Accueil WRC WRC : Breen et Nagle chez M-Sport pour 2022 et 2023

WRC : Breen et Nagle chez M-Sport pour 2022 et 2023

0
1
PARTAGER

Auteurs d’un nouveau podium en WRC avec leur Hyundai, Craig Breen et Paul Nagle s’engagent avec M-Sport pour les deux prochaines saisons.

Breen fait partie de ces pilotes à gros potentiel qui peinent à concrétiser et voguent un peu de galère en galère au fil de leur carrière. Il y a 10 ans, Breen faisait une entrée brillante en rallye mondial avec des victoires et deux titres en « S-WRC » (ex-R2 ou ex-S2000). Après, il a connu un « trou » avec des engagements privés sur « son » rallye d’Irlande ou le Wales. Mais, il est surtout reparti en championnat d’Europe des rallyes avec 5 victoires et 9 podiums en 4 saisons.

En 2016, l’Abu Dhabi Total World Rally Team (ouf) le recrute pour une saison partielle où il signe un podium (déjà en Finlande). Cela lui ouvre les portes d’une saison quasi-complète (sauf 2 rallyes) avec Citroën. Pas de podium cette saison 2017, mais 6 top 5. 2018 fut une deuxième saison d’affilée là aussi quasi-complète (et avec Scott Martin). Une belle seconde place en Suède ne suffira pas pour briller. Il n’est pas conservé et va trouver refuge chez Hyundai pour deux petits rallyes.

Mais, surtout, Craig Breen change de copilote. Scott Martin est désormais avec Elfyn Evans et Breen fait équipe avec Paul Nagle, ex-coéquipier de Kris Meeke, viré de chez Citroën pour sorties trop fréquentes. Avec Nagle, ils jouent les réservistes de luxe chez Hyundai. Deux rallyes en 2019, deux autres en 2020 (dont un podium en Estonie) et cette saison, 5 rallyes dont deux secondes places et une troisième.

Un retour « naturel » chez M-Sport

La carrière de Craig Breen et de Paul Nagle va donc prendre un nouveau tournant avec M-Sport. La petite structure, à peine soutenue par Ford, est toujours un concurrent sérieux au top 5. Pour la victoire, ce sera délicat, mais qui sait ?

En 2022, le WRC connait une petite révolution avec l’introduction de l’hybridation pour les voitures. Cela va changer les châssis, les cages de protection, la répartition des masses, mais aussi la technologie et donc les potentielles pannes. Chez M-Sport, on dit adieu à la fidèle Fiesta pour accueillir le Ford Puma (même châssis, mais silhouette un peu différente).

En arrivant chez M-Sport, Breen n’est pas totalement dépaysé. En effet, dans ses années « ST », il courait sur des Fiesta de l’écurie et connaissait déjà Richard Millener, ex-coordinateur du ST pour M-Sport et désormais patron de l’écurie en WRC.

Chez M-Sport, Breen devrait retrouver Fourmaux et Greensmith, bien partis pour rester. Il fut question un temps d’un certain duo Loeb/Elena, mais pour le moment, la rumeur n’est plus que murmure.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "WRC : Breen et Nagle chez M-Sport pour 2022 et 2023"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Loeb chez Ford… N’importe quoi.
Sa majesté n’a pas la classe d’Ogier et n’oserait pas risquer son image dans un team plus petit.
Il préfère virer son co-pilote pour rester chez prodrive.

wpDiscuz