par Elisabeth Studer

BYD vise 4 millions de PHEV en 2023 (hybrides rechargeables)

BYD est sur la voie d'une croissance rapide : la société a un carnet de commandes d'environ 700 000 véhicules et a l'intention d'augmenter sa production à 280 000 par mois prochainement.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

BYD veut mettre le paquet sur la production

Selon le dirigeant de la société, Wang Chuanfu, BYD vise à l’heure actuelle à augmenter sa production, car le carnet de commandes a atteint 700 000 unités … ce qui nécessite 4 à 5 mois d'attente pour être livré.

En août, les ventes de BYD ont augmenté d'environ 174 000 unités, ce qui représente le 14e nouveau record mensuel au cours des 15 derniers mois. Pour cette année, le constructeur souhaite poursuivre la montée en puissance vers 280 000 par mois (soit environ 3,4 millions par an).

Objectif de 4 millions d'unités vendues en 2023

Mais ce n'est pas le plafond. En 2023, la société aimerait vendre au moins 4 millions d'unités. Cela signifie une moyenne d'environ 333 000 par mois, et potentiellement de 350 000 à 400 000 par mois pendant les mois de pointe.

À l'heure actuelle, le marché chinois des plug-ins devrait atteindre 9 à 10 millions d'unités, dont BYD aimerait prendre au moins 40 % de part de marché.

Il s’agit d’un plan très ambitieux, qui placerait BYD parmi les plus grands groupes automobiles mondiaux. Rappelons qu'en 2021, l'entreprise a vendu moins de 600 000 voitures rechargeables.

Une croissance alimentée par une forte demande et de nouveaux modèles

La croissance est alimentée par la forte demande de modèles existants, ainsi que par de nombreux nouveaux modèles qui viennent tout juste d'entrer sur le marché. En août, la société a livré plus de 1 000 unités du tout nouveau modèle BYD Seal.

Une production de masse qui devrait permettre de réduire les coûts

Selon BYD, la croissance des ventes lui permettra de réduire les coûts d'approvisionnement en matières premières de 3 à 5 % par an, ce qui devrait compenser la suppression attendue des subventions en Chine. Reste qu’en général, l'entreprise vise des marges bénéficiaires plus élevées.

Nouveau modèle premium en 2023

En 2023, BYD devrait introduire un nouveau modèle premium. En 2024, la société prévoit de lancer la cinquième génération de son groupe motopropulseur hybride rechargeable DM-i. En 2023, BYD fournira principalement des cellules pour ses propres besoins. À partir de 2024, les ventes de batteries pour d'autres fabricants seront "nettement plus importantes". Toyota pourrait être un gros client des batteries BYD , des rumeurs courent également sur l’approvisionnement de Tesla.

Expansion géographique

En termes d'expansion géographique, BYD souhaite développer les ventes de ses véhicules en Europe.

Comme nombre de concurrents européens ou asiatiques, le constructeur chinois n’apprécie guère la nouvelle loi Biden « réservant » les crédits d’impôts pour VE aux véhicules produits sur territoire US. « Le dernier projet de loi américain sur les subventions est discriminatoire et reflète le manque de confiance du gouvernement américain », a déclaré M. Wang, ajoutant que si les États-Unis continuaient d'insister sur cette politique, BYD envisagerait d'abandonner temporairement le marché américain.

N'oublions pas cependant que pendant des années, une pratique similaire de la Chine a empêché les constructeurs étrangers de vendre des voitures électriques en Chine à moins de pratiquer des prix exorbitants. Sans compter sur les temps pas si lointains où l’Empire du Milieu exigeait des batteries locales, un assemblage local et des joint-ventures 50/50 …

Notre avis, par leblogauto.com

Hasard de calendrier ? ces propos du dirigeant de BYD voient le jour alors que le célèbre milliardaire Warren Buffet vient de se « délester » d’une part importante de ses titres dans le constructeur. Comme si la société ne pouvait que redescendre après avoir atteint les sommets ? ou estimant juste qu’il ne pourrait pas empocher plus belle plus-value que la sienne, multipliant pat 35 sa mise de départ ….

 

Pour résumer

BYD est sur la voie d'une croissance rapide : la société a un carnet de commandes d'environ 700 000 véhicules et a l'intention d'augmenter sa production à 280 000 par mois prochainement.
En 2023, la société aimerait vendre au moins 4 millions d'unités. Cela signifie une moyenne d'environ 333 000 par mois, et potentiellement de 350 000 à 400 000 par mois pendant les mois de pointe.
Il s’agit d’un plan très ambitieux, qui placerait BYD parmi les plus grands groupes automobiles mondiaux. Rappelons qu'en 2021, l'entreprise a vendu moins de 600 000 voitures rechargeables.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.