par Joest Jonathan Ouaknine

F1 2015 : un Grand Prix en Azerbaïdjan ?

Et la prochaine destination de la F1 sera… L’Azerbaïdjan. Bernnie Ecclestone veut inclure une course dans les rues de Bakou en 2015. Il remplacera le Grand Prix de Corée.Le sortant

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Et la prochaine destination de la F1 sera… L’Azerbaïdjan. Bernnie Ecclestone veut inclure une course dans les rues de Bakou en 2015. Il remplacera le Grand Prix de Corée.Le sortant

La Corée du sud est l’un des seuls grands pays industrialisés où le sport auto reste confidentiel. L’apparition d’un Grand Prix de F1 n’a pas changé la donne. Qui plus est, le circuit de Yeongam a connu de nombreux pépins : retards dans les travaux, budgets explosés, projet de d’infrastructures (hôtels, centre commercial…) mis en veille. Faute de compétitions locales, le site reste en friche la plupart du temps. Donc pas de rentrées d'argent. A l’instar du projet indien, c’est une fausse-bonne idée.

Mr E se veut catégorique : "Je ne veux pas y retourner."

L’entrant

L’Azerbaïdjan veut se faire remarquer sur la scène internationale. Cet état gazier, tenu d’une main de fer, n’hésite pas à se lancer dans des projets grandioses. Son premier coup d’éclat fut l’organisation de l’Eurovision, en 2012. Le week-end dernier, François Hollande a été invité en grandes pompes. Ecclestone vante « la tradition du sport auto ». En 2012, Bakou, la capitale, était le théâtre du City Challenge. Il s’agissait d’une démonstration, avec une simili-course de GT. En 2013, elle accueille le World Challenge, épreuve de clôture du FIA-GT, sur un tracé qui ressemble davantage à un circuit. 2 meetings, ça ne fait pas vraiment une « tradition automobile »…

Là où cela tourne à la mauvaise blague, c’est que Bakou est digne de Tintin au pays des Soviets. Seul le périmètre autour du palais présidentiel a été rénové. C’est d’ailleurs là qu’ont eu lieu les deux meetings. Journalistes et photographes sont priés de bien cadrer sur les buildings ultra-modernes. Le reste du pays est misérable. A se demander quel Azéri pourra se payer un billet pour voir la F1…

Mais le président Ilham Aliyev a des arguments sonnants et trébuchants. Les 29 millions de droits de plateau réclâmés, c'est de l'argent de poche ! Il a recruté Flavio Briatore pour faire du charme auprès de Monsieur E. Reste à savoir si ce dernier est réellement partant ou s'il s'agit juste de mettre Yeongam sous pression.

Le cas échéants, les F1 rouleraient sur le tracé du World Challenge.

Source :

The Independent

Crédits photos : Baku World Challenge (photos 1 et 3) et Caterham (photo 2)

Pour résumer

Et la prochaine destination de la F1 sera… L’Azerbaïdjan. Bernnie Ecclestone veut inclure une course dans les rues de Bakou en 2015. Il remplacera le Grand Prix de Corée.Le sortant

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.