Accueil Ecologie ZF arrête de développer pour les moteurs thermiques

ZF arrête de développer pour les moteurs thermiques

0
78
PARTAGER

Signe des temps : l’équipementier automobile allemand ZF Friedrichshafen va interrompre ses développements destinés aux véhicules à combustion, a déclaré son PDG Wolf-Henning Scheider dans une interview accordée au Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Et ce, alors même qu’il est souvent présenté comme le roi de la boîte de vitesses pour moteur thermique. 

ZF Friedrichshafen re-déploie toutes ses ressources de développement pour VE et conduite autonome

ZF Friedrichshafen – troisième équipementier automobile allemand – a déplacé toutes les ressources de développement vers de nouvelles technologies pouvant contribuer de manière significative à l’autonomie et à l’efficacité des voitures électriques, a déclaré Wolf-Henning Scheider.

Plus aucune vente de moteur thermique en Europe en 2035, prédit l’équipementier

«Nous nous préparons au fait qu’en 2035, pratiquement aucun moteur à combustion interne ne sera encore vendu en Europe, et peut-être même aucun dans le secteur des voitures particulières», a déclaré Scheider au FAZ.

Les ventes de VE prennent de l’élan outre Rhin

L’adoption des véhicules électriques a été lente en Allemagne par rapport à de nombreux autres marchés, mais en 2020, le nombre de voitures électriques nouvellement immatriculées a considérablement augmenté.

Moteurs à combustion efficaces et carburants synthétiques n’ont pas dit leurs derniers mots

Si l’industrie automobile allemande s’est engagée en faveur d’une mobilité climatiquement neutre d’ici 2050, certaines entreprises rejettent toutefois de se focaliser uniquement sur la mobilité électrique et insistent sur le fait que des moteurs à combustion efficaces et des carburants synthétiques sont également essentiels pour atteindre les objectifs climatiques.

Alors que les principaux constructeurs automobiles du pays se concentrent fortement sur la mobilité électrique, son important secteur d’équipementiers automobiles (lequel inclut notamment Bosch et Continental) insiste sur la poursuite de technologies alternatives, en particulier les piles à hydrogène et les carburants synthétiques fabriqués à partir d’hydrogène renouvelable.

Alliance BMW / ZF  dans les moteurs

ZF compte bien mettre l’accent sur les moteurs hybrides. Cela lui permet notamment de capitaliser sur sa maîtrise des boîtes de vitesses et de ne pas supprimer d’emplois. Une oprientation plus franche en faveur des moteurs électriques aurait pu quant à elle impacter l’emploi, ce type de motorisation étant plus simple à maintenir.

En avril 2019, ZF a signé avec BMW le « plus gros contrat » de son histoire, soit plus de 10 milliards d’euros pour fournir au constructeur un moteur « tout en un ». Le principe est celui d’une boîte de vitesses qui intègre un moteur électrique modulable en fonction des besoins de ses clients. Cette boîte de vitesses nouvelle génération sera mise en production à partir de 2022 sur le site de Sarrebrück.

En juillet 2019, l’équipementier a conclu un accord de même type avec FCA.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que certains estiment que l’essor actuelle des VE est dû en grande partie au politiques initiatives gouvernementales qui trouvent là un secteur « idéal » pour relancer croissance et consommation – l’objectif étant au final beaucoup plus économique qu’écologique –  l’abandon total des moteurs thermiques n’est peut-être pas aussi judicieux que cela puisse paraitre.

D’autant plus que des voix s’élèvent – preuves à l’appui – pour remettre en cause les supposées vertus écologiques des véhicules électriques. Pointant notamment du doigt les lourdes batteries qui les composent et l’impact sur l’environnement des procédés d’extraction des matières premières rentrant dans leur fabrication mais également les émissions des véhicules eux-mêmes, leur poids nécessitant de les équiper de pneumatiques pas des plus écologiques. Sans compter sur les besoins énergétiques que de telles motorisations engendrent.

