par Joest Jonathan Ouaknine

F1: Lotus vs Lotus, le happy end?

Cela faisait plus d'que les deux écuries de F1 allaient changer de nom. Et voilà qu'ils rédigent un communiqué commun, pour dire que la hache de guerre est enterrée!

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Cela faisait plus d'un an que Lotus Cars et le Team Lotus se bagarraient. Il y a une semaine, nous apprenions que les deux écuries de F1 allaient changer de nom. Et voilà qu'ils rédigent un communiqué commun, pour dire que la hache de guerre est enterrée!

Concrètement, la bagarre pour le nom "Team Lotus" est terminée. Lotus Cars récupère son usufruit. Plus de confusion entre le Team Lotus et Lotus Renault GP (Jacques Laffite va être content.)

En 2012, l'ex-écurie Team Lotus portera le nom de "Caterham F1 Team". Sachant que sa structure de GP2 étrenne déjà le badge Caterham (ci-dessous.)

Actuellement, le Team Lotus est basé dans le Norfolk. Un choix stratégique (la région étant synonyme de "Lotus"), mais qui a ses inconvénients (les gens rechignent à s'installer dans un coin aussi reculé.)

On attend un déménagement prochain à Leafield, dans les ex-locaux de Super Aguri et TWR-Arrows. De quoi couper le cordon avec Lotus et surtout, se reprocher de la "motorsport valley" où les autres écuries de F1 ont leur fief.

Ensuite, cet accord est trop beau pour être vrai. Ca rappelle ces films US avec un happy end qui sort de nul part; lorsque vous regardez le "director's cut" vous réalisez que la vraie fin n'a rien à voir.

Il faut se souvenir que Team Lotus et Lotus Cars ont usé de toutes les armes pour décrédibiliser l'autre. Ils se sont même chacun associé à un club de foot!

Certes, le statu quo ordonné par le tribunal, était intenable à terme.

Lotus Cars appartient à Proton, dont l'actionnaire de référence est une holding étatique Malaisienne. Tony Fernandes, PDG de Team Lotus (entre autre), négocie le rachat de la compagnie nationale Malaysia Airlines.

D'où un probable deal: la compagnie contre un abandon de Team Lotus.

On sait que Caterham a monté un bureau d'ingénierie, Caterham Technology and Innovation, dans le but inavoué de devenir un clone de Lotus Cars. Un projet d'Elise moderne serait à l'étude.

Par ailleurs, le constructeur mène une stratégie ambitieuse, voir agressive, à l'export.

Faut-il croire que les projets vont rester dans les cartons, afin de ne pas gêner Lotus? Ou bien est-ce que la pax romana ne concerne que la F1?

Côté Lotus, des questions demeurent. Le communiqué est cosigné par Group Lotus, Berhad (la holding propriétaire de Proton) et 1Malaysia Racing Team (le premier nom de la structure qui allait devenir le Team Lotus.) Plus précisément, c'est un deal Malaisio-malaisien, avec Dany Bahar (PDG de Lotus Cars) et Riad Asmat (N°2 du Team Lotus), dans le rôle des tâcherons chargé d'écrire la déclaration.

Genii n'apparait nul part. Or, il aurait a priori son mot à dire sur un tel dossier.

Faut-il y comprendre que le possible rachat de Lotus Cars par Genii s'est dissipé? Voir que les liens entre Lotus Cars et Genii se distendent?

Bref, le futur de Caterham et Lotus Cars semblent bien flous...

Pour ceux qui seraient perdu avec ces histoires de Lotus, j'ai remis à jour mon schéma:

Source:

Lotus

Crédit photos: Team Lotus (photo 1), Caterham (photos 2 et 4), Malaysia Airlines (photo 3) et Lotus Cars (photo 5.)

A lire également:

F1: adieu Lotus, Lotus et Virgin, bonjour Caterham, Lotus et Marussia

Pour résumer

Cela faisait plus d'que les deux écuries de F1 allaient changer de nom. Et voilà qu'ils rédigent un communiqué commun, pour dire que la hache de guerre est enterrée!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.