par Nicolas Meunier

Genève Live : Sportec

La suisse compte peu de producteurs dautomobiles mais les quelques-uns qui y officient font dans le haut de gamme. Cest le cas de Sportec, spécialiste dans le tuning sur base de Porsche. Contrairement à certaines préparations de mauvais goût, celles de Sportec restent sobres (pour ne pas dire neutres, vu la nationalité) et élégantes.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Deux nouveautés étaient présentées sur le stand. Tout dabord la SP 600 cabriolet, basée sur la 911 cabriolet, et que nous vous avions présentée ici. Mais le plus ontéressant était la SPR1, arme ultime de Sportec, avec laquelle un record de vitesse a été tenté. Deux versions sont disponibles : 700 ou 802ch (dénomées T70 et T80). De quoi abattre le 0 à 100 en 3,0 secondes et dépasser les 380km/h. Plus impressionnant, le 0 à 200 en 8,6 secondes et le 0 à 300 en 18,9 secondes. De quoi faire trembler nombre de possesseurs de supercars. Bien entendu, les freins en céramique sont là pour arrêter cette furie. Extérieurement, les Sportec restent discrètes, malgré quelques retouches aérodynamiques. La signature suisse ? Les jantes à sept branches au design spécifique. En fait, ce préparateur se place au sommet de la hiérarchie avec des préparations dune grande qualité.

Pour résumer

La suisse compte peu de producteurs dautomobiles mais les quelques-uns qui y officient font dans le haut de gamme. Cest le cas de Sportec, spécialiste dans le tuning sur base de Porsche. Contrairement à certaines préparations de mauvais goût, celles de Sportec restent sobres (pour ne pas dire neutres, vu la nationalité) et élégantes.

Nicolas Meunier
Rédacteur
Nicolas Meunier

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.