Sources : FAZ / Der Spiegel

A lire également : 

. Equipementier vs constructeur, thermique vs électrique (Allemagne)

OCDE : freins et pneus bientôt plus polluants que les moteurs

 

Poster un Commentaire

78 Commentaires sur "ZF arrête de développer pour les moteurs thermiques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Emmanuel
Invité
ce qui est visible en lisant l’article c’est que l’auteure est vraiment anti VE … Parce que les critiques portées aux VE peuvent aussi être émises pour les thermiques : pollutions lors de l’extraction des matières premières, véhicules de plus en plus lourds … Par contre les VE ont l’avantage de n’user que très faiblement les plaquettes de freins, et d’avoir un très rendement du moteur permettant de consommer très peu d’énergie pour avancer. Il ne faut pas oublier qu’un VE qui nécessite 30 kWh pour réaliser 100 km sera considéré comme non efficient alors ce que c’est tout juste… Lire la suite >>
Chataigne
Invité

il faut juste se souvenir du rendement de la production d’électricité… une centrale nucléaire, c’est 30-35%. La perte de rendement des VE se fait même avant la voiture, mais ça donne l’impression que cette dernière ne consomme pas beaucoup

Calvin
Invité

Le rendement des gisements à pétrole est également à 35%.
Et son transport par des véhicules thermiques à mauvais rendements détériore encore le score.

L’électrique reste devant !

tof
Invité

Quel est le rendement d’une centrale électrique au charbon ou au gaz ?
l’énergie électrique représente 20% des énergies du monde et cela augmente de 4% par an (super!)
Mais 60% de cette énergie est fossile et ce rapport tend à augmenter légèrement (pas super du tout car plus on a besoin d’électricité plus on brule de charbon)

totoro
Invité

« Mais 60% de cette énergie est fossile et ce rapport tend à augmenter légèrement (pas super du tout car plus on a besoin d’électricité plus on brule de charbon) »

j’ai la tendance inverse dans les graphs.

Emmanuel
Invité
et le rendement du pétrole ? dans les pays du golfe, seul 50% du pétrole qui sort des puits est transformé en carburant. Le reste est nécessaire pour extraire puis transporter le pétrole vers les raffineries. je n’ai plus en tête le rendement du puits à la roue du pétrole mais ce n’est pas n’ont plus terrible. Par contre, alimenter un VE directement en électricité issue de panneaux situé sur son toit ou celui de son lieu de travail permet un très bon rendement. Idem pour un réseau d’éoliennes alimentant des bornes pour VE. Pour des thermiques, circuler au biogaz… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

Mais qui est prêt à avoir un méthaniseur domestique dans son garage ou son jardin afin d’alimenter son véhicule ?
sachant qu’il faut alimenter le méthaniseur avec des déchets verts, de cuisine, mais avec des fèces et de l’urine ça fonctionne mieux … donc les toilettes sèches son conseillées 😉

wizz
Membre
« et le rendement du pétrole ? dans les pays du golfe, seul 50% du pétrole qui sort des puits est transformé en carburant. Le reste est nécessaire pour extraire puis transporter le pétrole vers les raffineries.  » essaie au moins de voir à quoi ça correspondrait…. -le pétrole est transporté par des navires. La consommation de ce navire n’est pas très différent de celui transportant des containers. Il est facile de trouver la consommation de ces porte-containers, et donc en déduire de celle des supertankers. Si les navires consommaient autant de carburant, alors ça se saurait (et le commerce international… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

juste un dernier point, les éoliennes les plus grosses c’est entre 60 à 80% de rendement, ensuite 10 à 20% de perte dans le transport et les transformations permettant d’avoir 220 v à la prise.
un panneau solaire c’est 25% de rendement, mais un panneau est fabriqué une fois et possède une durée de vie d’au moins trente ans, sans demander un seul entretien … seul l’onduleur sera à remplacer après 10 à 15 ans d’usage.

