars au 14 avril dans ses sites de production au Mexique « afin d'accroître ses efforts pour contenir le coronavirus".

Le constructeur japonais dispose de deux usines à Aguascalientes et une à Jiutepec près de Mexico, ainsi qu'un centre de recherche et développement à Toluca, en banlieue de la capitale.

GM : suspension de ses activités en Amérique du Nord

GM a quant à lui indiqué qu'il mettait en œuvre actuellement « une suspension systématique et ordonnée de ses opérations industrielles en Amérique du Nord" (Mexique compris) "en raison de la conjoncture sur le marché et pour protéger le personnel".

Le groupe automobile américain est implanté dans quatre Etats mexicains.

Le Chevrolet Blazer délocalisé au Mexique malgré Trump

En juin 2018, General Motors avait confirmé qu’il allait produire la nouvelle version de la Chevrolet Blazer  au Mexique. Choisissant ainsi de délocaliser sa production, contrairement aux exhortations du Président américain. Les vibrants appels de Donald Trump aux groupes automobiles pour qu’ils produisent sur le territoire américain n’auront pas fait fléchir General Motors, coûts salariaux et rentabilité  étant les plus forts.

Délocalisation de la production au Mexique

L’un des modèles les plus populaires de GM est ainsi assemblé sur le territoire mexicain en vue d’être exporté vers les Etats-Unis.

Les big three US – les trois grands groupes automobiles américains que sont GM, Ford et Fiat Chrysler –  motivent leur décision de délocaliser au Mexique en indiquant que la production de certains modèles sur le territoire mexicain leur permet d’avoir recours à une main d’oeuvre bon marché. Selon eux, la réduction de charges ainsi générée leur permet de demeurer compétitifs au niveau prix face aux concurrences asiatique et européenne.

Sources : AFP, GM, Nissan

Pour résumer

Nissan et GM ont annoncé vendredi la suspension de leur production au Mexique, des mesures qui font suite face à la propagation de l'épidémie du Covid-19.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.