Accueil Bilan Marché électrique France 2020 : +187% en février

Marché électrique France 2020 : +187% en février

1664
50
PARTAGER
marché véhicule électrique France

On continue sur la lancée de janvier 2020 pour le marché de l’électrique France avec plus de 10 000 véhicules électriques immatriculés. Mi-tendance de fond, mi-opportunisme des constructeurs.

Selon les chiffres des immatriculations compilés par l’Avere, 9 452 véhicules électriques (VE) particuliers ont été mis à la route. Cela représente une hausse de 228% par rapport au mois de février 2019. Du côté des VULE, c’est comme toujours plus pragmatique avec +6% et 704 unités.

Dans le détail, la Renault Zoe reste en tête avec 3 076 unités immatriculées, devant la Peugeot e-208 avec 2 495. Pas de podium 100% Français ce mois-ci puisque Tesla livre un paquet de Model 3 : 1 025 exactement. Derrière, on trouve la DS 3 Crossback E-Tense (517) qui devance le Hyundai Kona (414). Longtemps 2nde, la Nissan Leaf peine, à la 6e place avec 283 unités.

A noter que 10 modèles représentent plus de 90% du marché des VE particuliers. A elles-seules, la Renault Zoe et la Peugeot e-208 représentent 59% des ventes. Si on ajoute la Model 3, le podium frôle les 70% du marché électrique France.

En deux mois, on dépasse déjà les 20 000 unités immatriculés avec 20 404 VE particuliers et 1 378 VULE soit un total de 21 783. Pour comparaison, c’est autant que sur l’année 2016 en entier !

Vers un atterrissage dans les prochains mois ?

Evidemment, le marché bénéficie du bonus électrique qui continue d’atteindre 6 000 € pour les véhicules de moins de 45 000 € de prix de vente (3 000 € pour les véhicules entre 45 000 et 60 000 €, 0 € au-delà), des ristournes fiscales pour les entreprises qui prennent ces véhicules pour leurs salariés (la TVS). En gros, les VE particuliers sont achetés pour moitié par des particuliers, pour moitié par des professionnels.

Cet achat par les entreprises est encore plus vrai pour les PHEV (hybrides rechargeables) où ils représentent 80% des achats (environ 3 900 PHEV immatriculés en février).

En février 2020, les VE (principalement des VEB) ont représenté 7% du marché automobile français. C’est énorme. Mais, il ne faut pas se leurrer. En effet, c’est en grande partie dû à l’opportunisme des constructeurs. Ceux-ci ont retardé la commercialisation de certains véhicule (la e-208 par exemple). Les objectifs CO2 et l’arrivée (enfin) d’autres modèles pousseront néanmoins ce marché. Il faudra regarder sur les prochains mois l’atterrissage.

A noter que la France est désormais dépassé par la Norvège, les Pays-Bas et l’Allemagne en termes de volume de ventes en Europe.

Poster un Commentaire

50 Commentaires sur "Marché électrique France 2020 : +187% en février"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

L’offre commence vraiment à être intéressante donc ci explique peut être ces chiffres

SAM
Invité

@JDG. Alors c’est surtout pour échapper aux amendes et de ne pas se trouver à solder des autos sorties début 2020 en cette fin d’année que nos constructeurs sont à l’offensif en ce début d’année.
Je vous invite à lire ce ci :
https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pourquoi-telle-avalanche-de-voitures-electriques-en-2020_692293

Jdg
Invité

Peut être, peut être pas. Mais là disons juste que je préfère voir les choses positivement

SGL
Invité

Ben … c’est le Raz-de-marée que l’on attendait !?

SAM
Invité
georges
Invité

Déjà les propos du PDG sont déformés par les journalistes, mais il a raison.
La différence de prix des VE par rapport aux thermiques est encore grande, l’autonomie est encore faible (sauf à faire des tank pour gens fortunés) et il y a le problème de la recharge.

SGL
Invité

Bah dans certaines concessions on frôle les 30 % de VE dans les commandes des 208.
Même si ce n’était pas l’avis de Tavares … c’est un fait !
Je crois qu’il va faire avec… et avec le sourire !

georges
Invité

Ça ne contredit pas ses propos.

versdemain
Invité

Le meilleur passage des numériques;
« selon le PDG de PSA, « l’absence d’un réseau de recharge dense, l’autonomie limitée des voitures électriques, ainsi que les incertitudes concernant le prix de l’électricité à long terme, entravent une adoption plus large des voitures électriques ». Concernant « l’absence d’un réseau de recharge dense », on rappellera à Carlos Tavares qu’il ne tient qu’à PSA d’intégrer le consortium Ionity, réseau de bornes rapides à travers l’Europe… »

Tout est dit Carlos Tavares semble vouloir le beurre et l’argent du beurre en étant le seul à ne financer aucun réseau de recharge en Europe.

georges
Invité

Il me semble les constructeurs allemands n’investissent pas par bonté d’âme et le font par contre partis.