wizz
Membre

60 à 80% de rendement…

Betz vient d’avoir une crise cardiaque.

wizz
Membre

ps: pour ceux qui savent mettre en relation entre une éolienne et Betz.

pour les autres, c’est sans espoir (à moins que leur curiosité leur pousse à faire quelques recherches sur la question)

wizz
Membre

loi de betz, et sa limite….

http://drømstørre.dk/wp-content/wind/miller/windpower%20web/fr/tour/wres/betz.htm

bref, évitez de mettre des beaux chiffres dont vous n’avez aucune idée sur la chose…

totoro
Invité

En nucléaire, on se fiche du rendement thermo, l’énergie du minerai étant (à notre échelle) proche de l’illimité.

il faudra moins de 10gr d’uranium soit environ 80kg de minerai pour 300 000 kilomètres.

Alors qu’il faudra extraire 20 tonnes de pétrole (hors raffinage) qui génèreront 40 tonnes de co2 sur la même distance.

y’a pas photo.

Will
Invité

@Emmanuel comment se fait le frein moteur sur un VE au fait ? Je me suis souvent posé la question sans chercher la réponse. C’est l’aimant qui attire dans l’autre sens ?

Christophe
Invité

On inverse la polarité du moteur qui fonctionne alors en génératrice.
Possibilité utilisée dans le métro depuis les années 1960, pourtant dans le métro on a bien des particules d’abrasion.
C’est bien la fable des lobbyistes de la bagnole électrique, lobbyistes de l’autosolisme, la voiture électrique ne réduit la production de particules que sous certaines conditions très restrictives qui ne sont atteintes par aucune voiture électrique.

totoro
Invité
Ahhhh CHristophe, 10 ans de lobbyisme, 10 ans de mensonges. Donc oui, votre moteur va fonctionner en génératrice, le freinage régénératif est très puissant, jusqu’à 40kW sur une zoé, il va jusqu’à l’arrêt complet aux « palettes » d’une Niro ou Hyundai. C’est précisément ça (l’arrêt complet) qui est plus ou moins bien géré car proche de l’arrêt par définition la rotation est faible donc la quantité d’énergie récupérable, donc l’effet de frein, est faible. de ce coté l’électronique de puissance a progressé et tous les constructeurs proposent un mode B, E-Pedal, palette, pédale découplée chez zoé bref… l’usage des plaquettes se… Lire la suite >>
Polaris
Invité
Le supériorité du freinage récupératif sur un VÉ est évidemment incomparable. Cela dit même sur un VT, l’usure des freins est très dépendante du cycle d’utilisation de la voiture et surtout de la conduite. 8 ans sans changer les plaquettes sur un VE ne me semble pas extraordinaire (ce qui doit l’être en revanche, ce doit être l’énergie récupérée): ma compacte mazout a presque 10 ans, 140 000km, et à la dernière révision début 2020, les 4 paires de garnitures (d’origine bien sûr) étaient à mi-usure. Sur la précédente, je les ai changées à 170 000 km juste pour que… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

Pareil pour le Berlingo : changement des disques et des plaquettes à 11 ans et 220 000 km.
Pourquoi les disques ? parce que c’était une promo si j’achetais 4 plaquettes, pour 10€ de plus j’avais 2 disques en plus des 4 plaquettes.
Mais les disques étaient encore bons, et il restait un peu de garniture sur les plaquettes, mais j’avais un CT à passer.
Avec contre visite parce qu’il manquait le bouchon du réservoir de GPL, parce que c’est bien connu que circuler avec un véhicule sans le bouchon du réservoir de GPL est dangereux 😉

Christophe
Invité
@totoro « le freinage régénératif est très puissant, jusqu’à 40kW sur une zoé » « l’usage des plaquettes se fait soit lorsque la batt est totalement pleine, soit pour maintenir l’arrêt » Vous avez oublié d’autres conditions : – si batterie à plus de 80 % de niveau de charge, puissance inférieure à 22 kW qui décroit en fonction du % de charge, – si batterie froide quelque soit son niveau de charge, puissance inférieure à 22 kW (voir beaucoup moins). Ce qui fait qu’au final vous utilisez bien les plaquettes et que vous émettez des particules. Tallano qui a équipé une Zoé de… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Moi aussi le tout moteur d’aspirateur dans le monde me déprime 🙄

Mwouais
Invité

En même temps, le but du moteur d’aspirateur est d’arriver à la plus grande dépression…

totoro
Invité

un aspirateur ça fait du bruit, pas un VE.
Perso c’est le bruit des pétrosaurus fumants qui me déprimait (en plus de nous rendre malade et de flinguer le climat)

Christophe
Invité
Toujours les mêmes fables. Masse moyenne des 10 voitures électriques les plus en vendues au S1 2020 : 1563 kg Masse moyenne des 10 voitures thermiques les plus vendues en octobre 2020 : 1168 kg 1563 – 1168 = 395 kg. Une voiture 395 kg plus lourde émet forcément plus de particules de pneus que la même voiture non chargée et avec les pneus pour la bonne raison qu’elle usera plus ses pneus. Rien que cela cela la disqualifie pour être utilisée en ville. Pour réduire la pollution il faut réduire drastiquement l’usage en ville. Avec une circulation bien moindre… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

Il existe un idée reçue sur les voitures électriques: en réalité, les pneus durent longtemps. source: un fabricant de pneus: https://www.nokiantyres.fr/entreprise/communique/il-existe-un-idee-recue-sur-les-voitures-electriques-en-realite-les-pneus-durent-longtemps/

Christophe
Invité

@amiral_sub
« Les véhicules électriques ont généralement une puissance élevée et pèsent plus lourd que les voitures à moteur thermique. Ce qui fixe des exigences spécifiques pour leurs pneus. » Donc en d’autres termes des pneus plus gros.
Mais le fait qu’ils durent plus longtemps (ce que je n’ai jamais remis en question), ne veut pas nécessairement dire qu’ils vont émettre moins de particules puisqu’il faut une largeur de gommes plus importantes.
Une chose est sûre à largeur de pneus équivalents, une voiture avec en permanence 300 kg de plus consommera plus de pneus, phénomène bien connu des agriculteurs et des routiers.

totoro
Invité

le type de gomme et dureté de cette gomme joue aussi. La perfection n’existe pas il reste donc ce point à gommer, si je puis m’exprimer ainsi.

wizz
Membre

totoro
une comparaison identique, avec toute chose égale par ailleurs

si un certain type de gomme permettrait à une lourde voiture électrique de moins s’user, alors ce même type de gomme permettra à une voiture thermique plus légère de s’user encore moins

Christophe
Invité

@totoro
1- une étude récente indique que les particules d’usure des freins et des pneus seraient les plus toxiques après les particules de combustion du chauffage au bois,
2- les particules sont le polluant le plus tueur,
3- 80 % du coût de la pollution du trafic routier est du aux particules,
4- il n’y a pas de seuil d’innocuité pour les particules.
Il est plus qu’urgent de le traiter ce point parce que quand on intègre qu’à capacité d’utilisation équivalente une VT émet moins de particules qu’une VE en considérant les points précédents ce n’est pas un petit problème.

Christophe
Invité
Preuves : – 1 : https://www.sera.asso.fr/index.php/le-pouvoir-oxydant-des-particules-fines-de-lair-accredite-les-risques-sanitaires/ « Les particules les plus toxiques seraient celles issues du chauffage au bois et de l’usure des freins et des pneus » – 2 : https://www.eea.europa.eu/fr/pressroom/newsreleases/de-nombreux-europeens-restent-exposes/mortalite-prematuree-imputable-a-la En France en 2012 43 400 morts dus aux particules, 1 500 à l’ozone et 7 700 au NO2. – 3 : https://cleanair4health.eu/ « On average, over all 432 cities, PM2.5/PM10 contributes to 82.5% of the total damage costs. » Ce qui se traduit par « En moyenne, dans les 432 villes, les PM2,5 / PM10 contribuent à 82,5% du coût total des dommages » – 4 : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ambient-(outdoor)-air-quality-and-health « Même à faible concentration, la… Lire la suite >>
KifKif
Invité

Bonjour Admirable Amiral… J’étais en train d’écrire « les Nokian sont vraiment increvables », en fait ils ont une excellentes longévité, à 60 000 kms sur un SUV bien lourd et coupleux, ils avaient encore de la marge… Quand j’ai du changer le train complet suite à deux crevaisons… Finalement increvables mais crevasses… Pas sûr que ce soit la marque appropriée pour en tirer une généralité sur l’usure par les VE

KifKif
Invité

crevasses->crevables

Julien
Invité

Ils ont entièrement raison ! C’est quand on monte dans une voiture électrique qu’on se rend compte que l’essence appartient au siècle dernier.

L’innovation dans le domaine est impressionnante : V2G, onepedal, batterie sans cobalt, fortes puissances de charge, recyclabilité, densité,..

Rien à voir avec les pseudo innovations du thermique ces dernières années : start&stop, FAP, vannes EGR, adblue, désactivation des cylindres ou hybridation qui ne font que complexifier les voitures et sont sources de pannes.

Polaris
Invité
Nous sommes d’accord sur le fait que, globalement, les technologies des moteurs thermiques commencent à clairement atteindre leur asymptote; on n’est plus très loin des rendements thermodynamiques théoriques, et la dépollution devient réellement une ‘usine à gaz’. Pour autant, il n’y a rien de plus faux que la prétendue simplicité d’un véhicule électrique. Quiconque à déjà conçu le BMS d’une batterie embarquée ou un convertisseur statique sait parfaitement que c’est en réalité extrêmement complexe – à la rigueur, le moteur électrique en lui même pourrait être qualifié de relativement simple, quoi que: un moteur à aimants permanents, avec sa frette,… Lire la suite >>
totoro
Invité

Polaris, tout ce que tu décris là se trouve en double dans n’importe quelle hybride, du coup si ça reste plus simple.

KifKif
Invité

Intéressant Polaris, une Thermique c’est 80 000 composants, combien pour un VE ?
Merci d’avance,

amiral_sub
Invité

Polaris: jense que le logiciel d’un ecu est bien pus complexe qu’un bms

Christophe
Invité

« C’est quand on monte dans une voiture » « qu’on se rend compte que » cela « appartient au siècle dernier ».
Franchement je ne vois pas où la pseudo supériorité d’une voiture de plus de 2 t incapable de rendre le même service qu’une AX de 630 kg.
Une AX est capable de faire Rennes-Toulon en moins de 11 h avec 2 chauffeurs, quelle voiture électrique est capable de faire mieux ?

totoro
Invité

je ne savais pas qu’une AX pouvait se recharger à la maison sur du jus à 0.06kg de co2 dis donc !
je ne savais pas qu’une AX pouvait rouler silencieusement !
Je ne savais pas qu’une AX pouvait éviter toute vibration à ses passagers !
je ne savais pas qu’une AX pouvait récupérer son énergie au freinage et dans les descentes !

AXSPORT
Invité

Ou la la

On se calme !!!

😉

Christophe
Invité

@totoro
A parce qu’une voiture électrique est évidemment zéro émission de CO2. Je t’invite à faire le comparatif entre une AX de 630 kg et la VE capable de faire Rennes-Toulon en 11 h.
Quelle voiture électrique est silencieuse ? Aucune. Une AX n’est pas plus bruyante que n’importe quelle VE. Il suffit d’être piéton ou cycliste pour s’en rendre compte.
Pour les 2 derniers points, je m’en fiche pour la bonne raison que l’AX de 630 kg pollue moins et in fine émettra moins de GES que la VE capable de faire Rennes-Toulon en 11 h.

amiral_sub
Invité

une AX aura rejetté en un an plus de CO2 que ce qu’il faut pour fabriquer une voiture électrique qui fait Rennes-Toulon en 11 h

Thibaut Emme
Admin
« une AX aura rejetté en un an plus de CO2 que ce qu’il faut pour fabriquer une voiture électrique qui fait Rennes-Toulon en 11 h » >> Ah ? Allez, une AX c’est quoi ? 6 l/100 km d’essence ? Soit 6 x 2,3 kg de CO2 = 13,8. Comme on est généreux on double la mise pour avoir le CO2 complet (émissions + transport, raffinage, etc.) et on arrondit à 28 kg pour 100 km. Une année en AX c’est quoi ? 15 000 km max ? Soit 150 x 28 kg = 4,200 tonnes de CO2. Une batterie li-ion… Lire la suite >>
orel77
Invité

Ces cons de politiques doivent comprendre que le VE n’est pas la SEUL solution à mettre en place… Mais la bien pensance écolo a pris le dessus. Ce qui est bien avec le VE c’est que ça pollue chez les autres !!! Ou comment mettre la poussière sous le tapis…

Emmanuel
Invité

Quelles sont les autres solutions permettant de diminuer l’usage des énergies fossiles ?

Christophe
Invité

La marche pour les trajets de moins de 2 km.
Le vélo (dont VAE) pour les trajets entre 2 et 7 km.
L’intermodalité avec un EDPM pour les trajets au-delà de 7 km.
Un train + une voiture à pétrole à l’arrivée reste moins émetteur de GES et moins polluant qu’une VE.

wizz
Membre
« Un train + une voiture à pétrole à l’arrivée reste moins émetteur de GES et moins polluant qu’une VE…. » Un beau principe, il faut l’admettre….sur papier Parce qu’en pratique, ça ressemble plutôt à ça https://www.largus.fr/images/images/trafic-depart-vacances-1.jpg Tout ce beau monde en train. Ça doit pouvoir se faire En revanche, une fois arrivé à destination. Les 1000 premiers clients auront une voiture à pétrole dans les agences de location. Et pour les autres, faudra attendre 1 semaine, ou 2 semaines, soit grosso modo la durée de leur séjour sur place Bref, ne pas posséder une voiture thermique, et en louer uniquement lorsqu’on… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@wizz La LGV SEA est capable d’accueillir un passage d’un train lancé à 320 km/h toutes les 3 minutes (TVM430 et ERTMS niveau 2). Avec une capacité de 1020 passagers en UM2 de TGV océane cela nous fait 20 400 passagers par heure. Même en considérant 5 personnes par voiture (dans les faits entre 2 et 3 en moyenne), avec 4 080 véhicules / h dans un sens l’A10 parallèle est saturée. Donc oui tout le trafic voitures de l’A10 peut être reportée sur la LGV avec un impact environnemental bien moindre (moins de 5 g CO2e / km.passager pour… Lire la suite >>
wizz
Membre
Combien de ceux qui prennent une voiture pour se rendre en vacances, ont besoin d’une voiture tous les jours pendant leur villégiature ? A la montagne en hiver, les loueurs louent des voitures une semaine qui sert seulement à aller et revenir en station. Idem à la mer en été. En redéveloppant les petites lignes de train et en mettant à disposition des voitures dans les gares en autopartage, on résoud déjà une partie de la problématique. @christophe toi, et moi, et nos deux familles, et les 1000 autres personnes dans le même train Arrivé à la gare, je cours… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@wizz
Tu vois que quand tu veux tu peux comprendre.
J’ai effectivement écrit « En redéveloppant les petites lignes de train et en mettant à disposition des voitures dans les gares en autopartage, on résout déjà une partie de la problématique. »
A un moment il faut arrêter de se voiler la face. Il ne sera pas possible d’atteindre la neutralité carbone en continuant à produire autant de voiture (qui plus est qui augmentent les émissions de l’industrie), donc une fois cela intégré il faut réorganiser le pays pour faire sans.

