par Thibaut Emme

F1 : Ineos prend un tiers de l'écurie Mercedes

Depuis l'arrivée en sponsor (plutôt discret) d'Ineos sur la Mercedes W11 de 2020, les rumeurs de rachat ont été lancées. C'est partiellement vrai.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Depuis l'arrivée en sponsor (plutôt discret) d'Ineos sur la Mercedes W11 de 2020, les rumeurs de rachat ont été lancées. C'est partiellement vrai.

Pour le moment, l'écurie Mercedes annonce qu'Ineos devient actionnaire à part égale avec Daimler AG et Toto Wolff. Pour arriver à cette répartition, Daimler va passer de 60 à 33% des parts de l'écurie tandis que Toto Wolff va passer de 30 à 33%. Ineos sera donc bien sur un pied d'égalité avec les deux autres actionnaires.

En fait, en plus d'accueillir un peu plus Ineos comme partenaire majeur, Mercedes prépare le futur et la transition vers ce qui s'apparente à un retrait, au moins partiel, de la F1. En effet, par des mots choisis, Mercedes indique depuis 2010 être très contente de ses partenaires loyaux et prestigieux, de générer des revenus commerciaux forts, et de générer une part prépondérante de l'audience et de l'exposition de la F1.

3 années et puis ?

Mais, Mercedes prévient que le paysage économique change et que la F1 sera aussi changée par les "nouvelles règles financières qui permettront aux écuries d'atteindre leur stabilité financière dans les prochaines années". En clair, les nouveaux accords Concorde devraient permettre à l'écurie Mercedes de se débrouiller sans les sous de Daimler, mais uniquement avec les sponsors...

Mercedes se veut rassurant : l'écurie restera l'écurie de Mercedes-Benz en Formule 1 dans les prochaines années et continuera de courir avec un châssis et une unité de puissance Mercedes.

Toto Wolff est même confirmé au rôle de Team Principal comme actuellement. Toutefois, Mercedes précise que c'est pour les 3 prochaines années et qu'il "aura l'opportunité par la suite de bouger vers une nouvelle fonction exécutive à l'intérieur de l'organisation, quand il décidera que c'est le bon moment pour cela".

Notre avis, par leblogauto.com

Cette grosse prise de participation d'Ineos dans l'écurie ne fait qu'alimenter les spéculations sur un retrait de Mercedes à moyen terme de la F1. Surtout, elle entérine le fait que Daimler n'est plus maître en sa maison. Avec Ineos à 1/3 des actions de l'écurie, on pourrait aussi voir la voiture passer plus encore aux couleurs de Sir Radclife.

Désormais, l'écurie devrait annoncer le prolongement de Lewis Hamilton pour 3 années supplémentaires (avec vraisemblablement des portes de sortie chaque année en fonction de différents critères). C'était plus ou moins assujetti au maintien de Toto Wolff dans son poste actuel alors que ce dernier envisageait de "prendre du recul".

Quant à Ineos, cela fait partie des investissements nombreux dans différents sports (football, cyclisme, sport auto, etc.). Le "soft power" ne concerne pas que les Etats en recherche de publicité positive.

Illustration : Mercedes (de g. à d. : Toto Wolff, Sir Jim Radclife et Ola Källenius)

Pour résumer

Depuis l'arrivée en sponsor (plutôt discret) d'Ineos sur la Mercedes W11 de 2020, les rumeurs de rachat ont été lancées. C'est partiellement vrai.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.