SGL
Invité

Les constructeurs de VE « petites » se foutent des réseaux de recharge… Elles sont destinées à se recharger à la maison dans 95 % des cas.
C’est un problème des BAM principalement… attaquer par Tesla et son réseau de superchargeur et attaquer par les quotas de CO2 à respecter

Plouf le canard
Invité

Et on fait quoi des millions d’utilisateurs potentiels qui ne peuvent pas recharger « à la maison »?

C’est encore pire quand on prend le scénario d’une famille avec deux ou trois véhicules …

Parce que si le VE n’est destiné qu’a servir de deuxième ou troisième voiture d’une famille riche habitant en maison individuelle « rurbaine » … ça ne va pas aider beaucoup ni le climat ni la pollution

amiral_sub
Invité

ils peuvent charger sur les nombreuses bornes publiques, notamment gratuites dans les supermarchés. Si on veut on peut

SGL
Invité

Oui @ amiral_sub, c’est vrai.
Mais c’est plus sympa de la brancher chez soi et que le déclenchement de la charge se fasse après 22h30 en heures creuses tranquillement pour la nuit.

SGL
Invité

Oui, je suis assez d’accord avec @ Plouf le canard.
Les VE sont destinés avant tout, dans un premier temps aux périurbains avec, souvent, maison individuelle.
Pour les centres-villes, c’est globalement une galère d’avoir une VE… Mais nous avons les TC, donc nos voitures sont avant tout pour les vacances et week-end, ça relativise le problème.

georges
Invité

Pour beaucoup de personnes l’offre des VE s’étoffe et devient crédible et on quitte la voiture pour ecolo-militant et bobo pour des voitures comme une thermique.

Mwouais
Invité

@george : pour les citadines et polyvalentes, le prix reste encore élevé maintenant que l’offre type Kia Soul ou Peugeot 208, Fiat 500, VW UP est mature ou presque.

La question reste : ne vaut il mieux pas attendre encore une génération (3-5 ans) pour ceux qui voudraient franchir le pas en vue d’une revente d’une voiture pas trop dépassée technologiquement dans disons 5 -7 ans ?

SGL
Invité

« Qui, s’il est sain d’esprit, prendrait encore le risque d’acheter une voiture à moteur thermique au-delà de 2025 sachant que sa valeur de revente sera nulle ? […] Les valeurs de revente des voitures essence et diesel chuteront dans les années à venir », affirme Elon Musk dans un tweet daté du 10 février dernier.

SGL
Invité

« Votre voiture diesel sera t-elle invendable dans 5 ans ? »
https://www.automobile-propre.com/votre-voiture-diesel-sera-t-elle-invendable-dans-5-ans/

AXSPORT
Invité

Entièrement d’accord

Plouf le canard
Invité

Ils l’useront jusqu’à la corde … ou la revendront à l’étranger comme ça se fait déjà.

Mwouais
Invité

User jusqu’à la corde est la solution écologique réelle

Miké
Invité

Actuellement c’est surtout le prix des tesla d’occasions qui est en chute libre, depuis qu’il vole les options payées par le 1er proprio au second.

amiral_sub
Invité

au contraire les tesla model 3 ne décotent absolument pas

amiral_sub
Invité

merci sgl. Des occasions au prix du neuf, comme chez ferrari ! Il est où Miké ?

amiral_sub
Invité

non, il y a 3 mois maximum entre la commande et la livraison. Moins que chez certains généralistes

amiral_sub
Invité

oui en France comme dans toute l’europe continentale (les iles britanniques sont gérées à part), les délais se sont réduits. Mais ça arrive par vagues, d’où des stats d’immatriculation qui font le yoyo en europe et aux US

Balkany président !
Invité

Et la model s ? C est est où parce que ça répond a moitié a l affirmation …

Invité
Pour gérer un groupe Facebook de 8000 membres qui à 10 ans d’âge sur le véhicule électrique (h**ps://www.facebook.com/groups/voiture.electrique/) je puis vous assurer que les demandes d’adhésion augmentent fortement depuis 24 mois et accélèrent de plus en plus depuis un an (50 demandes par mois en 2017, 400 demandes ces temps ci) … il se passe quelque chose (ce qui n’est pas pour me déplaire même si j’ai adoré la voiture thermique durant 40 ans). Non seulement le développement de l’offre permet de mieux passer les informations (chaque nouveau réseau qui présente un VE participe à la vulgarisation du VE) mais… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@automania : je ne prétends pas que la voiture électrique n’est pas une solution aux besoins de certains mais je ne crois pas à un changement de paradigme sinon le gros problème de trouver des prises pour tous va vite arriver et les rebus et camions de recyclage de batteries vont beaucoup rouler. Wait and see disent une cuillère en argent dans le thé les gens sages. (quoique le thé agresse l’argent)

