par Joest Jonathan Ouaknine

L'automobile en Russie vue par Vladimir Poutine

Hier, le prsident premier ministre Russe, Vladimir Poutine, a dirig une runion sur le dveloppement de l'industrie automobile Russe.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

L'automobile Russe revient de trs loin. Au temps de l'U.R.S.S., il n'y avait pas vraiment de constructeurs. L'industrie tait marque par la bureaucratie, la lenteur de la prise de dcision et d'une organisation dfiant toute logique industrielle. Il n'tait pas rare qu'un vhicule doive patienter une dcennie pour tre produit et videmment, une fois mis sur le march, il est dj obsolte.

A la chute de l'U.R.S.S., il y eu une vague de privatisations sauvages qui achevrent l'industrie. Des oligarques s'emparrent des constructeurs et ils taient davantage proccups par la prdation que par une volont entreprenariale. La qualit tomba trs, trs bas. Les Russes n'avaient plus confiance dans leurs voitures (qui leur rappelaient par ailleurs de mauvais souvenirs) et la demande s'est croule.

L'un des premiers gestes de Poutine fut de surtaxer les voitures importes. Ainsi, les constructeurs occidentaux et Asiatiques durent s'implanter en Russie. La production de voiture a explos du jour au lendemain. Par ailleurs, il y a renationalis, de fait, les constructeurs Russe.

En 2007, il s'est vendu 3,2 millions de vhicules en Russie en 2007 et pour 2008, la barre est 4 millions. La production locale croit de 10% chaque anne. Poutine table sur "23 projets d'assemblage industriel" pour fournir 1,5 millions de voitures en 2012 et viser

la fourniture de 80% du march.

Mais a ne suffit pas Poutine, qui constate que seuls 25% de ces voitures produites en Russie sont "de marques traditionnelles Russe". Bte noire: les Chinois, qui vendent des prix dfiant toute concurrence. Pour l'instant, leur part de march est marginale, mais ils connaissent une croissance deux chiffres. D'o un traitement " la Poutine" avec fermeture d'usines d'assemblage du jour au lendemain, crash-test "prpars" et homologation qui s'ternise. Lors de la runion, le premier ministre n'a pas cit nommment les Chinois. Mais il envisage de baisser les taxes sur les aciers utiliss par les "marques traditionnelles Russes".

http://www.youtube.com/watch?v=t_aFww0HjdE

Source:

CCFA

A lire galement:

Lada 2116

Aleko

Renault/AvtoVAZ: partenariat officiel

Pour résumer

Hier, le prsident premier ministre Russe, Vladimir Poutine, a dirig une runion sur le dveloppement de l'industrie automobile Russe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.