Tesla/ Bornes de recharge : la décision de Musk pourrait freiner le déploiement US
par Elisabeth Studer

Tesla/ Bornes de recharge : la décision de Musk pourrait freiner le déploiement US

Nouvel impact de la décision pour le moins « brutale » prise récemment par Elon Musk, le patron de Tesla, de réduire à néant l'équipe chargée des bornes de recharge des véhicules électriques du constructeur : la mesure perturbe les plans de déploiement de nouvelles stations de recharge rapide et pourrait retarder les efforts menés par le Président US Joe Biden pour doter les autoroutes américaines d’infrastructures VE.

Zapping Le Blogauto Essai de l'Abarth 500E

Plan ambitieux US pour développer les bornes de recharge

Pour rappel, en 2023, l'année dernière, l'administration Biden a annoncé les règles d’un plan ambitieux visant à étendre l'infrastructure de recharge du pays et à stimuler l'adoption des véhicules électriques.

Dans le cadre du programme National Electric Vehicle Infrastructure (NEVI), le gouvernement allouera aux États 5 milliards de dollars sur cinq ans pour construire 500 000 bornes de recharge pour véhicules électriques.

Tesla plus important bénéficiaire des fonds

Or, Tesla, leader du marché des véhicules électriques US, qui exploite également le plus grand réseau de bornes de recharge rapide - appelé Superchargers - aux États-Unis est jusqu'à présent le plus grand bénéficiaire de ces fonds fédéraux. Il était jusqu’à présent considéré comme un élément crucial de ce plan.

Recherche de nouveaux partenaires autres que Tesla

Cependant, depuis que la nouvelle des licenciements soudains de l'équipe de bornes de recharge des véhicules électriques de Tesla a vu le jour, les cadres des entreprises de recharge autres que Tesla affirment avoir reçu des appels téléphoniques de propriétaires recherchant un nouveau partenaire pour leurs projets de recharge privés après la décision de Elon Musk.

Des sociétés immobilières représentant environ 10 sites non-NEVI au Texas, en Louisiane et à New York ont fait des démarches en ce sens depuis l’annonce des départs, indiquant que Tesla se retirait et qu'elles cherchaient un remplaçant. Selon la société de recherche basée à San Francisco, EVAdoption, Tesla a remporté des prix pour construire des bornes pour 69 des 501 sites financés par le NEVI annoncés jusqu'à présent.

Désormais, les entreprises du secteur se préparent à ce que Tesla se retire du programme fédéral.

La décision de Tesla pourrait freiner un déploiement déjà lent

Selon ces sociétés, le retrait de Tesla pourrait compliquer davantage un déploiement déjà lent. Certaines s’attendent d’ores et déjà à ce que cela retarde le déploiement du réseau NEVI.

Selon Aatish Patel, co-fondateur de XCharge North America, qui fabrique des bornes de recharge pour les flottes et les opérateurs de stations de recharge, si le constructeur se retire, l'appel d'offres des États pour les projets de recharge financés par le NEVI devrait « recommencer à zéro ».

En conséquences, il prévoit que beaucoup de sites ne seront pas construits cette année, ou dans les délais qui avaient été initialement fixés.

Or, le déploiement du programme fédéral n’est déjà pas des plus rapides. Les règles tant attendues sur l'éligibilité aux fonds fédéraux ont enfin été établies au début de l'année dernière. Seules quelques stations de recharge financées par le gouvernement fédéral ont été ouvertes au public.

Tesla continuera de développer le réseau Supercharger mais à un rythme beaucoup plus lent

Depuis l’annonce des licenciements, Musk a déclaré dans une publication sur sa plateforme de médias sociaux X (ex Twitter) que Tesla prévoyait de développer le réseau Supercharger, mais en adoptant un rythme plus lent en ce qui concerne de nouveaux emplacements. Ajoutant que le l’entreprise concentrerait ses efforts sur un temps de disponibilité de 100 % et l'expansion des emplacements existants.

Gouvernement fédéral et Etats dans l’expectative

Un porte-parole du Joint Office of Energy and Transportation du gouvernement fédéral, qui supervise le programme NEVI, a déclaré ne pas s'attendre à ce que les décisions commerciales individuelles aient un impact sur les projets de recharge de véhicules électriques financés par le gouvernement.

Reste que les États qui ont attribué des sites NEVI à Tesla surveillent de près la situation.

Le Colorado ajustera son programme au besoin, a indiqué quant à lui Kay Kelly, responsable de la mobilité innovante pour le département des transports du Colorado.

Le Texas - le plus grand bénéficiaire des fonds NEVI - a déclaré pour sa part qu'il n'anticipait aucun impact des licenciements de Tesla.

Notre avis, par leblogauto.com

Le changement de plan de Tesla devrait toutefois affecter l'ensemble de l'industrie des véhicules électriques. En effet, presque tous les constructeurs automobiles ont décidé l'année dernière d'adopter le Standard de Recharge Nord-Américain de Tesla (NACS) pour leurs véhicules à partir de l'année prochaine.

Certains, optimistes, voient le retrait de Tesla comme une opportunité pour d'autres sociétés de s'impliquer et de combler ce vide … et d’embaucher les salariés licenciés de Tesla. Les concurrents comme EVgo envisagent ainsi de recruter ceux qui ont été congédiés par Musk.

"Si vous avez été impacté par les récents licenciements de Tesla, nous vous invitons à explorer la large gamme d'offres d'emploi d'EVgo", a déclaré un responsable de la recherche de talents de la société dans un message sur LinkedIn.

Sources : Reuters

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La décision de Elon Musk, le patron de Tesla, de réduire à néant l'équipe chargée des bornes de recharge des véhicules électriques du constructeur pourrait perturber les plans de déploiement de nouvelles stations de recharge rapide et pourrait retarder les efforts menés par le Président US Joe Biden pour doter les autoroutes américaines d’infrastructures VE.
en 2023, l'année dernière, l'administration Biden a annoncé les règles d’un plan ambitieux visant à étendre l'infrastructure de recharge du pays et à stimuler l'adoption des véhicules électriques.

Dans le cadre du programme National Electric Vehicle Infrastructure (NEVI), le gouvernement allouera aux États 5 milliards de dollars sur cinq ans pour construire 500 000 bornes de recharge pour véhicules électriques.

Le leader du marché des véhicules électriques US, qui exploite également le plus grand réseau de bornes de recharge rapide - appelé Superchargers - aux États-Unis est jusqu'à présent le plus grand bénéficiaire de ces fonds fédéraux. Il était jusqu’à présent considéré comme un élément crucial de ce plan.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.