FCA-Waymo : non le véhicule autonome n'est pas mort
par Thibaut Emme

FCA-Waymo : non le véhicule autonome n'est pas mort

Il y a quelques mois, le véhicule autonome était dans tous les communiqués de presse. Depuis ? Il se fait discret. FCA et Waymo signent un accord pour les véhicules utilitaires légers autonomes.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

FCA et Waymo ont déjà un partenariat depuis 2016 pour les véhicules autonomes particuliers. Avec cette extension aux véhicules utilitaires légers, c'est un partenariat renforcé. Et c'est un accord exclusif qui fait que Waymo travaillera de façon préférentielle avec FCA.

La gamme Ram ProMaster de VUL recevra le Waymo Driver niveau 4 (la voiture peut se passer du conducteur dans certaines situations précises et encadrées). "Ce partenariat permettra à FCA et Waymo de tirer parti de leurs forces et compétences respectives pour déterminer comment utiliser la conduite autonome de façon efficace pour cibler les besoins spécifiques des clients d'utilitaires".

Mike Manley, le patron de FCA déclare : "Notre partenariat de quatre ans avec Waymo continue d'innover. En intégrant le Waymo Driver, la meilleure technologie de conduite autonome au monde, dans nos monospaces Pacifica, nous sommes devenus les seuls à déployer effectivement une technologie entièrement autonome dans le monde réel, sur la voie publique".

"Avec cette nouvelle étape, en approfondissant notre relation avec le meilleur partenaire technologique dans ce domaine, nous nous tournons vers les besoins de nos clients commerciaux, en permettant la conduite autonome pour les véhicules utilitaires légers, à commencer par le Ram ProMaster".

Notre avis, par leblogauto.com

On devrait donc retrouver du Waymo Driver L4 à la fois sur les VUL mais aussi les véhicules particuliers. Pour les VUL, cela peut donner des gains de productivité, mais aussi plus de sécurité au travail. Les gains de productivité, c'est par exemple un fourgon qui manoeuvre tout seul entre le stationnement et le chauffeur. Cela permet également de plus serrer les véhicules stationnés et donc économiser de la surface au sol par exemple.

Mais, c'est aussi le premier pas vers des livraisons ou transports où le chauffeur se repose au lieu de conduire. Reste à voir quand ce niveau 4 sera disponible. Après un engouement partagé par certains conducteurs, mais surtout entreprises qui y voient des gains (Uber par exemple), le véhicule autonome se fait plus discret. Surtout depuis quelques accidents médiatiques, certains veulent le contraindre fortement.

Tesla, le pionnier de l'autonomie grand public promet encore une révolution dans les prochains mois. Les constructeurs sont forcés de courir deux lièvres à la fois : le véhicule électrique, et le véhicule autonome. Certains se regroupent pour mieux dépenser. D'ailleurs, si Stellantis (FCA-PSA) voit le jour, qu'adviendra-t-il du partenariat entre le groupe PSA et Vinci, ou nuTonomy ?

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Il y a quelques mois, le véhicule autonome était dans tous les communiqués de presse. Depuis ? Il se fait discret. FCA et Waymo signent un accord pour les véhicules utilitaires légers autonomes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.