par Joest Jonathan Ouaknine

Histoire de l'automobile Chinoise: 2. les annes Mao

Le 1er octobre 1949, Mao Zedong proclame la Rpublique Populaire de Chine, dont il prend la tte. Dans un esprit Sovitique, il abolit la proprit prive (elle ne sera rtablie qu'en 2007) et il nationalise les usines.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Mao veut des camions. Le 15 juillet 1953, une premire entreprise d'tat est cre. Dans un esprit Sovitique, elle porte le nom potique de "First Automobile Works" (FAW.) Dans la foule, la Beijing Qiche Fujianchang (actuelle Beiqi Foton), la Beijing Automobile Works, la Shanghai Automobile Company (actuelle SAIC), la Nanjing Automobile Company (NAC, futur repreuneur de MG) et beaucoup plus tard, la Second Automobile Works (actuelle DongFeng) et la Jingganshan Automobile Works (actuelle Jiangling -Landwind -.)

Pourquoi tant de camions? D'une part, il y a l'inspiration Sovitique de miser sur l'industrie lourde. De plus, compte tenu du nombre d'habitants, il faudrait des dizaines d'usines pour motoriser la population.

Mais il y a galement une stratgie politique. Certaines rgions (notamment le Tibet) profitent de leur isolement gographique pour disposer d'une indpendance de fait. La construction de route, avec des camions qui assurent un approvisionnement rgulier, permet de dsenclaver ces rgions. Donc, de les faire passer sous la coupe de Pkin.

La guerre de Core fut un coup de fouet pour l'industrie automobile Chinoise. Les Sovitiques, pour lesquels les Chinois se battent, leur envoient hommes et matriels.

La Chine produit ainsi de nombreux vhicules Sovitiques sous licence, notamment les jeep. Un fait dont ni Mao, ni Jeep se vante est que durant la guerre civile (1946-1949), le "grand timonier" utilisait des Jeep Willys comme vhicules d'tat-major. Les Etats-Unis devenant ensuite le grand satan, la Chine remplace ses Willys par des jeep Russes.

En 1955, Pkin commence importer des Gaz-69 (clone Sovitique de la Willys.) Puis en 1957, ChangAn produit des Gaz-69 sous licences, rebaptises "rivire Yang-Tse". En 1961, la production est officiellement transfre Pkin, chez Beijing Automobile Works, o elle devient BJ 210 (ci-dessous.) Puis en 1963, la BJ212 est ne. Son emptement est allong et ultime luxe, elle dispose de portes.

D'aprs la lgende, un jour de 1955, Mao se promenait dans l'usine FAW, lorsqu'il a song voix haute: "Et les voitures?" D'autres voquent un conseil des ministres d'avril 1956, o Mao lista les produits que FAW devait fabriquer: des camions qui s'loignent des modles Sovitiques, des tout-terrains et des voitures.

Les observateurs Sovitiques sont sceptiques: les Chinois n'ont ni main d'oeuvre qualifie, ni outillage, ni matriaux, ni argent (les Chinois parleront ensuite des "4 non".) Les Sovitiques eux-mmes ont du appeler Henry Ford la rescousse pour construire des berlines et encore, il faudra attendre la fin des annes 60 pour parler de production en srie.

En juin 1957, le frre Tchcoslovaque leur expdie une Skoda Octavia. FAW se procure galement une Simca Ariane, une Mercedes 180 et une Ford Custom. Les 4 voitures sont dmontes, les pices copies et avec cela, FAW construit une voiture. Ils la baptisent "DongFeng" (vent d'est) car Mao (qui adorait les aphorismes mystico-communistes) a dclar: "Les vents d'est sont plus puissants que les vents d'ouest."

Le 12 mai 1958, la DongFeng est prsente Mao (ci-dessous.) Elle fera ensuite la tourne des foires agricoles et des congrs du parti, o elle sert d'instrument de propagande: la Chine communiste produit des voitures." DES voitures? FAW tait cens construire 57 DongFeng. Certains avancent mme le chiffre de 71 vhicules. En fait, il n'existe qu'une seule DongFeng. Certains prtendent mme que faute de temps, FAW se serait contenter d'installer le moteur de la Mercedes dans le chssis de la Simca, un petit lifting et c'est marre!

