par Nicolas Anderbegani

Alfa Romeo : la prochaine Giulia sera électrique

Les nouveautés pressent pour Alfa Romeo, dont les ventes continuent de s'effriter, surtout en Europe, tandis que l'usine de Cassino enchaîne les périodes d'arrêt contraint. Le SUV Tonale, retardé suite à la volonté de Jean-Philippe Imparato de le rendre plus abouti, doit arriver au printemps 2022 pour enfin redonner de l'air frais au Biscione qui se repose uniquement sur le Stelvio et la Giulia, après l'arrêt des Mito, 4C et Giulietta qui n'ont pas été remplacées à ce jour.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Le patron du Biscione, Jean-Philippe Imparato, a annoncé récemment que Alfa Romeo deviendrait entièrement électrique d'ici 2027 et que le premier modèle 100% EV arriverait vers 2024, la fusion Stellantis permettant d'accélérer ce plan produit.

Une Giulia électrisante

À l’occasion d’une interview donnée au magazine britannique Auto Express, quelques précisions sont tombées. La prochaine génération de la berline Giulia serait ainsi orientée vers le 100% électrique. En dépit des louanges dont elle fait l'objet, en témoigne les nombreux prix décernés ces derniers jours par la presse allemande (!) pour les Giulia Veloce, QV et GTA, la Giulia n'a pas eu le succès commercial escompté. Néanmoins, elle a contribué à redorer le blason en perpétuant la tradition de la grande berline racée et sportive. C'est pour cela que la Giulia aura une descendance, mais en adéquation avec les nouvelles réalités du marché. Avant Stellantis, FCA a clairement raté le virage électrique et même hybride , d'où cette nécessité de mettre les bouchées doubles pour rattraper son retard.

« Alfa Romeo aura un avenir pour la Giulia, car si la marque travaille sur ses SUV, la forme de la Giulia est fantastique, et je ne veux pas perdre ça. La voiture est absolument magnifique, il y a donc un avenir pour ce type de voiture, mais ce sera un avenir qui sera électrifié, ce qui signifie probablement 100% de modèles électriques pour Alfa Romeo », précise le directeur d’Alfa. La future génération d’Alfa Romeo Giulia abandonnera la plateforme Giorgio (celle-ci ne disparaissant pas néanmoins, contrairement aux bruits qui avaient couru) pour adopter la nouvelle architecture STLA Large du groupe Stellantis, qui est capable d’accueillir des batteries allant jusqu’à 118 kWh pour une autonomie minimale de 800 km, le tout en étant compatible avec la recharge rapide.

Selon JP Imparato, la firme milanaise travaille également sur la sportivité et « l’ambiance que vous ressentirez lorsque vous conduirez une Alfa Romeo en 2025 », avec de nouvelles sensations comme des vibrations ou des sons inédits, mais refuse de recourir à des sonorités moteur artificielles, comme ses concurrents. Les versions hautes performances pourraient ainsi être frappées du blason Quadrifoglio Verde.

Bientôt franchir un col en Brenner ?

Le petit B-SUV se fera. Il sera placé en dessous de l'Alfa Romeo Tonale et aura pour mission de faire " du volume" dans les ventes. Le nom Brenner, en référence au fameux col alpin qui fait la jonction entre la commune de Brennero dans la province de Bolzano et le Tyrol autrichien, semble confirmé à quasiment 100%. Il complètera ainsi l'imaginaire montagnard déjà incarné par le Stelvio, le plus haut col des Alpes italiennes. Le petit SUV devrait être basé sur la plate-forme eCMP de PSA , permettant à Alfa Romeo de proposer des variantes hybrides et entièrement électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

La passion et la ferveur qui gravitent autour d'Alfa Romeo sont propices à une inflammation rapide des esprits. Depuis la fusion FCA/PSA et les nouvelles synergies, les suppositions sont reparties de plus belles : nouvelle Giulietta plus sportive basée sur la Peugeot 308, nouvelle Mito pour défier Mini, nouveau coupé GTV dérivé de la Giulia, etc. Pour la Giulia électrique, les Alfistes risquent d'avoir des sueurs froides en repensant à la grande tradition mécanique du Biscione (mon bialbero !!! mon V6 Busso !!!) mais l'automobile fait face à une (r)évolution "darwinienne" où ceux qui ne s'adapteront pas disparaîtront. On peut déjà profiter d'une Giulia électrifiée, avec le restomod bluffant de Totem Automobili.

Tous ces plans sur le comète font rêver (ou pas) mais déjà, attendons que ce Tonale arrive !!!

Pour résumer

Les nouveautés pressent pour Alfa Romeo, dont les ventes continuent de s'effriter, surtout en Europe, tandis que l'usine de Cassino enchaîne les périodes d'arrêt contraint. Le SUV Tonale, retardé suite à la volonté de Jean-Philippe Imparato de le rendre plus abouti, doit arriver au printemps 2022 pour enfin redonner de l'air frais au Biscione qui se repose uniquement sur le Stelvio et la Giulia, après l'arrêt des Mito, 4C et Giulietta qui n'ont pas été remplacées à ce jour.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.