par Joest Jonathan Ouaknine

La production de la Lotus L5 démarre

Hier, à Hangzhou, des Proton sous licence.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Hier, à Hangzhou, Lotus (Youngman) a lancé en grande pompe la production de la Lotus L5. Il s'agit du premier modèle du constructeur Chinois ayant une carrosserie inédite. Jusqu'ici, il ne fabriquait que des Proton sous licence.

M. Peng, fondateur du constructeur, a pensé à inviter l'ensemble des cadres locaux du Parti.  Ils ont ensuite signé le capot d'une L5.

Peng a fait un discours devant un pupitre très fleuri...

Il a également fait venir Robert Hentschel. Sa fonction exacte n'est pas précisée. Apparemment, il représente Lotus Cars pour la Chine.

A ce titre, il sert régulièrement de caution du "vrai" Lotus pour les présentations de Youngman.

Notez néanmoins que la voiture fut conçue par Lotus Engineering.

Trêve de plaisanterie, la L5 représente un pas important dans l'histoire de Lotus-Youngman.

L'accord avec Proton lui interdisait d'exporter ses modèles. Avec la L5, il a les mains libres. Shaozan Wei, maire de Hangzhou, imagine déjà des milliers de L5 quittant sa ville pour rouler sur les routes du monde entier...

Le nouveau modèle reprend logiquement nombre d'éléments d'origine Proton. A commencer par le 1,6l Campro 112ch.

La voiture avait été présentée l'an dernier, lors du salon de Pékin. On remarquera que depuis, la calandre a évolué. La version 5 portes porte le nom de "GT". Le tarif sera connu lors du salon de Shanghai, qui marquera son arrivée en concession.

Prochaine étape: le SUV L6.

Source:

Lotus-Youngman

A lire également:

Salon de Pékin: Lotus L5

Salon de Guangzhou: Lotus L3 GT

Pour résumer

Hier, à Hangzhou, des Proton sous licence.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.