Diesel : la KBA rappelle à l'ordre Daimler
par Elisabeth Studer

Diesel : la KBA rappelle à l'ordre Daimler

Daimler pris à son tour le doigt dans le pot de confiture et la tourmente du dieselgate ? Le constructeur a annoncé vendredi être contraint de rappeler des centaines de milliers de véhicules diesel supplémentaires.

Zapping Le Blogauto Essai de La Mazda MX30 R-EV

La KBA ordonne une importante vague de rappels supplémentaires

L'agence allemande de l'automobile (KBA) a ainsi ordonné à Daimler de rappeler des centaines de milliers de véhicules Mercedes supplémentaires. L'autorité d'outre Rhin soupçonne le constructeur de les avoir équipés d'un logiciel permettant de falsifier les données des émissions polluantes.

«Un nombre moyen à 6 chiffres concerné »

"Nous estimons qu'un nombre moyen à six chiffres sera concerné par ce rappel", a expliqué Daimler. Précisant d'ores et déjà que le groupe fera appel de la décision tout en "coopérant avec les autorités".

Au moins 260.000 fourgons du type "Sprinter" sont concernés par ce rappel sur le territoire européen. Le constructeur précise que l'intégralité des véhicules incriminés sont sortis des chaînes avant juin 2016.

Enquête ouverte en octobre

Selon les medias allemands, la KBA a ouvert une enquête début octobre, soupçonnant le constructeur d'avoir installé sur ses véhicules un "logiciel illicite". Objectif aucunement affiché : obtenir des résultats de tests en laboratoire faisant apparaître une pollution générée par les voitures nettement moindre que celle enregistrée sur route.

Près de 700.000 véhicules déjà rappelés

Daimler a d'ores et déjà dû rappeler près de 700.000 voitures - dont près de 300.000 en Allemagne - mais conteste l'illégalité des "fonctions de gestion du moteur" pointées du doigt par les autorités.

A l'heure actuelle, le constructeur « distille » ses rappels, lesquels ont pour but d'installer des correctifs logiciel au sein les véhicules.

Règlement d'une amende en septembre 2019

Fin septembre, Daimler a accepté de payer une amende de 870 millions d'euros  pour avoir, depuis 2008, mis sur le marché des véhicules diesel ne respectant pas les normes autorisées en terme d'émissions polluantes.

Le constructeur avait toutefois insisté sur le fait que le versement de cette somme ne modifiait en rien son appréciation de la légalité des logiciels utilisés.

Pas d'effet négatif sur les résultats selon Daimler

Vendredi, Daimler s'est empressé de déclarer que ce rappel n'allait avoir "aucun effet négatif sur le résultat", précisant toutefois que d'autres rappels n'étaient pas à exclure, compte-tenu des procédures en cours avec la KBA.

En juillet dernier, le groupe automobile a indiqué avoir réalisé une perte trimestrielle de 1,2 milliard d'euros, expliquant cette mauvaise performance par la mise en oeuvre de provisions liées au dieselgate. Il s'agissait alors de la première perte trimestrielle affichée par Daimler depuis dix ans.

Rappelons que quatre responsables de Daimler demeurent visés par des enquêtes. Ils sont accusés de fraude et de publicité mensongère en lien avec la manipulation des émissions des véhicules diesel.

L'avis de Leblogauto.com

Si Daimler affirme illico que ces nouveaux rappels n'auront aucun impact négatif sur ses résultats, il est toutefois permis d'en douter … surtout quand on sait que les précédentes mesures de rappel ont d'ores et déjà affaibli ses comptes.

Certains apprécieront – ou pas – au passage, que Daimler s'inquiète davantage de rassurer les investisseurs sur la santé financière de son entreprise que de rassurer les consommateurs sur l'impact de ses surplus d'émissions sur l'environnement et la santé humaine.

Sources : Daimler, AFP

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Daimler pris à son tour le doigt dans le pot de confiture et la tourmente du dieselgate ? Le constructeur a annoncé vendredi être contraint de rappeler des centaines de milliers de véhicules diesel supplémentaires.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.