Accueil Actualités Entreprise GM table sur des aides financières européennes

GM table sur des aides financières européennes

25
5
PARTAGER

Dans son hypothétique souhait de finalement conserver Opel, General Motors envisagerait de s’adjoindre le soutien financier de plusieurs états européens possédant des complexes industriels sur leurs terres. Le constructeur prévoit ainsi de négocier un prêt suite à un éventuel tour de table auprès de la Pologne, de l’Espagne et de la Grande-Bretagne pour un montant global d’un milliard d’euros. De quoi davantage encore couper l’herbe sous le pied à l’Allemagne et mettre davantage les nerfs à Angela Merkel.

En parvenant à réunir cette somme d’un milliard d’euros, tout en puisant dans son bas de laine à hauteur également d’un milliard d’euros, General Motors franchirait alors un cap dans sa démarche envisagée de restructurer Opel.

Pour y parvenir, GM envisagerait donc de parlementer avec les gouvernements anglais, polonais et espagnols (Vauxhall et environ 4 700 employés, site de Gliwice totalisant 3 600 salariés et notamment usine de Saragosse pour un effectif total de 7 000 salariés) et réunir alors le montant évoqué. Ces pays représentent en effet l’autre partie importante des effectifs d’Opel en Europe, hors Allemagne évidemment.

Cet apport pécuniaire permettrait au constructeur de renforcer sa position vis à vis de l’Allemagne, un pays qui a déjà investi 1,5 milliard d’euros en crédit et en prévoit plusieurs supplémentaires en cas de revente d’Opel à l’équipementier Magna et ses partenaires russes (la banque Sberbakn et le constructeur GAZ). Reste donc à savoir si GM réussira à opérer ce montage financier pour conserver la firme à l’éclair sous son giron.

A lire également. Et si GM conservait Opel ? GM/Opel : statu quo, Point info : RHJ International réévalue son offre et GM compte toujours vendre Opel ou pas.

Source : Reuters.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz