Accueil Electriques Equipementiers :1/2 million d’emplois menacés par les VE

Equipementiers :1/2 million d’emplois menacés par les VE

0
57
PARTAGER

La stratégie actuelle d’électrification de l’automobile menée à marche forcée par les politiques pourrait détruire jusqu’à un demi-million d’emplois d’ici à 2040 dans l’UE parmi les équipementiers, selon une étude publiée lundi par l’Association européenne des fournisseurs automobiles (CLEPA).

Une approche exclusivement axée sur les VE dangereuse pour l’emploi

L’étude, commandé aux consultants de PwC Strategy& « met en évidence les risques d’une approche exclusivement axée sur les véhicules électriques pour les emplois de centaines de milliers de personnes », a indiqué la secrétaire générale de la CLEPA, Sigrid de Vries.

Demande de prise en compte de l’impact social dans les politiques publiques

La secrétaire générale de la CLEPA réclame également une prise en compte de cet impact social dans les politiques publiques.

Selon l’étude, l’électrification pourrait toutefois permettre de nouveaux recrutements, notamment dans les logiciels, la fabrication et l’assemblage des éléments de batteries. Ce qui réduirait la perte nette d’emplois à 275.000 personnes.

La création d’emploi suppose une filière européenne de batteries compétitive

Pour que des emplois puissent être créés, cela suppose toutefois l’émergence d’une filière européenne compétitive de batteries face aux champions asiatiques.

Autre élément non négligeable, les emplois créés ne seront pas forcément situés dans les régions où la transition énergétique devrait conduire à la suppression de postes.

Les activités nouvelles ne seront pas forcément localisées dans les mêmes régions, ni les mêmes entreprises, souligne encore l’étude.

L’UE pour l’arrêt de ventes de véhicules neufs thermiques en 2035

En juillet dernier, la Commission européenne a proposé un texte qui prévoit de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l’UE à partir de 2035, ce qui entraînerait de facto l’arrêt des ventes de véhicules essence et diesel à cette date – y compris les versions hybrides et hybrides rechargeables – au profit des seules motorisations 100% électriques.

L’association d’équipementiers européens : un lobby puissant

L’association d’équipementiers européens regroupe 3.000 entreprises qui emploient 5 millions de personnes, dont les poids lourds du secteur comme Bosch, Faurecia, Schaeffler, Valeo ou ZF.

Les équipementiers réclament un cadre réglementaire ouvert à toutes les solutions

Bien qu’engagés dans la transition énergétique, ces équipementiers réclament « un cadre réglementaire ouvert à toutes les solutions disponibles, comme l’utilisation de technologies hybrides, d’hydrogène vert et de carburants renouvelables durables ».

Elles assurent pouvoir ainsi concilier la préservation de l’emploi et la réduction des émissions de CO2, nécessaire pour lutter contre le changement climatique.

Plus grande capacité d’adaptation des constructeurs automobiles selon les équipementiers

« Alors que les constructeurs automobiles ont une plus grande capacité à céder ou à délocaliser des activités pour compenser une perte d’activité dans le domaine des groupes motopropulseurs, les équipementiers automobiles peuvent réagir avec beaucoup moins d’agilité, car ils sont liés par des contrats à long terme avec les constructeurs automobiles », affirme l’association qui représente aussi « des centaines d’entreprises spécialisées et de PME ».

Notre avis, par leblogauto.com

Dur temps pour les équipementiers, coincés entre les nouveaux textes proposés par l’Union européenne et les contrats qui les lient aux fournisseurs.

Fin 2020, Franz Fehrenbach, le président du conseil de surveillance de Bosch, équipementier automobile allemand, avait directement critiqué l’UE pour ce qu’il appelle son traitement préférentiel en faveur des véhicules électriques, affirmant même que cela se fait au détriment du climat, rapporte le Stuttgarter Nachrichten.

La guerre des lobbies n’a pas fini de faire parler d’elle …

Poster un Commentaire

57 Commentaires sur "Equipementiers :1/2 million d’emplois menacés par les VE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Amazon
Invité

C’est compréhensible que la filière des équipementiers soit inquiète. Un VE est tellement simple par rapport à un VT! Quand on saura faire des batteries à un coup raisonnable le différentiel de prix VE/VT sera tellement en faveur du VE que même sans aide le VE sera le choix économique. Déjà l’écart est train de se réduire fortement, sans le frein de l’autonomie beaucoup passeraient à l’électricité.

Christophe
Invité
https://nosgestesclimat.fr/ Empreinte moyenne français : 9,8 t dont 2,8 t pour les transports et l’alimentation, 2,2 pour le logement, 1,1 pour les services publics, 644 kg pour divers et 217 pour le numérique. L’empreinte pour atteindre la neutralité carbone ne doit pas dépasser 2 t mais en enlevant les services publics cela donne 900 kg pour l’ensemble des autres postes. Je peux amener le poste transport à une trentaine de kg en utilisant une voiture de location uniquement pour les vacances tout en faisant un préacheminement en train et en marchant et faisant du vélo le reste du temps. Je… Lire la suite >>
Christophe
Invité
Cela correspond bien au scénario génération frugale de Transition(s) 2050 de l’ADEME : http://transitions2050.ademe.fr/ Il est donc possible d’atteindre d’ores et déjà la neutralité carbone. Les scenarii 3 Technologies vertes et 4 Pari réparateur sont beaucoup plus incertains pour atteindre la neutralité carbone puisqu’ils espèrent des améliorations ou des technologies qui n’existent pas encore. Remplacer les VT par des VE c’est être dans le scénario 3. Merci aux lobbyistes de la bagnole électrique de nous emmener vers l’inconnu. A noter : « Pour les particules, l’évolution des émissions hors échappement (abrasion des freins, pneus et chaussée) est plus incertaine et devra… Lire la suite >>
Polaris
Invité
Merci pour le lien. C’est passionant, très bien fait et extrêmement instructif autant qu’effrayant. Le resultat confirme ce dont j’avais peur. Bien qu’ayant deja un mode de vie relativement frugal (completement impermeable aux effets de mode, grand partisan de l’occasion, du recyclage et de l’usage long des objets depuis 25 ans), un logement assez econome, jamais de voyage en avion et un pas mal de bonne volonté, impossible de descendre en dessous de 4.5 t de CO2 sauf a faire des promesses de sacrifices dont je sais que je ne les tiendrai jamais (non, je ne serai jamais vegetarien, je… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Polaris
Bien résumé. En tout état de cause, les écolo autoproclamés sont juste à côté de la plaque. En fait ils sont dans les scénarii 3 (technologies vertes) et 4 (pari réparateur).
Je préfère le discours de vérité qui consiste à dire que c’est d’ores et déjà possible d’être neutre en carbone mais qu’il faut remettre en cause son mode de vie plutôt que de faire croire que l’on peut l’atteindre en espérant des technologies pas encore au point.

SGL
Invité
Bien sûr, on va me dire que je fais faire du yakafokon et que j’abuse avec mes « si » mais quand même, il n’est jamais trop tard pour bien faire même si l’on fait avec 20 ans de retard. SI dans les années 75 puis 2000 l’on avait fait des efforts du même acabit que le programme Messmer pour le nucléaire sur les réseaux de bornes de recharge sur les bords de route ainsi que sur la R&D des batteries, moteurs électriques, mines d’extractions de métaux et transformation… C’est-à-dire toute la chaîne de conceptions et fabrication pour la VE…… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@SGL
Cette transition permettra-t-elle de résoudre les problèmes suivants :
– pollution dans les villes,
– réchauffement climatique,
– encombrement des les villes,
etc.
Non, le pire c’est que tout le monde finit par en être conscient, même si certains refusent l’évidence, donc ce qui est mort à terme c’est la VP en propriété. Il serait plus que temps de l’accepter.
Les changements nécessaires ne pourront pas se faire sans changements majeurs pour certains.

SGL
Invité
« pollution dans les villes » Oui, je pense, car avec le véhicule électrique, nous n’aurons effectivement plus de monoxyde de carbone, d’ozone, d’imbrûlés ou encore des oxydes d’azote. De plus, cela va encourager, ce que détestent les bagnolards qui pensent qu’à la voiture « plaisir » la diffusion des équivalents des AMI et Spring… Autant que l’on les fabrique en France ces deux dernières ! « réchauffement climatique » Certainement ! Si l’on fait tout chez nous ou proche de chez nous avec les dernières normes, c’est un bon en avant pour l’environnement et les emplois ! « encombrement… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@SGL
Si tu rajoutes dans ton premier commentaire remplacer les VT par des VE de type AMI, je suis d’accord on va réduire la pollution dans les villes.
Par contre pour atteindre la neutralité carbone, il va quand même falloir réduire le nombre de voitures en circulation. Avec une Dacia Sping à la batterie plus grosse et fabriquée en Chine, ce sera une réduction nécessaire encore plus grande.
Pour l’encombrement, si pas de réduction du nombre de voitures en circulation, cela ne change pas grand chose.

SGL
Invité

Il « aurait » 15,5 millions de voitures qui circulent par jour en IDF !?
https://www.planetoscope.com/automobile/836-.html
Sachant que les voitures ont augmenté de 30 cm au minimum depuis disons 40 ans et que je les vois tous les jours de l’année de cul à cul depuis que je suis petit
Ça fait 15,5 millions X 30 cm = 4.500 km !? Si je ne me mélange pas dans les zéros.
Bien sûr que cela doit jouer !

SGL
Invité

Nous ne sommes pas obligés de fabriquer nos VE de A à Z comme des sagouins comme les Chinois avec l’extraction de métaux rares, et faire de l’électricité comme des porcs comme les Polonais voire les Allemands.
Les progrès à tout point de vue avec la VE de la fabrication comme pour l’utilisation jusqu’à la fin de vie de l’auto, sont énormes potentiellement… Bien plus que la VT… Et avec au final beaucoup plus d’emplois, car le recyclage devra devenir un gros poste à l’avenir !!!

Amazon
Invité

@SGL, les chinois ont certains défauts, mais surement pas de travailler comme des sagouins.

ils font juste au meilleur prix avec les réglementations en vigueur dans leur pays.

Dans cette histoire les plus sagouins sont les européens/ américains qui font fabriquer à bas coût là-bas pour assouvir leurs envies de consommation sans fin à prix raz des paquerettes.

faites le bilan CO2 par tête de pipe. vous verrez que les chinois peuvent encore pas mal consommer avant de nous rattraper, nous qui sommes pourtant prompts à donner des lecons à la terre entière

SGL
Invité

… Sur 1,4 milliards de Chinois… Peut-être 1 milliard serait encore très modeste par rapport à nos standards et ils auraient encore des millions de pauvres extrêmes.
Même s’ils ont fait des progrès énormes, beaucoup restent à faire.
Mais forcément, en étant nettement plus modestes que le français moyen, ils polluent nettement moins… Sauf que s’ils attiennent notre niveau avec l’absence de normes comme nous… Ils tuent à eux seuls la planète !

SGL
Invité

Pour l’extraction de leurs terres rares !? @Amazon
Cela m’étonnerait fortement !
C’est une catastrophe irréparable pour 1000 ans !

SGL
Invité

Il faut arrêter l’hypocrisie d’externaliser nos pollutions hors d’Europe que cela soit pour l’extraction (quand c’est dans nos sols) la fabrication et le recyclage.
On n’émet officiellement que 1% des rejets à effet de serre … Mais combien en réalité avec notre déficit commercial de 80 milliards € de bien de consommation… à rajouter avec notre goinfrerie de pétrole et gaz !?

Polaris
Invité

@SGL : Ça, c’est la vision du scenario 3 de l’ADEME, dont Christophe a deja dit tout le bien qu’il en pensait ; -) (bon moi aussi je l’aime bien le scenario 3, pas aussi ouvertement bidon et greenwashing que le 4, pas aussi radicalement devastateur pour nos modes de vie que les scenarii 1 et 2… Et accessoirement il laisse une place dans la société aux ingenieurs de l’industrie ; -) oui je l’aime buen le scenario 3).

lym
Invité

Le plus drôle, c’est que les grandes villes attirent moins depuis déjà pas mal d’années (Paris ne se dépeuple pas d’hier mais devient une ville à touriste depuis une dizaine d’années), avec une mette accélération suite au covid… Mais on continue à vouloir densifier en mode clapier desservi par bétaillères et y allouer « un pognon de dingue »!

Polaris
Invité

La densification de l’habitat est pourtant un des éléments clefs des scenarii 1 et 2 de l’ADEME. En d’autres termes : pour sauver le climat (et nous sauver), il va falloir s’entasser de gre ou de force dans de grands ensembles, dans de petits logements, dans de grandes villes. Peu importe que la crise du covud ai demontree que les citoyens voulaient exactement l’inverse. La promiscuité est l’alliee du climat. On appelle cela « une societe de liens et du vivre ensemble » ; -). Il va falloir muscler les tribunaux.

wizz
Membre
Avant de s’entasser dans des petits logements, on peut déjà ne plus construire des logements, et habiter, rénover les logements existants. Ensuite, il y a la gestion du territoire. Il y a des régions qui se dépeuplent et d’autres où on s’entassent déjà. Dans ces régions qui se dépeuplent, il y a des logements abandonnés….et d’autres qui deviennent des résidences secondaires. Il y a des gens qui immobilisent une surface doublée, tout en ne vivant que dans un logement (en moyenne, sauf à se dédoubler pour être dans 2 logements en même temps). Donc un réaménagement du territoire, ça permettrait… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

On peut aussi enterrer les maisons et les recouvrir naturellement…bonne couverture thermique en hiver et en été. Pour la lumière, on fait de très bons guides ou puits de lumière… 🙂

wizz
Membre

chouette
en cas de malfaçon, ou tremblement de terre, pas besoin de frais d’obsèque ni de location d’emplacement au cimetière…

Thibaut Emme
Admin

Les troglodytes sont moins sensibles aux tremblements de terre 😉

wizz
Membre

un troglodyte, c’est un petit trou dans un très gros monobloc de rocher, qu’on appelle une montagne
ça résiste bien aux tremblements de terre

une maison, c’est juste des parpaings empilés…

amiral_sub
Invité

ça n’est pas parce que la voiture thermique a besoin de beaucoup de salariés que la révolution électrique va s’arrêter. C’est le sens de l’histoire

SGL
Invité

Il me semble également, il suffit de voir le succès grandissant de la Spring… Une VE presque « pourrie » pour la majorité des bagnolards… Made in Chine qui plus est !
Donc plein de défauts d’entrée de jeu !
Mais qui fait le boulot d’une ancienne VT à 95 % pour 4 X moins cher aux 100 km… De coup, on oublie les augmentations des carburants qui seront inévitables dans l’avenir !

Klogul
Invité

et tu penses que l electricite ne va pas bouger? tu penses que l etat va laisser partir cette manne sans rien faire?

Tu reves

SGL
Invité

Que le prix du kWh va augmenter, c’est une évidence… VE ou pas VE.
Mais au moins, ce sont des taxes sur une production française.
Notre déficit commercial est de 80 milliards € autant que la dette soit française comme la dette japonaise appartient aux Japonais… Pas question que l’on soit à la merci des Américains, Chinois, et les monarchies saoudiennes.
@Klogul l’énergie gratuite après les pics pétroliers, gaz, matériaux, etc. est fini… Tout va forcément coûter plus cher dans l’avenir ! VE ou pas VE. Pas la peine que la VE devienne la tête de Turc ça ne changera RIEN.

