par La rédaction

Carl-Peter Forster aborde le dossier Opel...

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Die Welt, le patron de GM Europe donne son sentiment sur le dossier retour à la case départ s'impose finalement comme la solution sortie de crise la plus envisageable. Ou pas.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Die Welt, le patron de GM Europe donne son sentiment sur le dossier Opel et ses avancées (sic). Ménageant la chèvre et le chou, tout en se positionnant en décalage avec la maison mère américaine, Carl-Peter Forster évoque donc Magna mais aussi General Motors. En résumé ? Selon le patron de GM Europe, la possibilité d'un retour à la case départ s'impose finalement comme la solution sortie de crise la plus envisageable. Ou pas.

Comme vous le savez, le dossier Opel n'avance plus. S'enlise. S'embourbe entre pressions politiques, volte-face, vraies/fausses avancées, retour en grâce d'ex candidats ou finalement volonté réelle ou pas de General Motors de se séparer de sa filiale au Blitz. Le responsable de GM Europe évoque le sujet.

Si la maison mère US privilégierait plus l'option RHJ International ou la restructuration financière propre, Carl-Peter Forster se positionne différemment. "Magna représente à titre personnel la solution la plus envisageable pour moi simplement parce que toutes les conditions sont remplies" avance-t-il poursuivant "que les contrats ont été négociés et le financement plutôt en place".

Cependant il n'exclut évidemment pas de voir Opel conservé sous le giron GM. "Si General Motors peut établir des normes internationales, tout en laissant en même temps une certaine liberté au niveau régional pour créer des voitures qui fonctionnent dans des marchés donnés, alors Opel pourra prospérer sous le contrôle de GM", souligne Carl-Peter Forster. Soit donc l'art et la manière d'exprimer son sentiment sans le faire réellement.

A lire également. GM table sur des aides financières européennes, Et si GM conservait Opel ? Episode du jour Opel : statu quo, GM compte toujours vendre Opel... Ou pas et Magna reprendra Opel.

Source : AP.

Pour résumer

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Die Welt, le patron de GM Europe donne son sentiment sur le dossier retour à la case départ s'impose finalement comme la solution sortie de crise la plus envisageable. Ou pas.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.