par La rédaction

Crise : Poutine incite à acheter local

Dernièrement AvtoVAZ interpellait les autorités politiques moscovites sur la situation du secteur automobile en Russie dont les ventes ne cessent de reculer ces derniers mois. Lors des quatre derniers mois par exemple, à période identique en 2007, les ventes ont dévissé de pratiquement 30 %. Le premier ministre Vladimir Poutine vient de dévoiler les solutions pour relancer le marché automobile. Son leitmotiv premier ? Acheter en priorité des véhicules produits sur le territoire. Il détaille aussi des mesures complémentaires.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Dernièrement AvtoVAZ interpellait les autorités politiques moscovites sur la situation du secteur automobile en Russie dont les ventes ne cessent de reculer ces derniers mois. Lors des quatre derniers mois par exemple, à période identique en 2007, les ventes ont dévissé de pratiquement 30 %. Le premier ministre Vladimir Poutine vient de dévoiler les solutions pour relancer le marché automobile. Son leitmotiv premier ? Acheter en priorité des véhicules produits sur le territoire. Il détaille aussi des mesures complémentaires.

"Alors que nos sites de production n'ont pas d'autre choix de réduire leur production, je pense qu'il est totalement inadmissible de dépenser son argent en achetant des véhicules importés", s'est exprimé Vladimir Poutine à l'occasion d'un discours dévoilant ses pistes de relance du marché automobile en Russie. Cet appel au civisme et au patriotisme exacerbé concerne quand même tous les véhicules assemblés sur le sol russe.

Dans une démarche de relance de la consommation, Vladimir Poutine a indiqué subventionner les emprunts pour l'achat "de véhicules produits en série par l'automobile russe". D'autres mesures ont été avancées comme garantir les émissions obligataires des constructeurs russes à hauteur de 70 milliards de roubles (1,8 milliard d'euros) ou le déblocage de subventions pour inciter les administrations à renouveler leur parc automobile...

Dans le même temps dans une démarche également protectionniste, les droits de douane pour les véhicules importés, y compris les occasions, ont été revus à la hausse sans de précision sur l'augmentation. En gros Vladimir Poutine réaffirme son soutien indéfectible aux locaux. Une confirmation.

A lire également. AvtoVAZ demande une aide financière, Marché russe en novembre : - 15 % pour les marques étrangères et  L'automobile en Russie vue par Vladimir Poutine.

Source : AFP et Ria Novosti.

Pour résumer

Dernièrement AvtoVAZ interpellait les autorités politiques moscovites sur la situation du secteur automobile en Russie dont les ventes ne cessent de reculer ces derniers mois. Lors des quatre derniers mois par exemple, à période identique en 2007, les ventes ont dévissé de pratiquement 30 %. Le premier ministre Vladimir Poutine vient de dévoiler les solutions pour relancer le marché automobile. Son leitmotiv premier ? Acheter en priorité des véhicules produits sur le territoire. Il détaille aussi des mesures complémentaires.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.