Polaris
Invité
Je pense également que les taxes sur l’électricité vont fortement augmenter. Pour plusieurs raisons : 1) l’energie « verte » est plus chere 2) il faut conserver un signal prix pour économiser l’energie et eviter l’effet rebond (« mon VE coute 2x moins cher au km donc je peux rouler 2x plus ») 3) l’etat ne pourra jamais se passer des centaines de milliards d’euros de taxes sur les hydrocarbures. Dès lors, il me parait dangereux de persister a presenter le faible cout de l’energie comme un avantage decisif du VE, car comme toutes les niches fiscales je suis persuadé que cet avantage va… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

l’Etat va réviser sa copie . Il y a l’énergie gratuite Nikola tesla confisquée . Il y a pas mal de révélations de modifications de notre façon de vivre qui seront dévoilée. A notre ère nous avons tous des raisonnements logiques de notre temps

wizz
Membre

l’énergie gratuite n’existe pas

Thibaut Emme
Admin

La fameuse énergie libre de Tesla… Vous ne l’avez pas appris durant vos études @Wizz ? 😉

Klogul
Invité

Vous racontez n importe quoi… les transistions en step ne se passent jamais bien (on en reparle de votre dans 4 ans).

Ils demandent que pour parvenir a la strategie zero co2 on considere toutes les possibilites et ne paq. fermer la. porte a tout betement (ideoligiquement).

Il faut savoir qu il restera 50% a l. horizon 2040 donc il faut des solutions! Sans compter que pour faire tout ces VEs il va falloir polluer pour sortir les. minerais (cuivrr, cobalt, neodyne etc) et repolluer pour tout assembler!

amiral_sub
Invité

nokia a morflé mais d’autres ont pris leur place. Il va se passer la meme chose. L’industrie automobile c’est beaucoup d’emplois, surtout pour assembler les moteurs de vt où tout est fait à la main. Mais que faire? Interdire l’automatisation de la fabrication des batteries? c’est impossible, seules des machines sont assez précises pour fabriquer des batteries

Klogul
Invité

c est quoi ce pseudo rapport… ca n est pas ca le probleme c est une transistion insense et sans reflexion sans back up plan.

Honnetement amazon je ne voudrais pas comme chef de projet 😉

SGL
Invité

@Klogul.
Évidemment que l’on va polluer pour faire nos VE !
Mais au moins, on va arrêter l’hypocrisie des « voitures propres » parce qu’exclusivement fabriqué à 100 % loin de chez nous.
Bien sûr que cela va polluer de construire des VE de A à Z, mais cela va polluer beaucoup moins chez nous et cela va rapatrier des emplois chez nous
@Klogul, vous vivez avec des idées des 30 glorieuses… Il faut tourner la page !

amiral_sub
Invité

toute activité pollue, donc oui les VE sont des objets industriels, oui ça pollue à fabriquer, et les VT polluent à la fabrication et énormément à l’utilisation. Mais ça n’a pas de rapport avec l’article

SGL
Invité

Non seulement toute activité pollue, mais même si l’on élut @Klogul président, qui interdira la VE… Cela n’empêchera pas qui va falloir construire environ 60 réacteurs nucléaires et en démanteler presque 60 autres et que les EnR conteront encore plus chères alors forcément, on était à table pendant 50 ans à un restaurant gastronomique… Mais il y a un moment, après le dessert, arrive à l’addition !!! Donc le kWh même avec zéro VE va forcément augmenter…

Klogul
Invité

non monsieur yakafakon je n ai jamais dit ca mais il. ne faut etre stupide et viser 100% ve c est un non sens ecologique.

Les eoliennes c est le meme exemple. il y a dix ans peu de personne ne voyait cela comme. un non sens ecologisue et regardez maintenant.! il en faut avec parcimonie point

Avec des technocrates dans votre stylz. on croulera sur des taxes et la pollution genere pour aller recuperet lithiul, cobalt,. cuivre et neodyne

SGL
Invité

@ Klogul, Désolé, je n’ai pas pu répondre avant… Il n’avait pas de vent ni de soleil pour pouvoir répondre avant 😉

Les technocrates sont plutôt les gens qui signent pour la construction de fermes PV et éolienne au détriment de l’environnement et qui provoque à 75 % une sur la consommation de gaz en Europe nous rendant encore plus dépendant de Poutine ou du charbon Allemand qui font des dégâts considérables pour notre environnement.