En septembre 1958, la Shanghai Electrical and Mechanical Services (l'anctre de SAIC) construit son tour une voiture. La Phoenix (ci-dessous) est termine en janvier 1959. Elle est galement motorise par une mcanique inspire de celle de la Mercedes 180.

Ensuite, en vue de l'industrialiser, ils se procurent des vhicules: une Warzawa envoye par le frre Polonais, une Mercedes 220 S et une Buick.

Mao en esprait 43 units pour le 10me anniversaire de sa prise de pouvoir, en 1959. En 1964, seules 18 Phoenix ont t construites, la main. La production dbute en 1965, trs lentement. Celle que l'on surnomme la "Shanghai", est distribue aux fonctionnaires mritants.

Le 30 juin 1958 (c'est prcis), l'tat-major de FAW est runi. Le patron annonce un nouvel objectif: construire des limousines moteur V8 pour les hauts dignitaires du rgime. Elles s'appelleront Hong Qi (drapeau rouge.)

Cette fois-ci, c'est une Chrysler de 1956 qui est sacrifie. Fabriquer un V8 est un sacr challenge. Un tmoin raconte que lors du passage au banc, le premier moteur ne fonctionnait qu'en marche arrire!

Un prototype (non-roulant?) est expos au salon de Genve 1960. Mais en 1967, les 10 premires voitures commandes se font toujours attendre.

Une lgende rapporte l'histoire suivante. Richard Nixon doit se rendre Pkin. Il appelle Mao pour savoir s'il doit apporter sa Cadillac prsidentielle. Rponse ngative du grand timonier: il sera accueilli par DES limousines Chinoises. Porte par l'idologie, les ouvriers terminrent les vhicules en temps et en heure. Et le capitaliste dcadent en chef s'est pris une leon!

Sauf qu'en 1967, le prsident des Etats-Unis, c'tait Lyndon Johnson et il n'est jamais venu Pekin. Nixon, son successeur, n'y est venu qu'en 1972. En prime, l'poque, les prsidents US roulaient en Lincoln. Notez qu'un site web prtendait galement que Iossif Vissarionovitch Djougachvili (plus connu sous le pseudo de Joseph Staline) est mont bord d'une Hong Qi... Alors qu'il est mort en 1953.

Dernier projet industriel notable sous Mao: les camions Berliet. Cocorico! En 1964, le gnral De Gaule part en visite officielle en Chine. Il est accompagn de chefs d'entreprises, parmi lesquels Paul Berliet, PDG de la marque fond par son pre. L'arme est intresse par ses camions et un accord est pass. Le premier accord entre la Chine communiste et un constructeur issu d'un pays non-sovitique.

Ds 1965, Chongquing Hongyan Motor produit des Berliet sous licence. Il y eu d'autres assemblages plus originaux comme ce Shaanxi Automobile Works SX 2150 (ci-dessous) qui comporte une cabine de Berliet et un chssis d'Ural. La collaboration eu des hauts et des bas, mais au total plus de 3000 camions furent produits sous licence... Auxquels il faudra ajouter des copies.

Paul Berliet tait un proche de Deng Xiaoping, qui fut ouvrier de Berliet Lyon dans ses jeunes annes. Hlas, le rachat de Berliet par Renault sera synonyme de mise au placard de Paul Berliet. Aprs un ultime projet de camion Dongfeng rebadg Renault pour l'Afrique, le partenariat sera torpill. Dommage, avec un pied en Chine, Renault aurait pu prendre de court PSA et Volkswagen...

Chongquing Hongyan Motor s'est ensuite rapproch de l'Autrichien Steyr. Mais aujourd'hui encore, elle se vante sur son site web d'avoir dbut via la fabrication de camions "Pellier".

( suivre)

Source:

Auto.sina

A lire galement:

Histoire de l'automobile Chinoise: 1. La Chine sans les Chinois

Jeep sauce Chinoise

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le 1er octobre 1949, Mao Zedong proclame la Rpublique Populaire de Chine, dont il prend la tte. Dans un esprit Sovitique, il abolit la proprit prive (elle ne sera rtablie qu'en 2007) et il nationalise les usines.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.