par Elisabeth Studer

Marque Volkswagen : Diess cède le volant à Brandstätter

Le groupe Volkswagen a nommé Ralf Brandstätter au poste de Directeur Général (CEO) de la marque VW, le promouvant de son rôle actuel de directeur de l'exploitation.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Ralf Brandstätter prend les commandes de la marque Volkswagen

Après des semaines de troubles et de luttes de pouvoir internes, Ralf Brandstätter prend ainsi la direction de la marque principale de Volkswagen.

Déjà en charge des activités opérationnelles de la marque, le dirigeant prendra les commandes le 1er juillet, comme l'a annoncé lundi le groupe à l'issue de consultations avec le conseil de surveillance.

Brandstätter, un vétéran du groupe Volkswagen

Le conseil de surveillance de VW aura ainsi choisi en la personne de Brandstätter un vétéran de l'entreprise pour diriger sa marque principale. Le patron de Porsche, Oliver Blume, était également candidat à ce poste.

Brandstätter, citoyen allemand, a rejoint VW en 1993. Il a été promu Directeur de l’Exploitation de la marque en tant que directeur des achats en 2018.

Herbert Diess désormais « uniquement » DG du groupe Volkswagen

La nomination de Brandstätter signifie que le DG du groupe VW, Herbert Diess, abandonne son rôle de DG de la marque Volkswagen, alors qu’il cumulait jusq’à présent les deux fonctions. Le Conseil de Surveillance a simplement "pris acte de cette décision » indique le communiqué.

Selon le constructeur, le changement donnera à Diess une plus grande latitude pour ses tâches en tant que patron du groupe.

Une nouvelle vague d’austérité voulue par Diess

La discussion sur le leadership intervient à un moment où Diess tente de faire passer des réductions de coûts douloureuses pour la marque VW, les discussions avec les puissants représentants syndicaux de l'entreprise s’annonçant d’ores et déjà houleuses.

Diess, 61 ans, s'est engagé dans des réformes radicales du groupe, qui comprend les marques Audi, Seat, Skoda, Audi, Porsche et Bentley, se heurtant toutefois à une opposition du côté salarial.

Diess critiqué en interne

Diess a été critiqué après que VW a été contraint de suspendre les ventes de sa nouvelle Golf en raison de problèmes logiciels à un moment où la société se prépare à produire en masse la voiture électrique ID3.

Le dirigeant a par ailleurs fait pression pour réduire les coûts en Allemagne en vue de financer un investissement de 34 milliards d'euros dans les voitures électriques et autonomes et 50 milliards d'euros pour l'achat de batteries de véhicules électriques.

Tout en forçant VW à se lancer dans une stratégie d'électrification radicale à la suite du scandale du dieselgate, Diess a nommé le directeur de BMW, Markus Duesmann, à la tête d'Audi.

Précisons que Diess a été nommé à la tête de la marque VW en 2015 après avoir quitté BMW, puis a accédé au poste de DG du groupe en avril 2018.

Stefan Sommer quitte Volkswagen

VW a également déclaré que son directeur des composants et des achats, Stefan Sommer, quittait l'entreprise à sa propre demande, "d'un commun accord et à l'amiable" nous assure-ton.

Sommer, 57 ans, a rejoint VW en 2018 en provenance de ZF Friedrichshafen où il a dirigé en 2015 l'acquisition de TRW par le fournisseur.

Notre avis, par leblogauto.com

Herbert Diess mis de côté de la marque Volkswagen ou libéré de sa double casquette pour mieux se concentrer sur la stratégie du groupe, that’s the question ? les luttes de pouvoir au sein du constructeur pourraient avoir une longue vie devant elles …

Sources : Reuters, Automotive News

Pour résumer

Le groupe Volkswagen a nommé Ralf Brandstätter au poste de Directeur Général (CEO) de la marque VW, le promouvant de son rôle actuel de directeur de l'exploitation.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.