wizz
Membre
oui christophe tu as bien écrit « En redéveloppant les petites lignes de train et en mettant à disposition des voitures dans les gares en autopartage, on résout déjà une partie de la problématique. », MAIS ce ne sera pas toujours valable, et même très loin d’être valable Supposons que nous sommes voisins, à Paris Nous partons en vacances au même moment, dans le même TGV Arrivé à Carcassonne, on change pour le petit TER jusqu’à la petite ville St Machin sur Mer. Je prends une voiture auto-partage pour amener ma famille jusqu’à l’hotel Beau Rivage. Ensuite, je n’en ai… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@wizz
A Zermatt, les différents hôtels ont résolu le problème.
Ce n’est donc pas un problème.
Sinon pour les trajets one shot il y a le taxi aussi.
Tu viens de démontrer que le free floating ne pouvait fonctionner que dans certaines conditions. Ce sont bien les problèmes qui tu évoques qui ont fait que Autolib a périclité.
Par contre quand on paye la voiture tant qu’on ne l’a pas ramenée à sa station de départ on réfléchit à deux fois avant d’en prendre une.
Quand je parle d’autopartage, je parle uniquement d’autopartage en boucle. J’exclus le free floating pour les voitures.

KifKif
Invité

EDPM ? Quelqu’un peu expliquer ce PSQL ?
(P*t@in de Sigle à Quatre Lettre)

Thibaut Emme
Admin

Les Engins de Déplacement Personnel Motorisés.

Magnifique acronyme créé pour mettre tout les bidules types patinettes motorisés, gyropodes, etc.
Un fourre-tout…

KifKif
Invité

Merci !

C Ghosn
Invité

Sauter d’un pont…

0 émission de GES par la suite. 100% recyclable/biodegradable

wizz
Membre

un pont fluvial, cela va de soi (pour que le cycle de biodégradation se fasse plus loin)

C Ghosn
Invité

Même un pont terrestre, tu es recyclé par la nature. (faudra sauter à poil par contre ou avec des habits biodegradables.)

wizz
Membre

oui, mais entre temps, il y a les odeurs, les mouches, le paysage….

alors qu’un pont fluvial, c’est transporté plus loin…

wizz
Membre
amiral_sub
Invité

@wizz: superbe !

paris
Invité

je ne savais pas que ZF faisait des moteurs
je pense que le moteur thermique à encore des restes. par exemple dans les région ou l’électricité est rare. on peut toujours recharger les VE avec des groupes électrogènes. l’avenir n’est jamais écrit

SGL
Invité

Moi aussi, quelqu’un pourrait donc nous dire sous quel capot l’on trouve les moteurs ZF ?

Elisabeth S.
Invité

@paris et SGL : article mis à jour
merci pour vos demandes de précisions : c’est comme çà qu’on fait avancer la connaissance du sujet !

SGL
Invité

Ah OK ! 😉

Polaris
Invité

ZF ne fabrique pas de moteurs thermiques, mais des transmissions mécaniques, des réducteur, des boîtes de vitesse… bref, des boîtiers d’engrenages au sens large. Et pas que pour l’industrie automobile.

Laportino
Invité

En lisant l’article j’ai l’impression qu’ils vont arrêter d’investir dans les composants pour véhicules purement thermiques, mais pousser dans les composants destinés à l’hybridation. Hors une voiture hybride (qui fait partie de la grande famille des « électrifiées ») a par définition un moteur à combustion. L’article (et surtout son titre) me semblent donc assez flous.

amiral_sub
Invité

c’est le grand jeu en ce moment. Ca va interdire les voitures thermiques, mais une hybride n’est pas considérée thermique… Ca fait légèrement greenwashing

wpDiscuz