amiral_sub
Invité

je ne vois pas de « problème pour trouver des prises » ni de « camions de recyclage de batteries ». Un rapide coup d’oeuil sur chargemap te rassurera, il y a bien plus de bornes de recharge que de stations service. Tu peux comparer !
Quand aux recyclage des batteries, le but est plutôt de réparer les batteries défectueuses (ça se répare), et en dernier ressort de les utiliser en stationnaire avant un éventuel recyclage

lym
Invité
Si on prends en compte la durée du plein, 30mn minimum (sur des stations de charge rapides capables de tirer des puissances dignes d’un immeuble d’une centaine de logements) contre 5mn grand max en thermique et avec généralement le double d’autonomie à la clef… Il faudra donc à la louche 30/2.5=12 fois plus de points de charge rapides que de stations. Meilleur cas, car le réseau électrique ne tiendra pas. Quand on voit en plus l’évolution du prix du kWh sur ces recharges, on se dit que cumulé au prix de vente il est imprudent de miser sur l’électrique au… Lire la suite >>
lym
Invité
Si on prends en compte la durée du plein, 30mn minimum (sur des stations de charge rapides capables de tirer des puissances dignes d’un immeuble d’une centaine de logements) contre 5mn grand max en thermique et avec généralement le double d’autonomie à la clef… Il faudra donc à la louche 30/2.5=12 fois plus de points de charge rapides que de stations. Meilleur cas, car le réseau électrique ne tiendra pas… Quand on voit en plus l’évolution du prix du kWh sur ces recharges, on se dit que cumulé au prix de vente il est imprudent de miser sur l’électrique au… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

ça c’est pour les immeubles, mais 65% des logements sont des maisons individuelles, avec à priori une charge chez soit. Idem dans pas mal d’entreprises… Et ce n’est que le début du déploiement des bornes !

Mwouais
Invité

@Amiral : je vois plutôt 56% (avec des répartitions variables plus favorables dans les DOM TOM qu’à Paris ou autres centres urbains).
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3620894

SGL
Invité
On est en plein délire… Déjà, les besoins de bornes de recharges rapides sont vraiment utiles uniquement pour les gens qui veulent voyager avec une VE… Déjà, cela s’adresse à une certaine élite de VE, que Tesla est le meilleur représentant. Sinon pour le commun des mortels, le problème de recharge n’existe PAS ! 95 % des recharges se font à la Maison tranquillement la nuit… et parfois même un fois par semaine ! Deuxième délire, le prix du kWh peu doubler, ça restera deux fois moins cher à rouler en électrique…et je ne parle pas de l’entretien deux fois… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
@amiral : j’ai déjà plusieurs fois répondu à la question du stationnaire qui est de la poudre aux yeux à l’échelle d’un parc de voitures de plusieurs millions de véhicules et donc d’autant (*400kg/véhicule) de batteries. Les suppressions actuelles des opérateurs des bornes devraient te faire comprendre certaines choses quant à le rentabilité actuelle de ce système. Si il faut charger hors chez soi, ce sera la pagaille dès franchissement d’un seuil (10,20, 30% ? ) de véhicules électriques qui ont à s’y rendre régulièrement et pour des durées non marginales. Toutes les habitations n’ont pas la possibilité d’une borne… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

@Mwouais : mais alors comment font les Norvégiens?

Invité

Donc il faut retirer 2 495 Peugeot e-208 aux 9 651 Peugeot 208 écoulées en février pour avoir le vrai nombre de 208 thermiques immatriculées, soit 7156.
et pour janvier c’était combien ?

SGL
Invité

Plus de 25 %… c’est tout simplement énorme !
On était, il n’y a pas si longtemps à 2-3 % (déjà en forte augmentation) pour l’ensemble du marché.
Avec l’offre qui va s’agrandir d’ici 2025, on peut atteindre les 30 % de VE pour l’ensemble du marché.

amiral_sub
Invité

dans les citadines, SLG, ne nous affolons pas

SGL
Invité

Ah, s’il a une dizaine de modèles comme la Tesla M3, après 2025, 30 %, c’est possible.
GM, parle de familiale VE à plus de 600 km d’autonomie, pas plus cher que les VT équivalente…. Mais pas avant 2023.
Un peu de patience…ça viendra !

amiral_sub
Invité

oui mais je suis impatient ! (2 VE à la maison, je sais de quoi je parle)

wpDiscuz