D’accord pour d’ombrières photovoltaïques sur les parkings avec une flotte de VE ou du PV pour les particuliers.

wizz
Membre
« Il n’avait pas de vent ni de soleil pour pouvoir répondre avant 😉 Les technocrates sont plutôt les gens qui signent pour la construction de fermes PV et éolienne au détriment de l’environnement et qui provoque à 75 % une sur la consommation de gaz en Europe nous rendant encore plus dépendant de Poutine ou du charbon Allemand qui font des dégâts considérables pour notre environnement. D’accord pour d’ombrières photovoltaïques sur les parkings avec une flotte de VE ou du PV pour les particuliers. » . SGL d’un côté, tu dis que l’intermittente de production des éoliennes ou PV nécessite d’avoir… Lire la suite >>
SGL
Invité

Les ombrières photovoltaïques + un parc assez conséquent de VE qui peut redistribuer une partie de l’électricité (que 10 %) supprime le côté intermittent.
Et @wizz on ne peut pas être contre de 20 ou 30 % de production d’EnR… Il faut un minimum de développement.

SGL
Invité

Éoliennes: du rêve aux réalités [le film]
https://www.youtube.com/watch?v=Vf9EbpzDvoY
Pour le moment vu la géopolitique… Il faudrait que d’abord que l’Europe finance des centaines d’EPR avant de faire des EnR fortes consommatrices de Gaz Russe et Algérien et Charbon ultra polluant.
Il faut provoquer une « vacance » d’implantation d’EnR de 10 ans avant d’envisager d’en installer plus.

SGL
Invité

Ça emmerde les idées reçues ce film sur les éoliennes !!! 😉 😀
J’avoue avoir changé de fusil d’épaule sur le sujet des éoliennes depuis avoir vu ce film.
Les éoliennes doivent être faites avec parcimonie et à la limite que par le remplacement des vieilles de plus de 25 ans.
Mais le développement du nouveau nucléaire est mille fois plus important !

Klogul
Invité

tu es sur de ton bilan??? 65% de la pollution c est la fabrication et le recyclage.

Un ve ca pollue enormement avant et pas apres pas sur que. le bilan soit si vert que ca pour la planete…

SGL
Invité

@Klogul, sur une vie entière de VE, c’est reconnu qu’une VE finit par polluer 2 X qu’une VT… Sans compter que le recyclage devrait faire un bond de géant d’ici 10 ans.

wizz
Membre

le high-tech se recycle très mal
les nano particules, les nano couches, ça permet de doper la performance des produits, mais rend hors de prix le recyclage

SGL
Invité

Pour les futures batteries d’ACC, c’est prévu de mémoire dès l’origine que le recyclage doit pouvoir se faire à 95 % à échéance 10 ans au maximum.

SGL
Invité

« le high-tech se recycle très mal » je rajouterais que si ce n’est pas dans le cahier des charges… C’est normal, mais l’on peut fortement améliorer ce problème si cela devint une préoccupation dès l’origine de la conception.

Achille Talon
Invité
C’est logique ! Bruxelles décide n’importe quoi dans l’urgence sans réfléchir, comme toujours ! En 2019, tout allait bien, en 2021, on va tous mourir à cause de la pollution ! Et bien sûr, ces décisions sont prises sans concertation, à court terme, en mode dictatorial, et c’est forcément à cause de la bagnole. L’agriculture intensive et ses pesticides, on s’en fout, l’industrie, on s’en fout, les transports aériens et maritimes, on s’en fout. Pour réellement lutter contre la pollution, il faut avoir une vision globale et pas pointer du doigt un secteur comme coupable facile. Mais pour ça, il… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

les vt sont finis, avec ou sans Bruxelles

wpDiscuz